Articles

Accueil > Agenda > Projection « Mars pour Gaza-Droit aux luttes » suivie du témoignage de P. (...)

 

Projection « Mars pour Gaza-Droit aux luttes » suivie du témoignage de P. Stambul (UJFP)

5 février 2014 - Dernier ajout 6 février 2014

Le 7 février prochain, le collectif Georges Abdallah PACA, le CRI et l’UJFP organisent la projection du film "MARS POUR GAZA-DROIT AUX LUTTES" réalisé par Henda Bouhalli et produit par Med’in Marseille. La projection sera suivie du témoignage de Pierre Stambul, (UJFP) présent dans la bande de Gaza, en décembre 2013. Venez nombreux !


 

Avec la diffusion de "Mars pour Gaza-Droit aux luttes" Med’In Marseille et surtout sa journaliste Henda Bouhalli poursuivent leur lutte contre le mur médiatique, celui du silence ou du « deux poids, deux mesures ». Les crimes commis par les colons en Palestine sont systématiquement cachés ou amoindris par les médias mainstream. Des médias qui excellent dans "l’art de la géométrie variable" et le maniement des mots avec la plus grande perversité. On se souvient tous de cette formule bateau : « Israël riposte ». Si l’on observe de plus près la façon dont les médias commentent le conflit, on est soudainement pris de nausée, tant le cynisme atteint son paroxysme.

La couverture médiatique de Gaza par les médias français est souvent hallucinante. En effet, pour justifier l’opération « Plomb durci » de décembre 2008, les médias avaient repris l’argument des officiels israéliens selon lequel, le Hamas avait rompu la trêve conclue le 19 juin 2008. Cet argument a été repris comme une évidence par la majorité des médias français alors que la réalité est un peu différente. Denis Sieffert (Politis) est l’un des rares journalistes à avoir expliqué que le Hamas ne lançait quasiment plus de roquettes sur Israël depuis quatre mois et demi quand l’armée israélienne, début novembre 2008, a mené plusieurs raids meurtriers sur la bande de Gaza. A la suite de ces bombardements, le Hamas avait repris ses tirs, un mois plus tard. Il avait alors officiellement proclamé la rupture de la trêve, ce qui a provoqué la réaction en chaîne qu’on connaît. Israël avait déjà rompu la trêve sans le dire. Mais le Hamas, lui, a, comme souvent, très mal communiqué.

La légitimité de l’action israélienne n’est généralement pas contestée. En effet, lorsqu’il s’agit d’évoquer le droit international, c’est silence radio. On préfère dire qu’Israël est la seule démocratie du Moyen-Orient. C’est pourtant Israël qui n’a pas hésité à utiliser des armes que les palestiniens n’avaient jamais vues en 60 ans de conflit. Balayant ainsi d’un revers de la main, les fameuses conventions de Genève.Et faisant de Gaza, un laboratoire grandeur nature pour y tester de nouvelles armes. Un Etat voyou qui expulse et colonise à tout va, et qui a même la possibilité de tuer des enfants sans en être inquiété. On se croirait au cinéma !

A Gaza, c’est aussi le blocus qui tue des innocents. Et ce, avec la complicité directe de l’ancien régime de Moubarak, le nouveau régime putschiste en Egypte, et le soutien indéfectible de la communauté internationale et plus particulièrement de la France. En 2009, la « Gaza Freedom March » initiée par l’organisation américaine Code Pink/Women For Peace (Code Rose/ Femmes pour la paix) avaient tenté de dénoncer la barbarie israélienne contre la population de Gaza, meurtrie par un blocus inhumain. 1400 marcheurs étaient venus du monde entier, et avaient tenté de rejoindre la frontière égypto-palestinienne, Rafah. Henda Bouhalli a suivi cette aventure exceptionnelle en se focalisant sur le parcours d’un groupe de marseillais, sensible au sort des Palestiniens. Une aventure qu’elle a traduite dans un film émouvant produit par Med’in Marseille Productions. « Mars pour Gaza-Droit aux luttes » est un « hymne à l’engagement » contre la barbarie et l’injustice.

Pierre Stambul, co-président de L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) apportera son témoignage après sa visite à Gaza, fin décembre 2013. Un témoignage alarmant sur les conditions de vie des Gazaouis, subissant de plein fouet les exactions israéliennes. En 5 ans, 150 paysans et des milliers d’animaux ont été tués par l’armée parce que leurs champs jouxtent la frontière. De nombreux pêcheurs ont été tués et leurs bateaux confisqués parce que l’occupant limite les zones de pêche à trois miles nautiques (5.5km). Gaza vit un enfer…

A quand un jumelage avec une ville palestinienne ?

Faut-il rappeler que Marseille est jumelée avec la ville israélienne Haifa ? Med’in Marseille avait contribué à lancer le débat sur un éventuel jumelage de Marseille avec une ville Palestinienne. Pour plus d’équité, certains élus s’étaient portés volontaires pour mener à bien cette lutte. Mais le projet soumis en conseil municipal n’a pas été soutenu. Le lobby sioniste ne chôme pas.

La lutte contre la barbarie continue.

Ariane Monneron nous a quittés

Nous rendrons également hommage à Ariane Monneron. Nous garderons le souvenir d’une femme généreuse et engagée auprès du peuple Palestinien. Cette ancienne chef de Clinique, militait au sein de l’association Palestine 13 avec une énergie débordante et un courage exemplaire. Elle manquera à tous et surtout à Gaza, qu’elle a tant aidé. Paix à son âme.

Venez nombreux !
Vendredi 7 février à 18h30. Salle : Espace Accueil aux Etrangers - 22 Rue Mathieu Stilatti, 13003 Marseille

 

par La Rédaction - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 10 mai

     

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995...Exposition MAC Marseille

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995... 13 mai 2017 – 14 janvier 2018 La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu’à l’âge d’or marseillais retrouvez la fièvre qui s’est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l’inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writters, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d’exister (...)

     

  • 10 mai

     

    "La Belle fête de Mai", 19-20-21 Mai

    Depuis seize ans, « La Belle Fête de Mai » fédère et mobilise tout un quartier. A travers elle la Belle de Mai, devant l’absence de projets structurants, manifeste clairement sa détermination, revendique et affirme son droit à exister dans une ville en pleine mutation.Soutenu par l’histoire emblématique d’un quartier légendaire et le dynamisme affirmé du collectif fondateur, ce temps festif met en œuvre la participation des habitants. Le quartier de la Belle de Mai est résolument porté par les valeurs de solidarité et d’accueil qui caractérisent l’identité marseillaise. La rencontre, l’échange et le respect de l ‘autre doivent être à la disposition de cet avenir qui permettra aux anciens et nouveaux (...)

     

  • 4 mai

     

    Faites de la fraternité ! Théâtre Toursky

    Les 5 et 6 mai sera organisée la « Faites de la Fraternité ». Artistes, intellectuel(le)s, associations, fondations engagées et citoyens sont appelés à se rassembler au Théâtre Toursky pour échanger, se rencontrer, dialoguer, et faire connaissance. Au fil de ces deux journées consacrées au partage interculturel et intergénérationnel, se tiendront des concerts, des débats, des expositions, des animations, des projections, des rencontres, de la poésie, et des actes de fraternité. Il s’agit là de faire de l’Art notre ferment d’unité et le socle fondateur d’une humanité fraternelle combattant tout obscurantisme. La solidarité fraternelle est universelle. Le soutien au droit de tous les peuples de disposer (...)

     

  • 4 mai

     

    « Derrière les fronts : Résistance et Résilience en Palestine » film de Alexandra Dols

    Projection-débat du film Derrière les fronts : Résistance et Résilience en Palestine » film de Alexandra Dols Soirée en présence de la réalisatrice, du docteur Samah Jabr et d’une partie de l’équipe du film « Derrière les fronts, propose un cheminement dans nos esprits et sur les routes de Palestine, en compagnie de la psychiatre psychothérapeute et écrivaine palestinienne Dr. Samah Jabr. Dans l’héritage du Dr. Frantz Fanon, psychiatre anticolonialiste, elle témoigne des stratégies et conséquences psychologiques de l’occupation et des outils des palestinien-nes pour y faire face.Dans ce film à plusieurs voix, des extraits de chroniques, d’interviews et d’échappées poétiques dansent aux corps-à-corps (...)

     

  • 1er mai

     

    Carrières de Lumières, Baux-de-Provence

    Exposition multimédia consacrée aux grands peintres du XVIe siècle. Réalisation : Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi Carrières de Lumières Du 4 mars au 7 janv. : Tlj 10h-18h (Novembre >mars) / 9h30-19h (avril>juin et septembre-octobre), 9h30-19h30 (juillet-août) 10/12 € (10/13 € en juillet-août) www.carrieres-lumieres.com Route de Maillane 13520 Les Baux-de-Provence 04 90 54 55 56 06 89 82 83 89

     

  • 25 avril

     

    Expo Beautiful Africa aux Galeries Lafayettes

    – BEAUTIFUL AFRICA – EXPOSITION DU 8 AVRIL AU 10 JUIN 2017 Visuel : Otobong Edet Nkanga, Alterscape : Alterscape I, 2005. C-print sur papier photographique, 50 x 67 cm. © D.R. Collection FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur Beautiful Africa à La Galerie du 5em Avec les artistes Sammy Baloji, Yona Friedman et Denise Charvein, Eddy Kamuanga Ilunga, Kapwani Kiwanga, Abdoulayé Konaté, Namsa Leuba, Toufik Medjamia, Otobong Nkanga D’avril à juin, l’Afrique se révèle à la Galerie du 5e avec les œuvres de 9 artistes qui vivent et travaillent entre l’Europe, les Etats-Unis et l’Afrique. L’exposition « Beautiful Africa » traverse les paysages du Nigéria, du Mali ou du Maghreb, raconte les bouleversements (...)

     

  • 24 avril

     

    Peut-on parler calmement de laïcité ?

    Table ronde avec Maïssa Falha et Marc Rosmini (professeurs de philosophie, membres du collectif Les Philosophes Publics) et Richard Martin (directeur du Toursky) La laïcité désigne un type d’organisation politique censé permettre la coexistence pacifique de tous les citoyens, quelles que soient leurs options spirituelles. Ce terme fait pourtant rapidement dégénérer les débats en vaines, et parfois violentes, polémiques. Nous tenterons donc, en croisant les approches historique, juridique et philosophique, de comprendre ce glissement, et de participer à une reconstruction collective du concept de laïcité. Sans détours ni tabous, il s’agira au moins de dissiper les malentendus, et de démasquer les (...)

     

  • 24 avril

     

    7èmes Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration et des Quartiers Populaires

    29-30 avril 2017 7èmes Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration et des Quartiers Populaires Ces 7èmes rencontres nationales organisées à Marseille par le FUIQP offre des opportunités d’échanges : tables rondes, débats, retours d’expériences de militant-e-s issu-e-s de l’immigration et des quartiers populaires et paroles des familles dans leur combat quotidien pour la vérité et la justice. Ces 7èmes rencontres se concluront à la fois par une manifestation publique le dimanche 30 avril a 15 heures dans les rues de marseille pour dénoncer encore et toujours les violences policières, mais aussi par une invitation à nous rejoindre le 1er mai dans notre cortège revendiquant l’égal l’accès à (...)

     

  • 4 avril

     

    Rencontres du 9ème art. Aix-en-Provence

    Lancement du festival de BD, le 7, 8 et 9 avril 2017, avec le premier temps fort des Rencontres du 9eArt. Le très attendu week-end BD réunit pour l’occasion plus de 50 auteurs internationaux, autour de propositions fortes et inédites (rencontres, ateliers, projections, concerts...). Au programme : un week-end BD (7-9 avril) et 10 expositions d’avril à mai En présence de 50 auteurs internationaux. et c’est gratuit ! Cité du Livre et divers lieux 8-10 rue des allumettes - 13090 Aix-en-Provence. Jusqu’au 28 mai. http://www.bd-aix.com/pages/festival.html

     

  • 3 avril

     

    "Massilia Sound System Le film", sort en...

    "Massilia Sound System Le film", sort en salles le 5 avril. Il est réalisé par Christian Philibert, l’auteur des 4 saisons d’Espigoule, et retrace la vie de ce groupe mythique., Entretien avec le réalisateur à lire chez notre notre confrère zibeline. http://www.journalzibeline.fr/programme/massilia-par-massilia/ .

     

Articles récents

Articles au hasard