Articles

Accueil > Marseille Provence, capitale européenne de la culture 2013 > Petit Art Petit, le festival fait son nid

 

Petit Art Petit, le festival fait son nid

23 septembre 2008 - Dernier ajout 2 octobre 2008

Treize ans que le festival voulu pour les minots par Lézarap’Art a investi les quartiers nord de Marseille. L’édition de cette année s’est tenue tout l’après-midi de samedi, au parc de l’Oasis, entre Saint-Joseph et les Aygalades. Balade artistique et bucolique.


 

JPEG - 63.2 ko

Les voitures sont garées où elles peuvent ; à cheval sur le trottoir, en double file,… Jusqu’à bouter le piéton sur la chaussée. On voit que le quartier n’a pas l’habitude de recevoir tant de visiteurs en une demi-journée de week-end. Il est vrai que le chemin de Saint-Joseph à Saint-Antoine ressemble plus à une artère où filent les automobiles sans ralentir, qu’à une voie où l’on aimerait cheminer, les yeux dans le paysage… En face de l’Oasis, (soit, les équipements pour les enfants y sont légion, mais sans brusquer la direction des parcs et jardins de Marseille, l’espace vert n’a d’oasis que le nom), les barres de la cité du Castellas dressent leur carcasse de béton.

JPEG - 76.3 ko
Belle culture dans quartiers populaires

C’est justement cette confrontation avec la ville crûe, l’urbanité nue, que poursuit depuis des lunes le groupe d’action culturelle de proximité Lézarap’Art. Faire venir l’art où on ne l’attend pas forcément, et le faire vivre pour tous, y compris les habitants des quartiers aisés qui n’auraient autrement jamais mis les pieds dans pareil lieu. Le tout sans contrepartie financière aucune. Les enfants se mêlent pour jouer, écoutent un conte côte à côte, rient ensemble d’une blague racontée, entraînant leur famille à les imiter.

JPEG - 100.6 ko
Livres suspendus

 

JPEG - 45.6 ko
L’arbre aux mots

Les arts, les spectacles de rue ont toute leur place ici. Installations poétiques invitant à la lecture ou à s’amuser avec les mots, œuvres mobiles, ateliers créatifs ; cabanes éphémères, sculptures herbeuses vivantes, parcours sensoriel,…

JPEG - 51.6 ko
Un rêve un peu fou, confier ses secrets à un arbre

La déambulation réserve des surprises, comme ces humains de plâtre blanc, la tête enfouie dans le tronc d’un arbre pour lui confier leurs rêves et leurs secrets. Ou l’impressionnante collection de tours de magie accumulée par un duo insolite de prestidigitateurs. Et encore le curieux manège du M.O.C.H.E., Musée d’objets aux curieuses histoires évanescentes.

JPEG - 44.6 ko
Tours de tours de magie

Avant de repartir, les gosses sirotent une grenadine au Bar des enfants, tandis que les grands boivent le café, accoudés au zinc opposé… Le tout dans une vaisselle recyclable, ce qui évite de penser à la « Taxe Pique-nique ». La soif étanchée, une envie pressante taquine les bambins : pas de problème, les organisateurs ayant souhaité un festival propre, ne laissant pas d’empreinte écologique ni d’empreinte tout court, ont installé des « toilettes sèches » arborant un drôle de logo.

JPEG - 51.5 ko
Détendez-vous, c’est naturel !

Un dernier coup d’œil aux douceurs de l’Oasis. La route est toujours là, surplombée par la cité. Marseille Capitale européenne de la Culture ne se fera pas sans ses quartiers.

JPEG - 57.1 ko
Œuvres réalisées dans le cadre d’ateliers conduits toute l’année par Lézarap’Art

Lézarap’Art, ce n’est pas que le festival Petit Art Petit, mais aussi des ateliers dirigés dans les centres sociaux, une participation à la Cité des arts de la rue, etc.

 

 

Autres articles Marseille Provence, capitale européenne de la culture 2013

 

Articles récents

Articles au hasard