Articles

Accueil > Actualités > Quelles « Education, Citoyenneté et Diversité » pour les quartiers populaires (...)

 

Quelles « Education, Citoyenneté et Diversité » pour les quartiers populaires ?

22 novembre 2011

« Mixité de France en Action » (M.F.A.) en partenariat avec Med’ In Marseille organise le 25 novembre à 17 heures à l’Ecole de la 2e Chance et le 26 novembre à 14h30 au siège de l’UFM13 (Union des familles Musulmanes), deux conférences/débats sur des thématiques essentielles pour l’avenir de la jeunesse et notamment celle des quartiers populaires. Le système éducatif français, la question de la citoyenneté et des ses exercices comportent de réels enjeux malgré le manque d’attention des pouvoirs publics. Au-delà de la question éducative et de la citoyenneté, ce sont les difficultés rencontrées au quotidien par ces jeunes de quartier, le plus souvent victimes de discrimination à l’emploi, poussant ainsi les associations à s’interroger sur la notion de diversité, tant mise en avant sous le mandat de Nicolas Sarkozy. « Quelle diversité dans la France de 2012 ? » interrogeront Ayette Boudelaa, présidente de M.F.A et nos deux journalistes de Med’In Marseille Anne-Aurélie Morell et Ahmed Nadjar, à quelques mois d’importantes échéances électorales. Le terme ayant été dévoyé, interroge de plus en plus la réelle volonté d’appliquer une égalité réelle entre les individus. Pour en parler : Lionel Urdy, directeur de l’Ecole de la 2e chance, El Yamine Soum, Sociologue co-auteur du Livre « « Discriminer pour mieux régner », qui présentera son nouvel ouvrage « La France que nous voulons » et Nassurdine Haidari, Initiateur de l’Appel « Nous ne marcherons plus » Délégué Régional du Conseil Représentatif des Associations Noires (Cran).


 

Ayette Boudelaa, présidente de l’association « Mixité en Action » va droit au but : « Aujourd’hui, l’image du système éducatif français est peu glorieuse ». Elle fait partie des voix qui s’élèvent depuis quelques années au sein de la société pour « dénoncer les maux de l’éducation nationale… ». Les chiffres ne trompent pas. « On évoque le cas des 160 000 élèves qui quittent chaque année le système scolaire français sans aucune qualification, ce qui les conduit de façon quasi certaine au chômage dans une société où les emplois non qualifiés se font de plus en plus rares » explique-t-elle.

Un système éducatif périmé ?

Des chiffres qui témoignent d’une dégradation des prises en compte des réels enjeux. Les témoignages et les expériences vécus au quotidien interpellent pourtant les citoyens et notamment ceux issus des quartiers populaires. En effet, « l’éducation nationale est régulièrement critiquée pour son inefficacité dans la prise en charge des élèves en difficulté… ». Les jeunes sont livrés à eux mêmes au moment même de leur orientation, après avoir obtenu leur brevet ou leur bac. De mauvais choix d’orientation se paient quelques années plus tard, lorsque l’élève se rend compte que la filière choisie ne lui correspond pas. Ou ce sont des choix d’orientation imposés par des enseignants pensant répondre aux besoins et aux réalités des jeunes des quartiers souvent orientés contre leur volonté dans des filières BTP et ce, malgré un niveau scolaire excellent. A qui la faute ? Les préjugés, les discriminations ou simplement un manque de méthode, de moyens financiers, de formation des enseignants ou une réalité qui dépasse un système périmé ? Comment rectifier le tir ?

De son côté, Ayette Boudelaa ne chôme pas. Son travail dans les quartiers Nord lui offre une vue dégagée des réelles problématiques rencontrées par les jeunes. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, elle s’attache à créer « un réseau d’entraide interculturel pour faire renaître l’esprit de solidarité au sein des quartiers » abandonnés par les pouvoirs publics. La lutte contre les discriminations, le racisme font partie des fondements de la M.F.A qui se consacre aussi à tisser des liens entre les jeunes de quartiers et les organismes, institutions, entreprises afin de promouvoir une coopération professionnelle. Le réseau créée autour de divers partenaires (les syndicats, les C.I.Q professionnels de l’enseignement, l’Ecole de la Deuxième Chance, les centres de formation, les zones franches, les Chambres consulaires) est un moyen efficace de « favoriser l’insertion et la réinsertion de la diversité sociale, professionnelle et humaine ». C’est de cette façon que la M.F.A a pu caser un certain nombre de jeunes. Un travail de communication exceptionnel accompli sur le terrain mais aussi des débats citoyens à l’image du premier Forum de la réussite organisé en décembre 2010 à l’Ecole de la Deuxième Chance afin de favoriser la promotion de la diversité et l’égalité des chances pour tous mais aussi de contribuer au réveil des consciences des citoyens issus des quartiers populaires.

Depuis ces 5 dernières années, un grand nombre de propositions émergent des jeunes de quartiers, élus, chercheurs et sociologues, s’interrogeant sur la façon dont il faut ajuster les dispositifs mis en place. En 2008 et 2009, le sociologue Robert Castel et Lionel Urdy, directeur de l’Ecole de la 2e chance (E2C) de Marseille, ont imaginé et mis en œuvre un cycle de forums ouverts au public, intitulés : « Chances et Quartiers ». Débattant ainsi « des rapports au religieux, à l’éducation, à l’emploi, à l’insécurité dans les quartiers nord de Marseille ». Cette initiative a fait l’objet d’un livre écrit par Robert Castel et intitulé « Nous avons quelque chose à vous dire… paroles des jeunes des quartiers ». Ce recueil d’analyses économique, sociale et politique de la situation actuelle des quartiers nord de Marseille a pour objectif d’ouvrir un débat sur leur avenir.

C’est aussi l’une des préoccupations du sociologue El Yamine Soum, particulièrement impliqué dans le débat public. Aussi conférencier et observateur de la vie sociale et politique et également co-auteur avec le sociologue Vincent Geisser du livre « Discriminer pour mieux régner », il viendra présenter son nouveau livre : « La France que nous voulons » dans lequel il s’attelle, avec la contribution d’autres auteurs (Gabriel Arnoux, Cédric Brogard, Hélène Courades, Zacharie Esmili, Anas Jaballah, Réda Lamzabi, Leila Touati), à répondre aux défis qui attendent la société française. « Comment rendre le système éducatif et politique plus égalitaire ? Est-il possible de rembourser la dette publique sans condamner l’avenir ? [...] Y a-t-il un avenir industriel pour la France ? Quelles valeurs la France peut-elle et doit-elle porter à l’international ? » Autant de questions qui leur ont permis de formuler 50 propositions.

Le débat de vendredi mettra donc au centre de la réflexion, l’avenir de la jeunesse des quartiers populaires. Il s’étalera également sur la question de la citoyenneté et de ses exercices. Une initiative nécessaire compte tenu de l’importance des prochaines échéances électorales (présidentielles, législatives et municipales). En effet « l’abstention grandissante dans notre pays, notamment chez les jeunes, traduit des formes de désintérêt de la vie politique. L’abstention ne signifie pas simplement un rejet de la citoyenneté, mais aussi un manque d’adhésion à l’offre politique » résume Ayette Boudelaa.

« Diversité ou diversion ? »

Selon de nombreuses associations, l’offre politique n’est plus adaptée à la réalité et aux besoins des habitants des quartiers populaires. L’offre politique et notamment celle marquée du sceau de la diversité n’intéressent pas forcément les habitants des quartiers populaires pour qui la notion de « diversité » revêt un caractère discriminatoire. Par exemple, en politique, l’étiquetage « diversité » peut contribuer à reléguer les militants à la périphérie des partis et peut même se révéler être une assignation identitaire durable. C’est ce que développent El Yamine Soum et Vincent Geisser dans « Discriminer pour mieux régner ». L’égalité réelle dans les partis est difficile à atteindre.

Donc « Diversité ou diversion ? » La question est à la mode. Entre théorie et pratique, il y a un grand écart et ce dans tous les domaines qu’ils soient : politiques, économiques, médiatiques et sportifs. Cette notion de diversité, alors très à la mode sous le mandat de Sarkozy, a été-elle été dévoyée ? Ce sera l’occasion de débattre et de se demander : « Quelle diversité faut-il dans la France de 2012 ? La question sera posée samedi 26 novembre au sociologue El Yamine Soum ainsi qu’à Nassurdine Haidari, Délégué Régional du Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) qui sera également présent pour faire part de ses analyses mais aussi pour parler de l’Appel « Nous ne marcherons plus » dont il est l’Initiateur. En effet « plus de 28 ans après la marche pour l’Égalité et contre le Racisme de 1983, Nassurdine Haidari, aussi élu PS à Marseille, demande aux candidats à la présidentielle de ne pas oublier les quartiers, de présenter un projet politique » qui mette enfin en application le principe constitutionnel d’égalité ».

A vos agendas ! Programme :
PDF - 423.9 ko

Renseignements :

Ayette BOUDELAA

Mail : contactsmfa@gmail.com
Remerciements aux partenaires : L’Espace Franco-Algérien, L’UFM 13 et l’Ecole de la 2ème Chance

 



 

info portfolio

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard