Articles

Accueil > Actualités > Région d’Istres : Des ouvriers agricoles maghrébins frappés et humiliés par (...)

 

Région d’Istres : Des ouvriers agricoles maghrébins frappés et humiliés par leur employeur

29 juin 2010

L’esclavage est aussi le fait de nos sociétés modernes. En effet, 18 salariés saisonniers agricoles marocains travaillant au Mas de la Melonière à Entressen (région d’Istres) et introduits en France par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (O.F.I.I) sont en grève depuis jeudi. Ils protestent contre la violente agression physique dont avait été victime l’un des leurs de la part de leur employeur. Pour faire valoir leurs droits ils ont fait appel à l’Union Locale CGT de Fos sur Mer et d’Istres dont une délégation est allée dénoncer hier à la sous-préfecture d’Istres, les conditions de vie imposées à ces travailleurs immigrés, victimes d’un « traitement indigne ».


 

JPEG - 81 ko

La colère et l’incompréhension régnaient encore hier à la Maison des Syndicats à Istres où les 18 travailleurs saisonniers marocains s’étaient donnés rendez vous à 13h30. Ensemble ils se sont dirigés vers la sous-préfecture où une délégation CGT est allée dénoncer les conditions de travail et les traitements infligés à ces ouvriers agricoles marocains par un employeur qui n’en est pas à sa première agression. Le salarié qui a subi ces violences a porté plainte. Son employeur l’aurait agressé parce qu’il était entré dans le logement après que le patron le lui ait interdit. Outre ce fait, les travailleurs immigrés ont rapporté certaines irrégularités dans le respect du code du travail. « Les durées légales du travail (151,67 heures par mois) ne sont pas respectées. Ils travaillent tous les jours même le dimanche. Les heures supplémentaires, parfois le double de ce qui est prescrit dans leur contrat de travail, n’ont pas été rémunérées » souligne une cégétiste. Les témoignages ne manquent pas. Selon les ouvriers agricoles les conditions d’hébergement ne correspondent pas aux normes légales. Alors qu’ils paient un loyer mensuel de 70 euros, ils n’ont même pas accès à l’eau potable (seul un puits, visité par les rats) et sont souvent pris au dépourvu lorsque leur employeur coupe l’électricité tous les soirs, à 21h, ne leur laissant pas la possibilité de préparer leur repas du lendemain.

JPEG - 73.2 ko
Adil Fajry militant NPA

« Des travailleurs exploités, terrorisés, humiliés… »

« Je pense qu’on a à faire à un individu patron [...] c’est du harcèlement, une humiliation. Quand il reçoit des amis ou de la famille, il est très gentil avec les salariés mais dés qu’ils sont partis, ils se vengent. Et ils sont tellement terrorisés qu’ils ne savent plus quoi répondre à leur employeur au quotidien. Ça fait six ans que ces gens prient pour défendre leur dignité. Aujourd’hui ils n’en peuvent plus. On est vraiment dans des situations similaires, voire plus, que France Télécom. On est vraiment dans des situations d’humiliations d’individus et de notion de supériorité » s’indigne Adil Fajry, militant NPA.

Serge Bolutti, responsable de la Fédération agroalimentaire CGT souligne quant à lui le non respect des lois par les exploitants qui n’hésitent pas à se servir de leurs moyens de pression. En effet, « sur les 8000 contrats O.F.I.I plus de la moitié sont dans les Bouches du Rhône. C’est donc un moyen de pression pour les patrons » insiste Serge Bolutti qui invite les pouvoirs publics à faire respecter les lois. « Ces travailleurs doivent être considérés comme des travailleurs français. Il y a eu des décisions ; notamment celle de la Halde et du conseil d’Etat qui considèrent qu’il y a des abus » a-t-il poursuivi.

JPEG - 79.6 ko
Serge Bolutti responsable de la fédération agrocalimentaire CGT

Des milices qui pratiquent des ratonnades et des agressions en toute impunité ?

Face à toutes ces infractions, une délégation CGT a accompagné le lendemain, les 18 salariés devant l’exploitation pour tenter de négocier. Mais l’accueil fût de taille. L’exploitant, sourd aux revendications, a fait appel aux exploitants du voisinage munis de masses, de bâtons et de galets puis s’en sont pris à deux délégués de la CGT dont Serge Bolutti, responsable de la Fédération agroalimentaire CGT qui garde encore sur le visage les stigmates de cette bagarre qui s’est d’ailleurs soldée par deux salariés gisant au sol. Les salariés et les cégétistes attendaient notamment la Direction Départementale du Travail et la Sous-préfecture d’Istres. Selon les témoins présents, la police n’a procédé à aucune interpellation bien que des « armes » aient été utilisées.

Craignant pour leur sécurité, les ouvriers ont fait le choix de ne pas demeurer sur place. Ils sont désormais pris en charge par l’Union Locale CGT d’Istres en association avec les Unions Locales de Fos et de Port St Louis notamment. « Nous demandons à ce que la législation du travail soit respectée ainsi que notre dignité » a souligné un des ouvriers agricoles qui a également témoigné des nombreuses humiliations qu’ils subissent au quotidien.

Aujourd’hui, au cours d’une réunion pilotée par la Direction Départementale du Travail, l’employeur et une délégation de la CGT accompagnée de quelques travailleurs immigrés, tenteront de négocier leur retour.

Nous attendons d’en savoir plus.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard