Articles

Accueil > Actualités > Palestine, le 194e Etat du monde ?

 

Palestine, le 194e Etat du monde ?

22 septembre 2011

Vendredi prochain, les Palestiniens devraient demander la reconnaissance de leur Etat à l’Assemblée générale des Nations unies, une requête qui semble ne pouvoir aboutir. Med’in Marseille a interrogé Ariane Monneron, trésorière de l’antenne marseillaise de l’association France Palestine solidarité (AFPS) sur cette éventuelle redistribution des cartes pour le Moyen-Orient.


 

JPEG - 9.5 ko
Mahmoud Abbas, président de l’autorité palestinienne.

Quelle est la position de l’association AFPS, France Palestine Solidarité, face à la demande de reconnaissance de la Palestine comme Etat que doit déposer le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas aux Nations Unies ?

Nous sommes tout à fait favorables à sa demande auprès de l’ONU de reconnaissance d’un état palestinien. Notre position est très ferme, nous sommes pour la reconnaissance d’un Etat palestinien.

Que peut-on attendre pour vendredi ?

Sur le plan politique, on peut attendre que l’immense majorité des pays membres de l’Assemblée Générale des Nations Unies, à savoir 140 sur 193 pays, ce qui est énorme, soit en faveur de la reconnaissance d’un Etat palestinien. Là-dedans, il y a de très grands pays comme la Russie, la Chine ou l’Inde. L’Union Européenne s’illustre toujours d’une façon regrettable, certains pays sont pour, d’autres hésitent encore comme la France, d’autres sont contre comme l’Allemagne. De leur côté, les Etats-Unis croient aider Israël de façon indéfectible. Or cela va montrer d’une façon éclatante l’isolement d’Israël aux Nations Unies. Depuis 20 ans que durent les négociations, c’est toujours Israël qui a refusé toute espèce de négociation.

Quel statut en perspective pour le futur Etat Palestinien. Un statut d’observateur ?

Les Palestiniens auront plus qu’un statut d’observateur. A partir du moment où l’Etat palestinien, non membre de l’Onu, c’est-à-dire ne pouvant pas voter lors des débats à l’ONU, aura ses autres acquis reconnus, cela changera complètement la donne. Ce n’est pas pareil de faire parti de territoires occupés que de faire partie d’un Etat occupé. Car lorsqu’on est dans un territoire occupé, c’est à « l’occupé », pour ce cas les Palestiniens, de prouver chaque fois que ses droits sont légitimes. Quand on est un pays occupé, on n’a pas à prouver son bon droit. Toute action de l’occupant, en l’occurrence Israël dans les colonies, devient illégitime.

Quel droit pourrait donc avoir La Palestine, si sa demande est acceptée ?

La Palestine pourrait avoir les droits d’un Etat à part entière, par exemple qu’on ne lui réclame pas ses ressources hydrauliques, qu’on ne creuse pas son sous -sol pour en extraire toute l’eau ou autre, le droit de ne pas avoir de colonies sur son territoire... Ce serait un Etat comme le nôtre, comme la France par exemple, mais qui n’aurait pas encore la possibilité de voter à l’ONU. C’est quand même très important. Tout cela reste assez confus encore. Lorsque l’on va sur le terrain, ce n’est pas acquis. De nombreux Palestiniens ont peur, ils se disent que l’ONU ne sert à rien, cela fait soixante ans, depuis 1947, que l’ONU reconnaît le droit à un Etat palestinien et nous sommes en 2011 et ce n’est toujours pas fait. Beaucoup de Palestiniens ne croient pas vraiment à l’ONU. Et on se met à leur place, on peut comprendre.

Pourquoi Les Etats-Unis ont-ils opposé leur véto à une demande de reconnaissance déposée au Conseil de sécurité ?

Barack Obama se contredit complètement. Son discours du Caire de 2009 disait l’inverse et il a répété ensuite qu’il fallait absolument régler le problème moyen-oriental en reconnaissant un Etat palestinien et en faisant cesser la colonisation. Mais comme il n’a pas osé exercer une quelconque pression sur Israël, il a donc complètement perdu sur ces deux points. Ceci en raison du vote juif qui est très important, or il est en difficulté au Congrès et au Sénat et il a peur à l’approche des élections de perdre des voix. Mais je pense qu’il se trompe. D’abord il n’ya pas que le puissant AIPAC, (American Israeli Public Affairs Committee), le lobby pro Israéliens au Congrès, aux Etats-Unis, mais de nombreux juifs américains pensent que c’est un énorme danger pour Israël de s’isoler comme cela. Et en plus, une importante émigration, de tout ce qu’on fait de bien en Israël, d’intellectuel notamment, part d’Israël en ce moment. Ce n’est plus viable en Israël, Israël s’entoure de murs. C’est catastrophique pour ce pays. Tout l’argent du gouvernement d’Israël va à la prétendue défense, conséquence les mouvements sociaux se multiplient dans ce pays maintenant ! Je crois qu’Obama est pris à son propre piège, il n’a pas été assez ferme. La perte du crédit des Etats-Unis, qui est déjà minuscule auprès des peuples arabes, est vaste. Même l’Arabie Saoudite a annoncé qu’en cas de non reconnaissance de l’Etat palestinien par les Etats-Unis, ces derniers perdraient un allié.

Quelle est la position de la France ?

Les plus récents sondages donnent 82% des Français favorables à la reconnaissance de l’Etat palestinien. Je pense pouvoir dire que Nicolas Sarkozy est pour, mais il est affreusement embarrassé, et essaie jusqu’à la dernière minute de trouver un compromis, qu’il ne trouvera pas d’ailleurs parce que Mahmoud Abbas est décidé à aller jusqu’au bout. L’ensemble des députés et sénateurs français est pour, même si une centaine est contre.

Que craignez-vous comme représailles pour les Palestiniens ?

Les Israéliens ont menacé en cas de démarche auprès de l’ONU de couper les vivres aux Palestiniens. Cela n’a pas fait peur de Mahmoud Abbas. De toute façon, il ya longtemps que les Israéliens détournent l’argent que doit encaisser l’autorité palestinienne. Mais ils menacent de choses plus graves, puisqu’ils ont entraîné les colons et l’armée pour riposter en cas de supposés troubles fomentés par les Palestiniens, lors du vote de la reconnaissance à l’ONU. Or les Palestiniens n’ont aucune envie de se faire mitrailler à nouveau.

Pensez-vous qu’il fasse reconnaître un Etat palestinien avec les frontières d’avant 1967 ?

Avant tout, il faut que l’Etat palestinien soit reconnu. Aujourd’hui, la Palestine n’est plus qu’un tout petit archipel qui ne représente même pas 20 % du territoire d’origine, dont 5 entités minuscules ne peuvent pas même communiquer entre elles. Le problème des colons regardent uniquement Israël.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard