Articles

Accueil > Actualités > Quand SAMBEN tente de sauver le cœur des enfants de Joal-Fadiouth au (...)

 

Quand SAMBEN tente de sauver le cœur des enfants de Joal-Fadiouth au Sénégal

22 juillet 2010

SAMBEN ou le cœur sur la main ! L’association aixoise voit loin, très loin en direction du Sénégal, à Joal Fadiouth, là où son président, le cardiologue Ali Hamdan souhaite assister humainement et médicalement les enfants de Joal-Fadiouth. Créée en 2007, l’association SAMBEN permet de dépister des malformations cardiaques, de faciliter leur prévention tout en faisant bénéficier les enfants du Sénégal de soins gratuits. Composée en grande partie de cardiologues bénévoles, Samben a fait de la maladie cardiaque son principal combat. Son président Ali Hamdan d’origine libanaise, natif du Sénégal souhaite rendre à son pays ce qu’il lui a donné. Passionné et débordant de générosité, il contribue depuis de longues années à lutter contre le fatalisme et à réduire les inégalités. Une aventure solidaire qui est susceptible d’accrocher les humanistes attachés à la dignité de l’être humain et donc au droit à la santé. La démarche de cette association humanitaire se démarque des autres, puisque les médecins bénévoles de SAMBEN, loin des rapports de domination Nord/Sud, travaillent à partir du programme du ministère de la santé au Sénégal en collaboration avec les médecins Sénégalais.


 

JPEG - 73.7 ko

Ali Hamdan est un homme de terrain, nostalgique de son pays où il naquit un jour de l’année 1953 à Dakar, au Sénégal. Son apprentissage du métier de la médecine s’est poursuivi quelques années plus tard en France, là où il deviendra le cardiologue passionné qu’il est aujourd’hui, bien que son désir fût très tôt partagé entre la France et le retour au pays auprès de sa famille et de ses amis. Finalement, il choisit la France pour exercer le métier pour lequel il a fait de longues études. Certes, ce n’est pas le hasard qui l’a poussé à choisir la cardiologie et à créer cette association puisque ce choix a pris sa source dans l’enfance d’Ali Hamdan. « Mon demi-frère, fils de ma mère adoptive est mort sous mes yeux à l’âge de 14 ans,d’ une mort subite due à une insuffisance cardiaque. J’avais alors 19 ans. Il s’appelait Sambel ». A une lettre prés, l’association porte son nom, SAMBEN (Sénégal actions médicales bénévoles).

JPEG - 117.4 ko

 

JPEG - 57 ko

« La profonde affection » qu’il éprouve pour son pays d’origine le mène donc à apporter un soutien médical aux enfants du Sénégal victimes de la première cause de mortalité : les maladies cardiovasculaires. Et puis, ses amis d’enfance, médecins au Sénégal l’ont maintes fois sollicité ; impossible de refuser. C’est donc à Joal-Fadiouth, ville natale du célèbre poète et académicien Léopold Sédar Senghor apôtre de la négritude et premier président de la République du Sénégal, qu’il exerce ses talents. Joal-Fadiouth est une commune du Sénégal située à 150 km de Dakar. Cette commune réunit deux villages, Joal, établi sur le littoral, et Fadiouth, une île artificielle constituée d’amoncellements de coquillages et reliée à la côte par un pont de bois. « Fadiouth a entre autres la particularité d’avoir un cimetière mixte chrétien et musulman » précise-t-il.

JPEG - 88.6 ko

 

JPEG - 78.6 ko

Un combat part ainsi d’un refus de la fatalité et d’une révolte face aux inégalités

Si le paysage de Joal-Fadiouth est idyllique, il ne doit pas faire oublier la pauvreté qui sévit et qui, la plupart du temps, est responsable de l’apparition de maladies infectieuses et cardiovasculaires. L’urgence est telle, que la collaboration avec ses amis, médecins au Sénégal, a débuté bien avant la création de SAMBEN. « Ce sont des gens hyper brillants mais le plateau technique étant absent » explique-t-il. « Ils n’avaient pas les infrastructures sanitaires, les instruments de diagnostics, l’électrocardiogramme, les dépistages des maladies de base, les médicaments pour exercer leur métier. Depuis, le gouvernement a fait pas mal de choses » dit-il avec soulagement bien que la situation soit de plus en plus préoccupante. « Le fait que nous ayons exporté et standardisé notre mode de vie occidental et capitaliste aux pays africains, a favorisé l’apparition de maladies. Ils n’avaient pas besoin de tout ça. En plus des chaînes de restauration rapide les producteurs de tabac ont pris pour cible ces malheureux qui vivaient de riz et de poissons. Sans compter les publicités qui pullulent sur des panneaux de 30 mètres sur 10, avec des flashs/lumières pour attirer leur regard. Aujourd’hui, c’est l’hypertension qui les guette, facteur de risque majeur des maladies cardiovasculaires, sans oublier le diabète » s’indigne-t-il. Une société mise en péril et désormais victime de la première cause de mortalité, les maladies cardiovasculaires. « La mortalité infantile est de 1,5 fois plus élevée en milieu rural qu’en milieu urbain ». Face à un tel constat et refusant la fatalité et les inégalités face au droit à la santé, il crée l’association SAMBEN en 2007 qui représente à la fois le « côté médical et affectif ».

JPEG - 99.2 ko

Ali Hamdan, tient de suite à préciser la démarche éthique de son association qui n’a pas pour but de changer le fonctionnement du système de santé : « nous venons avec nos compétences et on s’adapte à leur système et leur projet de santé. Nous prenons également en compte les directives énoncées par le ministère de la santé du Sénégal. Nous avons de très bons rapports avec nos amis médecins sénégalais. Ils ont seulement besoin de nos ressources » insiste-t-il. C’est donc loin des rapports de domination, d’assistance et de dépendance mais autour d’un développement partagé et d’une solidarité réciproque, que les cardiologues et les infirmières de l’association consacrent bénévolement deux à trois semaines de leur temps pour contribuer à relever le défi fixé par Samben : prévenir et combattre la maladie cardiaque. Et la tâche est de taille ! C’est donc avec ses collègues qu’il s’est engagé à apporter ses compétences dans cette région du monde.

JPEG - 81.3 ko

 

JPEG - 86 ko

Le système de santé au Sénégal est organisé selon les soins de santé primaire

Les besoins et les diagnostics ne sont pas les mêmes qu’en Europe, et par conséquent l’organisation du système de santé est différent. En effet, la déclaration adoptée en 1978 à Alma Ata (Kazakhstan) au cours de la conférence internationale sur les Soins de Santé Primaires, préconisait la création de « district de santé » afin d’améliorer l’accès des plus pauvres aux soins primaires dans les pays en voie de développement. Un moyen de pallier au manque d’hôpitaux, dont la construction ne peut être assumée par ces pays. Les villes moyennes comptent des « centres de santé », les villages et hameaux, « des cases ou des postes de santé ». Les districts sanitaires, dont celui de Joal, sont quant à eux assimilés à des centres de santé. Ali Hamdan rend d’ailleurs un hommage appuyé aux élus locaux de la région et aux médecins du district de Joal « qui nous ont facilités la tâche au travail ».

Au Sénégal « dans chaque district, le ministère de la santé nomme un médecin chef responsable de l’organisation sanitaire. Ce médecin chef va à son tour nommer un agent sanitaire de la communauté ou des matrones de village qu’on forme sur le tas et qu’on initie au b.a.-ba de la médecine » explique le cardiologue. Actuellement, le Sénégal compte « un centre de santé pour 175 000 habitants et un poste de santé pour 11 500 habitants ». Des chiffres qui ont de quoi donné le vertige !

JPEG - 96.6 ko

Répartis dans les 7 centres et postes de santé de la région (N’Dofane, N’Gueniene, MBodienne, Santhe, Fadiouth, Fadial, Joal), les médecins de SAMBEN en collaboration avec leurs collègues sénégalais ont vacciné des classes entières d’élèves et prodigué des soins à des centaines d’enfants, n’hésitant pas pour cela à traverser la brousse. Au cours de leur dernière mission d’une semaine au mois de mai, plus de 850 enfants sont passés entre leur main. Leur méthode de travail consiste également à archiver tous les patients de manière à dresser une enquête épidémiologique qui permettra de recenser les pathologies les plus récentes et de ficher les maladies qui causent les plus grands dégâts sanitaires. Dans les pays les plus pauvres, le paludisme tue plus de deux millions des personnes chaque année, se sont pour la plupart des enfants en bas âge. Mais l’espoir est permis depuis que les chercheurs ont découvert que la molécule d’artémisine, issue de la plante chinoise Artemisia annua, était capable d’éliminer les parasites responsables du paludisme. Aujourd’hui, le gouvernement sénégalais traite cette maladie infectieuse par l’intermédiaire de cette molécule.

« Mieux vaut prévenir que guérir ! »

Le dicton est bien ancré dans le fonctionnement de l’association qui n’hésite pas à faire de la prévention. Car, l’ignorance reste l’un des principaux facteurs des maladies infectieuses. Les enfants de Joal ne seraient pas atteints de fièvre typhoïde s’ils les adultes ne laissaient pas les vaches déposer leurs excrétas prés des fontaines d’eau. « Les bacilles sont véhiculés dans les canalisations. C’est autour de ces excrétas que les moustiques se reproduisent à l’image des Anophèles » explique Ali Hamdan. La bilharziose est quant à elle une maladie qui se développe dans les mollusques à l’image des huitres et dont le parasite pénètre la peau bien souvent par l’intermédiaire des vêtements lorsque les joaliennes battent leur linge au bord de la berge facilitant ainsi la pénétration dans la peau.

L’association SAMBEN a également pour objectif de rapatrier des enfants atteints de cardiopathie afin qu’ils bénéficient d’une opération chirurgicale gratuite en France. Un jeune garçon de Joal a été le premier patient à avoir bénéficié d’une opération à cœur ouvert dans le service de chirurgie cardiaque du Professeur Frédéric Collart. Au cours de cette opération les médecins lui ont implanté des bioprothèses pour remplacer ses valves malades. « Aujourd’hui, il court comme un lapin » se réjouit le docteur Ali Hamdan qui a dû jouer la carte de l’audace pour que l’opération soit financée, n’hésitant pas à aller demander en personne des aides auprès des institutions ... Le Conseil général a subventionné intégralement l’opération, 17 000 € pour payer les frais d’hôtels de l’hôpital. Sans la gratuité des services des médecins bénévoles, l’opération aurait dû coûter 50 000 euros.

Il y a urgence car « elle va mourir »

Aujourd’hui c’est une jeune fille de 16 ans qui attend son tour pour bénéficier de la même opération chirurgicale. L’hôpital Saint Joseph de Marseille a accepté d’effectuer l’opération pour une somme de 17 000 euros. Ali Hamdan lance un appel aux dons qui permettrait à cette jeune fille d’être sauvée. Et il y a urgence car « elle va mourir » lance le cardiologue, visiblement ému. « Il faut que les gens comprennent que l’argent c’est le nerf de la guerre. Si 15 000 personnes donnent un euro, cette jeune fille serait sauvée » insiste-t-il. L’association a également besoin de familles d’accueil prêtes à héberger ces patients.

La passion et la solidarité d’Ali Hamdan sont telles qu’il rêve un jour de créer un grand centre médical de pointe franco-sénégalais pour « rendre la dignité aux gens en leur proposant une prise en charge médicale à long terme et ainsi leur permettre d’avoir des projets ». En attendant l’association lance un appel aux dons auprès des citoyens épris d’humanisme. Les institutions sont également sollicitées.

Au mois de novembre prochain, deux équipes de médecins aixois, marseillais et parisiens rejoindront par alternance le village de Joal pour tenter de sauver le cœur des enfants du Sénégal qui meurent bien souvent dans l’indifférence. Sans oublier, qu’une jeunesse malade ne peut développer un pays.

JPEG - 62.5 ko

 

JPEG - 97.9 ko
Pour plus d’informations et pour faire un don : http://sites.google.com

Association SAMBEN. 19, Cours Mirabeau 13100 Aix en Provence.
Email : sambenjoal@gmail.com / 04 42 27 65 91

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard