Articles

Accueil > Actualités > Palmarès du Ravi : les villes les plus pourries en Paca !

 

Palmarès du Ravi : les villes les plus pourries en Paca !

11 janvier 2011

Les médias ne résistent pas aux palmarès en tout genre : hôpitaux, écoles, immobilier, villes où il fait bon vivre,…Un classement nous manquait, le Ravi l’a fait : Palmarès 2011 des villes à fuir en Paca. Et le mensuel nous le présentait en avant-première jeudi dernier lors d’une conférence de presse. Un travail sérieux a été réalisé par le journal pour réaliser cette enquête inédite. The winner is Fréjus.


 

JPEG - 93.2 ko

Depuis un an, le Ravi avait très envie de se lancer dans cette aventure loufoque. La rédaction réfléchit et finalement, elle retient l’idée des villes de Paca où il ne fait pas bon vivre. L’équipe et Jean-François Poupelin en particulier ont mesuré la « répulsivité » au lieu de l’attractivité de près de 30 communes. Le rédacteur en chef, Michel Gairaud revendique « une presse différente, de ce qui se fait dans la région » au bout de 7 années d’existence. Narquois, il assume la grosse enquête du mois, a un regard critique car le journal n’a jamais fait de palmarès. Le canard a évalué les risques courus dans une ville plutôt que son cadre de vie. Il a regardé le taux de suicide plutôt que celui du chômage, le nombre de logements sociaux plutôt que le prix du m² ou encore pour rire, le nombre d’abonnés du Ravi !

Fréjus, champion 2011, Marseille bien placée

Des surprises de taille dans ce palmarès pas comme les autres. Au classement général, Marseille est bien placée : 18e/29. Donc moins pourrie que les autres communes. En revanche, elle est 7e dans la catégorie « ennuyeuse », une position gênante pour la future capitale européenne de la Culture. Les 7 premières au classement général sont des villes…gérées par l’UMP ! La grande gagnante est Fréjus, suivies de Draguignan, La Ciotat, Menton, Orange, Toulon, Sisteron.

Une enquête pour rigoler qui s’est construite « dans la logique qui est la nôtre » : un journal sérieux qui ne se prend pas au sérieux. Michel Gairaud souligne que « ces indicateurs précis donnent une photographie réelle ». Les sources requises sont au-dessus de tout soupçon : Insee, mairies, ministères de l’Intérieur et de la Santé, Conseil régional de l’économie sociale et solidaire, etc.

JPEG - 75.7 ko

Repoussante, fermée, flippante, risquée ou ennuyeuse

« Repoussante » : on prend en compte le nombre de supermarchés, le prix de l’eau au m3, la présence d’une base militaire,... « Fermée » : on recense le nombre d’abonnés au Ravi, la présence d’une aire d’accueil pour les gens du voyage, le taux de participation aux dernières Régionales, le nombre de conseils municipaux dans l’année,… « Flippante » : on estime le nombre de policiers municipaux pour 1000 habitants, le nombre de caméras de vidéo protection pour 1000 habitants,… « Risquée » : on évalue la pollution de l’eau, le taux de suicide pour 1000 habitants,…Enfin « ennuyeuse » rapporte le nombre de personnes de 75 ans et plus, de librairies pour la totalité de la population, le nombre de terrains de boules ou de skateparks par rapport à la population totale. « Les indicateurs sont décalés mais ça reste de vrais chiffres » assure Nicolas Meunier, économiste consultant du Ravi. « Pour nous, une ville qui multiplie les caméras (sur son territoire) est anxiogène. Le vocabulaire est important, une ville fermée est une ville qui n’est pas capable de mettre en place des terrains d’accueil, qui a peu d’associations » illustre Nicolas Meunier. Pour le Ravi, si le nombre de logements HLM est important, « on pense que c’est bien. C’est le signe d’une ville attractive, qui a envie d’organiser une vie autour de son citoyen ».

Un outil de calcul des résultats au service du public

Le rédac’chef reconnaît que « les transports », « l’emploi » n’ont pas été des valeurs retenues. Puis tous les critères sont à relativiser, « on peut avoir un maire autocrate qui fait un conseil municipal tous les mois, fait pourtant considéré comme une preuve d’ouverture ». Martigues est la petite dernière du classement général, donc la ville la moins à fuir. L’économiste a dans son enquête valorisé la politique sociale. Pour autant, a-t-on envie d’aller vivre dans la commune communiste ?

La méthodologie employée est transparente, 29 villes apparaissent dans ce palmarès. L’équipe du Ravi nous donne sur son site un outil nous permettant de calculer les résultats pour la commune de son choix.

Depuis les années 80, la presse multiplie les palmarès. L’équipe du Ravi reconnaît volontiers que « c’est un outil de com, un aspirateur à publicité. Les lecteurs sont friands de ce type de classement ». Le canard invite les internautes à faire évoluer les indicateurs. Il aimerait instaurer un dialogue interactif. Un palmarès qui nous fait sourire, et à la fois grincer des dents certains.

Journal, édité par l’association « la tchatche » en kiosque depuis vendredi 7 janvier. Site du Ravi : http://www.leravi.org

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard