Articles

Accueil > Actualités > Quartiers populaires : quelle place sur le ring politique ?

 

Quartiers populaires : quelle place sur le ring politique ?

19 décembre 2011

Urgence. C’est le mot maitre des associations et militants en lutte pour l’immigration et les quartiers populaires. Urgence sociale, économique, politique, républicaine. Et tout le monde entend résonner le tic-tac du crocodile 2012 qui s’approche. Pour que les problématiques des quartiers trouvent leur place dans les débats de campagne, les militants déploient une énergie folle. Les stratégies sont diverses, mais toutes portées par le même pilier : mettre enfin en application le principe constitutionnel d’égalité censé fonder notre république.


 

Les combats sont les mêmes depuis des années et commencent à être connus. Contrôles au faciès, islamophobie, crimes racistes, politique de la ville, invisibilité politique, discriminations des chibanis, des jeunes, des femmes. A quatre mois du scrutin tant attendu, quels chemins se frayent les revendications des militants de quartiers populaires jusqu’aux quartiers généraux du pouvoir ?

Certains, comme l’élu PS de Marseille Nassurdine Haidari, tentent une approche des forces politiques existantes. Avec son appel « Nous ne marcherons plus », il s’est entouré de divers militants politiques ou associatifs, tels que Louis Georges Tin, président du CRAN, Karima Delli, députée européenne Europe Ecologie Les Verts, ou Bolewa Sabourin, du collectif Cités en Mouvement. Deux marcheuses de 83, Marielaure Mahé et Hanifa Taguelmint, sont également à ses côtés pour faire cinq propositions à destination des partis en lice pour 2012 (retrouver les propositions en vidéo ici). D’autres craignent dans cette démarche une instrumentalisation des militants. La récupération des forces vives, véritable épée de Damoclès qui poursuit le PS depuis la marche de l’égalité de 83, qui n’a que peu abouti. Et de nombreux militants ont en tête les placards attribués aux candidats de « la diversité » lors des investitures, aux municipales notamment, une fois le travail de rabattage accompli. Pour ces méfiants, deux chemins se dessinent.

JPEG - 82.3 ko

D’abord, le choix du rapport de force par l’action citoyenne. Manifs coordonnées, front uni des associations, visibilité médiatique. Pour faire émerger, par la rue, une parole politique que le pouvoir ne pourra plus ignorer. C’est la démarche, notamment, du « Printemps des quartiers », qui regroupe de nombreux militants et personnalités de gauche, d’associations des quartiers, d’organisations anti-racistes et décoloniale. Le Parti des Indigènes de la république, le NPA, l’Association des Travailleurs Maghrébins de France ou Quartiers Nord-Quartiers Forts de Marseille en font partie. (retrouver l’article sur le Printemps des Quartiers ici). Et les actions coup de poing, ciblées, peuvent fonctionner. Le collectif « Stop le contrôle au faciès » en a récemment fait la preuve. Concis, ciblé, médiatisé, résolument jeune, le combat et son mode opératoire par SMS, via internet et avec des relais médiatiques a réussi à imposer dans l’opinion et dans le programme notamment du PS pour 2012 l’idée d’un récépissé lors de chaque contrôle d’identité, permettant un recours en cas d’abus. (retrouver plus d’infos sur Stop le Contrôle au faciès ici)

JPEG - 110.2 ko

L’autre chemin n’est plus celui du rapport de force par la rue, tenu par un front associatif. Il est celui du rapport de force clairement politique. Les 3èmes rencontres des luttes de l’immigration, qui se tenaient à Créteil, à la fin du mois de novembre, regroupaient de multiples associations de quartier et de l’immigration, pour beaucoup les mêmes qu’au Printemps des Quartiers. Mais à Créteil, les divisions étaient fortes quant aux perspectives politiques à donner aux luttes communes : faut-il créer un front associatif uni pour coordonner les actions à l’échelle nationale, ou faut-il aller plus loin en fondant un mouvement politique ? Cette dernière idée, amorcée lors du Forum Social des Quartiers Populaires, quinze jours plus tôt, à Saint-Denis, n’a pas manqué de susciter de vifs débats quant à la maturité politique des militants de quartier. Les deux pistes sont lancées et se construisent chacune de leur côté. Quoi qu’il en soit, à ce stade de construction, l’idée d’un mouvement politique influent à l’échéance 2012 semble impossible. (retrouver l’article complet sur les perspectives de ces troisièmes rencontres ici)

JPEG - 36.5 ko

Certains veulent pourtant y croire. Ils veulent aller plus loin qu’un front associatif, qu’une série d’actions coup de poing, et plus loin que l’entrisme au PS. C’est le cas d’Axiom, rappeur, président de l’association Norside (qui travaille sur l’éducation politique et l’insertion professionnelle dans les quartiers du Nord de la France), et ex-porte-parole d’ACLEFEU : « Les réunions et les débats avec le PS, j’ai donné. Ce qu’ils voudraient, c’est que j’apporte mes idées, pour finalement être placé sur une chaise et afficher mon soutien à Hollande. Je ne crois plus au changement de l’intérieur. Je ne veux pas mettre mon énergie et mes idées au service de partis qui nous méprisent et ne nous laissent aucune place. On vaut mieux que ça. Il faut qu’on fasse ce travail d’acceptation du pouvoir. On peut diriger ce pays, on a notre place ». Son idée, proposer une vraie vision de société, sortir de la défense pour passer à l’attaque, avec de réelles propositions : « La plupart des mouvements actuels partent de l’identité arabo-musulmane. Il faut élargir le champ. Moi, je veux pouvoir parler à la mamie en bas de ma rue, au jeune de quartier, au paysan. Pas juste aux musulmans et aux arabes. Il faut sortir de qui on est, pour dire où on veut aller, ce qu’on veut construire ensemble ». Un parti, donc. Avec en ligne de mire, 2017. Certains agitent déjà le drapeau noir de 2002 : division de la gauche et boulevard pour le FN, mais Axiom ironise : « En se détachant des partis de gauche, on nous taxe d’ouvrir un boulevard au FN. Mais le racisme affiché par l’UMP, c’est déjà du front national en action. Alors la peur n’est plus de mise ».

JPEG - 27.7 ko

Mais après tout, le scrutin présidentiel est-il l’alpha et l’oméga de la politique ? Certains semblent répondre non, en affirmant qu’il y a aussi de la place, localement, pour ces luttes. On pense notamment aux nombreuses listes indépendantes, citoyennes, montées au niveau municipal ou en vue de scrutins régionaux, comme la liste Emergence, cofondée par Almamy Kanouté. L’an dernier, pour la première fois en Ile de France, une liste indépendante s’est présentée avec des acteurs issus de la vie associative des quartiers populaires. Avec un peu plus de 12 000 voix et 0,42 % des suffrages exprimés, l’impact électoral a certes été faible, mais l’impact symbolique, sur les mentalités et vers une plus grande représentativité politique des quartiers, a lui été énorme.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard