Articles

Accueil > Actualités > Pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Marseille.

 

Pose de la première pierre de la future Grande Mosquée de Marseille.

22 mai 2010 - Dernier ajout 23 mai 2010

Jeudi dernier a été posée la première pierre de la future Grande Mosquée de Marseille, en présence d’un grand nombre de personnalités, dont le maire de Marseille, le président de la région PACA, le président du conseil général, le prefet de région Michel Sapin... (et même « presque François Fillon » !), l’ambassadeur d’Algérie, des consuls, soit les représentants d’une quinzaine de pays.
C’est dans une atmosphère chargée d’émotion et d’espoir que les travaux ont donc officiellement débuté par la pose de cette première pierre pleine de promesses, et ce malgré les évidents problèmes de financement du projet.


 

C’est avec émotion et dans une grande solennité que s’est tenu jeudi la cérémonie éminemment symbolique de pose de la première pierre de La future Grande Mosquée de Marseille.

Un grand nombre de personnalités étaient présentes, et parmi celles qui ont pris la parole, nous vous proposons des extraits des interventions de Nourredine Cheikh, président de l’association « Mosquée de Marseille », celle de l’ambassadeur d’Algérie, celle du président de région Michel Vauzelle, et bien évidemment l’initiateur du projet : le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin.

Le premier à s’exprimer fut Nourredine Cheikh.

« Ce projet a été long à se mettre en route mais son aboutissement ne fait plus aucun doute ! » s’est-il enthousiasmé, soulignant que c’est grâce à la pugnacité du maire de Marseille, notamment, que ce projet est en passe d’aboutir.

« Nous avons la ferme volonté d’accomplir un geste architectural avec un beau monument, qui respecte le paysage local ainsi que l’environnement, et qui contribue au renouveau du quartier » a-t-il insisté.

Malgré tout, M. Cheikh a fait part de son amertume suite au recours en justice contre le bail emphytéotique par l’extrême droite, faisant cependant « confiance aux parlementaires ici présents pour mener une réflexion afin que l’Islam de France soit traité avec équité ».

Il conclut son intervention en donnant rendez-vous « le jour de l’inauguration, inch’ Allah ! ».

L’ambassadeur d’Algérie, Missoum Sbih, prit la parole un peu plus tard, précisant tout d’abord que l’islam est la deuxième religion de France, et la France le premier pays musulman d’Europe.

« L’islam est avant tout une religion d’ouverture et de tolérance » rappela-t-il.

M. Sibh évoqua la participation pécuniaire de l’Algérie sans toutefois donner de chiffre, précisant étrangement que son pays mettrait « à disposition, le moment venu, des ressources humaines adéquates, en particulier des imams formés, maîtrisant aussi bien la langue arabe que la langue française ».

Il semble pourtant que la France ne manque pas particulièrement « d’imams formés maîtrisant le français et l’arabe »…

L’un des deux principaux problèmes posés par l’édification de la Grande Mosquée de Marseille était ainsi abordé, à travers les risques de mainmise par des pays étrangers ayant financé partiellement le projet (bien que la participation de chaque pays soit limitée à 20% pour éviter tout problème de cet ordre).

Effectivement, les limites de la Loi de 1905 de séparation des églises et de l’état, se font sentir.

Une révision de la loi est sans doute nécessaire, de façon à éviter, par exemple, que l’implication d’états étrangers ne se fasse trop envahissante.

Le deuxième problème majeur reste le financement des 22 millions d’euros encore à réunir, aucun des pays présent à la cérémonie n’ayant fourni d’engagement chiffré.

Les interventions remarquées de Michel Vauzelle, président de la région, et de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, furent ensuite les points d’orgue de cette pose de la première pierre de la Grande Mosquée.

JPEG - 46.8 ko

Le président de région s’est en premier lieu félicité d’avoir pu travailler avec M. Gaudin à la concrétisation de ce projet. Il a ensuite souligné les relations fraternelles qui unissent l’Europe et les pays méditerranéens, citant le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.

M. Vauzelle a au passage fait une mise au point salutaire sur l’Islam, fustigeant les propos récemment tenus à l’encontre des musulmans.

« Les musulmans n’ont pas à être intégrés. On n’intègre pas ceux qui sont citoyens de la République Française. » a-t-il déclaré « On les respecte, on les protège. On leur dit ce qui est écrit au fronton de notre mairie : on leur dit notre fraternité. »

Cette fraternité sera plus évidente quand aura abouti ce « très beau, très respectable projet de mosquée de Marseille ».

Michel Vauzelle a enfin remercié au nom de la région, en cette période de « crise, qui n’est pas seulement économique et sociale, mais aussi morale (…) nos frères musulmans pour ce qu’ils nous apportent ».

JPEG - 47.3 ko

Prenant la parole, Jean-Claude Gaudin a souligné lui aussi la considérable somme d’argent restant à rassembler, enjoignant au passage prudemment l’association « Mosquée de Marseille » à ne pas détruire tout de suite le bâtiment actuellement sur le terrain faisant l’objet du fameux bail emphytéotique, tant rien n’est acquis du moment que le financement du projet n’est pas assuré. Le bâtiment en question pourrait effectivement faire office de mosquée provisoirement, en cas de contretemps, comme il y en a eu tant depuis 1937 ( !), date du premier projet.

Abordant ensuite le sujet complexe de la loi de 1905, il rappela les déclarations du Président de la République à ce propos, qui soulignait encore récemment la nécessité de faire évoluer la loi.

S’adressant à l’ambassadeur d’Algérie, le maire de Marseille a insisté sur le fait que le premier ministre François Fillon « a failli venir », pour lui témoigner « estime, considération, amitié au nom de la France ».

Il est regrettable qu’il fût retenu par d’autres obligations à la capitale…

JPEG - 63.9 ko

 

JPEG - 62.7 ko

En somme, après avoir marqué d’une pierre blanche cette matinée remplie d’espoir et de symboles, on ne peut s’empêcher de constater que, malgré le chemin parcouru, il reste beaucoup à faire, et même à défaire si l’on considère les mentalités et grossiers préjugés qui constellent le débat public lorsqu’il est question de l’Islam en France.

Il serait cependant triste de ne considérer que le verre à moitié vide, et ce serait ne pas faire justice à ceux qui se battent depuis si longtemps.

Attendons de voir que les financements soient là, certes, car rien n’est joué, mais que cela ne nous empêche pas de rêver une société plus équitable.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard