Articles

Accueil > Actualités > Région PACA : une gouvernance méditerranéenne dynamique

 

Région PACA : une gouvernance méditerranéenne dynamique

1er août 2009

Le président du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), Michel Vauzelle vient d’être réélu en juillet à la tête de la Commission Interméditerranéenne de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM). La commission réunit près de cinquante régions du pourtour méditerranéen. L’occasion d’évoquer ses missions, ses projets et le rôle des organisations partenaires.


 

JPEG - 73.7 ko
Marseille

La Commission Interméditerranéenne vise comme objectif à faciliter la coordination des régions pour faire de la Méditerranée un espace de co-développement économique, social, culturel et solidaire. Le groupe s’avère être une force de propositions pour l’Union européenne (UE) et un levier d’action pour l’Union pour la Méditerranée (UPM). Depuis 1999, la Région est précurseur dans le développement de relations avec des collectivités locales étrangères.

C’est l’une des six commissions de la CRPM –présidée actuellement par l’italien Claudio Martini, président de la Région Toscane-, correspondant à un découpage géographique des bassins maritimes pour une meilleure décentralisation. La Conférence a vu le jour du côté Atlantique il y a 35 ans avec une première structure à Rennes. L’idée était de constituer un lobby pour se faire entendre des instances du vieux continent. Dans les années 90, la CRPM se développe fortement en intégrant quelque 160 régions de l’Europe et de Méditerranée. Depuis 2007, elle assume le secrétariat général du Forum global d’associations de région (organisation mondiale).

De nombreuses structures pour faire vivre la Méditerranée

Concernant la Commission Interméditerranéenne, elle est un relais de l’Union européenne. Des groupes de travail des 50 régions transmettent leurs propositions aux instances européennes. Ils ont par exemple réagi au Livre Vert de la future politique maritime de l’UE dans le cadre de la récente réunion de Rome, à laquelle était présente Fabrizia Benini, chef d’unité à la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche (MARE). Les menaces pesant sur la mer, les questions liées à l’agriculture et la pêche ont été abordées. Selon une source proche du président Vauzelle, « l’argent est insuffisant mais les choses existent ».

Autre axe de travail est l’Espace Med. La Région PACA a été retenue comme « Autorité unique de gestion » pour le programme européen transnational MED, rassemblant 9 pays, Chypre, Espagne, France, Grèce, Italie, Malte, Portugal, Royaume-Uni et Slovénie. Le programme MED est doté d’un budget de 250 M€. Dans ce cadre, des associations peuvent répondre à des appels à projets.

Michel Vauzelle, par ailleurs, vice-président de la Commission Méditerranée de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) avait réalisé un rapport sur une nouvelle gouvernance méditerranéenne. Approuvé en janvier 2008 par la Commission Interméditerranéenne de la CRPM, ce document a été transmis au Président de la République Sarkozy et au Président de la Commission européenne. Il propose d’élaborer un plan de développement d’une politique structurelle de cohésion territoriale vers le sud de la Méditerranée, « on voudrait étendre une politique de convergence et favoriser le rattrapage des régions les plus en difficulté ». De ce rapport résulte l’organisation en juin 2008 d’un premier Forum des autorités régionales et locales de la Méditerranée, à Marseille. Selon un responsable de la Région, « on reproche à CGLU de ne pas laisser assez de place aux régions ».

Une volonté politique

Quant à l’Eurorégion, Michel Vauzelle en a assuré la présidence le premier semestre 2008. Cette instance, rassemblant les régions PACA et Rhône-Alpes, et italiennes a pour ambition de développer des projets autour des transports, de l’innovation et de la recherche notamment. Un programme de coopération transfrontalière Alcotra a été défini sur la période 2007/2013.

Malgré la complexité et la lourdeur de fonctionnement d’un vaste réseau Méditerranée, « l’articulation des structures est complémentaire et l’ensemble est très cohérent » affirme un proche.

Dans la nouvelle programmation de l’UE (2014/2020), la Région PACA souhaite qu’ « on n’oublie pas la Méditerranée. Un parlement européen vient d’être élu. Il faut que la dimension méditerranéenne soit prise en compte. Les différences de développement sont les plus importantes au monde. Il y a une zone à risque importante sur les questions climatiques, la sécheresse sans compter les conflits au Proche-Orient ».

JPEG - 77.2 ko

Et l’Union pour la Méditerranée

« L’UPM a l’air de redémarrer. Il y a une obligation à réussir » insiste le proche du président Vauzelle. Depuis plusieurs années, la Région PACA mène des actions de coopération décentralisée avec près de 20 régions du pourtour méditerranéen : gouvernorats de Khan Younis (Autorité palestinienne), d’Alexandrie (Egypte), d’Haïfa (Israël) notamment. Avec la Syrie –plus précisément les gouvernorats d’Alep et Lattaquié-, « le développement est extraordinaire ». Avec la Turquie, l’accord n’est pas signé pour l’heure mais dans la région d’Istanbul, le partenariat est très actif. Concernant les relations conflictuelles entre la Turquie et l’Union européenne, « cela ne nous gêne pas à notre niveau. La coopération décentralisée ne doit pas être touchée par les turbulences des Etats ». Autres destinations de partenariat sont Alger, Tunis et Tanger, « les liens sont forts avec le Maghreb et la Ville de Marseille surtout ».

L’UPM jouera un rôle capital. Ici, la Région PACA peut se targuer d’avoir un pôle de compétences méditerranéen très fort et « on peut être une plate-forme d’appui aux politiques territoriales ».

JPEG - 73 ko

Forum mondial de l’eau et autres projets d’envergure

Le projet de Centre régional de la Méditerranée, initié par la Région devrait débuter en 2010. Ce nouvel espace public se situera à côté du MUCEM (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) sur l’ancien site du J4 pour ouvrir ses portes en 2011. Il sera un élément phare de l’année de Marseille Provence, capitale européenne de la culture 2013.

En association avec l’Institut de la Méditerranée, situé au Palais du Pharo, la Région PACA finalise un projet d’un Centre d’appui aux politiques territoriales des régions méditerranéennes à Marseille « qui pourrait démarrer en fin d’année ».

2012, le Forum mondial de l’eau se déroulera à Marseille. On se souvient que le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin et le président Vauzelle ont été défendre la candidature de la ville à Istanbul auprès du président du Conseil mondial de l’eau (dont le siège est à Marseille), Loïc Fauchon, par ailleurs PDG de la Société des Eaux de Marseille -auparavant il a occupé successivement des postes à responsabilités à la Préfecture, à la Région et à la Ville.

« Nous avons des compétences très importantes dans le domaine de l’eau : le Canal de Provence (société de gestion de l’eau et d’aménagement de la région provençale), la SEM (société des eaux de Marseille), un PRIDES (pôles régionaux d’innovation et de développement économique et solidaire) dans le domaine de l’eau ». Et la Région vient d’organiser en juin les Assises régionales de l’eau.

Un proche de M. Vauzelle souligne qu’ « on veut retrouver une visibilité que Marseille avait perdu. De plus en plus, les événements se passent à Marseille et non plus à Barcelone ».

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard