Articles

Accueil > Actualités > PriMed 2011 : le miroir du paysage méditerranéen

 

PriMed 2011 : le miroir du paysage méditerranéen

22 novembre 2011 - Dernier ajout 21 novembre 2011

PriMed, cet acronyme résonne t-il à l’oreille ? Très peu ? Effectivement, ce sigle est récent puisqu’il émerge tout juste depuis cette année. Sous celui-ci se cache Le rendez-vous audiovisuel du reportage et du documentaire, qui accole les deux rives de la Méditerranée, anciennement appelé Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen. Pour la 16e édition, le Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle (CMCA) sort l’artillerie lourde : ouverture des projections au public sur deux espaces, introduction de nouveaux prix à convoiter, des réalisateurs tous réunis pour l’évènement et des tables rondes et débats de qualité, avec la participation de témoins et de professionnels de l’audiovisuel. A découvrir du 6 au 9 décembre sans se circonscrire.


 

Pour la 3e édition consécutive à Marseille, le programme du Primed assure de belles découvertes, tant en terme de qualité que d’originalité des thèmes abordés. Ce prix, initié depuis 1994 par le CMCA et co-organisé avec la RAI (Radio télévision italienne), l’ASBU (Union de télé-diffusion des pays arabes) et France Télévisions, permet de favoriser et valoriser la diffusion de documentaires et de reportages, tournés vers divers aspects du paysage méditerranéen. Durant ces quatre jours, c’est une véritable immersion audiovisuelle au cœur de la vie qui va défiler, articulée par le passé, l’avenir, les questions sociétales, les tabous... et qui favorisent la compréhension de ces histoires et ces cultures. « Avec ces films, on peut voir quelque chose de différent que l’on ne voit pas ailleurs puisqu’ils sont réalisés par des producteurs indépendants » s’est réjoui François Jacquel, directeur général du CMCA. Une dizaine de pays de la Méditerranée et de l’Europe est représentée à travers trente et une productions audiovisuelles qui vont entrer en compétition, sous l’œil aguerri du jury, et plus massivement cette année, sous celui du public. « On a voulu rendre l’évènement plus accessible, faire connaître ce trésor à l’ensemble de la population » a confié François Jacquel. Afin de populariser l’évènement et de transmettre ces richesses audiovisuelles, le CMCA organise des projections journalières pour le public, en parallèle de celles du jury, avec 300 places disponibles à la bibliothèque de l’Alcazar et 150 sièges à la Maison de la Région, quotidiennement. Durant deux mois, du 6 décembre 2011 au 6 février 2012, l’Alcazar met à disposition 150 ordinateurs où toute la sélection des films pourra être visionnée.

JPEG - 60.4 ko
Lauréats du Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen 2009 © Patrice Terraz

Une chance pour tous

PriMed 2011, c’est 316 documentaires et reportages reçus de toutes provenances, du Royaume-Uni à l’Espagne et du Maroc au Qatar en passant par la Syrie, soit 28 pays qui ont participé à la première sélection du jury, un record. L’Ukraine, le Monténégro, la Pologne et la Bulgarie ont fait leur première apparition aux épreuves de sélection et d’autres pays comme l’Egypte, la Tunisie et l’Algérie ont affirmé leur dynamisme en dépit des évènements traversés. Malgré l’ère d’omnipotence de Kadhafi qu’a subit la Libye, aucune œuvre n’a été présentée. La 16e édition, c’est 31 productions audiovisuelles retenues pour la phase finale dans 10 catégories1, dont 2 nouvelles « Court méditerranéen » - court-métrage - et « Multimédia de la Méditerranée » - web-documentaire – qui renforcent l’évènement avec des nouveaux supports et formats qui ont été proposés. Ce rendez-vous se veut être La représentation du « Paysage audiovisuel méditerranéen (PAM) » dans toute sa splendeur. Un large spectre d’acteurs de l’audiovisuel, organismes de télévision, sociétés de production, auteurs, réalisateurs, journalistes et documentaristes, a d’ailleurs pu concourir à la reconnaissance de leurs ouvrages.

L’année passée, la consécration du Grand prix France Télévisions du documentaire, de la catégorie « Enjeux Méditerranées », avait été attribuée au documentaire « Gaza-Strophe, le jour d’après ». Pour cette nouvelle édition, les thèmes de la reconstruction chirurgicale de l’hymen, de l’exploitation de l’énergie en Palestine, des parcours de femmes du Hamas représenteront cette catégorie avec également l’immersion au cœur de deux hôpitaux psychiatriques du Caire. Dans les autres catégories, autant de sujets vastes et divers seront abordés, de la guerre du Rif à la guerre civile d’Espagne, du combat des femmes libyennes aux années de tyrannie infligées par Moubarak en Egypte, déviant quelques instants sur la bonne humeur et la gaieté que garde encore le peuple palestinien.

JPEG - 51.5 ko
Gaza-strophe, le jour d’après » de Samir Abdallah et Kheridine Mabrouk

L’audiovisuel et son environnement

Durant quatre jours, deux jurys composés de professionnels de l’audiovisuel en Méditerranée vont analyser les réalisations et délibérer. L’un, présidé par l’Egyptien Nabil El Choubachy, journaliste expérimenté et rédacteur en chef à Nile TV (Egypte), aura la lourde tâche, avec ses confrères, de distinguer les prix « Documentaire ». L’autre, présidé par l’homme qui a reçu le prix Albert Londres et le Grand prix du FIGRA a deux reprises, Frédéric Tonelli, décernera les prix « Reportage ». Une première sélection – des 316 documentaires et reportages - avait été opérée courant du mois de juin dernier, laquelle a fait remonter les trente et une perles qui vont « s’affronter ».

De grands bouleversements sociaux et politiques ont jonché l’année 2011 avec le soulèvement de la population des pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, usé par le despotisme et la corruption. Pour rendre hommage à ces peuples, une esquisse est programmée jeudi, avec une soirée projection spéciale consacrée aux Printemps arabe. En première partie, le fabuleux documentaire de Mourad Ben Cheik, conçu dans le feu de l’action de la révolte tunisienne, « Plus jamais peur ». Ce 74 minutes, qui a déjà fait le tour du monde en passant par le 64e Festival de Cannes, retrace le soulèvement d’une jeunesse contre son président, Zine el-Abidine Ben Ali, à travers trois protagonistes. A suivre, des reportages du magazine de France 3 Mediterraneo seront diffusés avec des équipes qui se sont rendues en Tunisie et en Egypte pendant les évènements. Vendredi 9 décembre, une série de conférences-débats autour du fil conducteur « Les Ecrans de Printemps arabes » sera animée avec la présence de témoins, d’experts et d’acteurs de l’audiovisuel en méditerranée et retransmise sur PriMed Tv. « L’idée est de comprendre, avec ses intervenants, comment le paysage audiovisuel méditerranéen s’est comporté, comment les grands réseaux internationaux ont-ils travaillé et comment les télévisions d’Etat vont-elles se transformer en Service Public » a expliqué François Jacquel. Pour clôturer ces débats, une cérémonie de remise des prix, ouverte au public, est organisée avec la présence des trente et un réalisateurs, sur place depuis l’ouverture des projections, et sera retransmise sur le site internet de France 3 Paca et PriMed Tv

Cette année, le CMCA a permis aux internautes de participer au vote du prix Multimédia de la Méditerranée « Web-documentaire », qui comptera pour 50% de la note. Exclusivement sur le site PriMed Tv.

Retrouvez le programme des projections.

Le CMCA, pour un espace d’échange

Le Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle est une organisation internationale de coopération audiovisuelle en Méditerranée, créée depuis 1986, qui fédère les principaux diffuseurs de télévision du pourtour méditerranéen (2M, Canal Sur, France 3, RAI, TV5 Monde, INA, PBC...), les acteurs audiovisuels de ce même espace et les producteurs indépendants. En sus de ce concours, le CMCA œuvre au quotidien pour le rapprochement et la promotion d’émissions et de séries documentaires des deux rives de la Méditerranée, avec comme préoccupation commune, la Méditerranée et sa culture. En parallèle, le centre organise des sessions de formations, des débats et répond à l’appel de partenariats pour la valorisation du patrimoine culturel méditerranéen.

- Les huit catégories : « Enjeux Méditerranéens » 6 000 €, « Mémoire de la Méditerranée » 5 000 €, « Première œuvre documentaire » 5 000 €, « Arts, patrimoine et culture de la Méditerranée » 5 000 €, « Reportage d’investigation » 5 000 €, « Spécial du Jury » 5 000 €, « Jeune public » 5 000 €, « A la diffusion » TV5 Monde, ViaStella-France 3 Corse et RAI Tre.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard