Articles

Accueil > Actualités > Off d’Avignon : les touchantes cigarières de La Belle-de-Mai

 

Off d’Avignon : les touchantes cigarières de La Belle-de-Mai

29 juillet 2010

Carmenseitas retrace l’histoire de la Manufacture des tabacs, à Marseille dans le quartier de La Belle-de-Mai. Le « Cocktail Théâtre », compagnie phocéenne a choisi de traiter ce pan industriel de la ville, au travers de la vie de ses ouvrières. Dans une solide mise en scène, le spectacle nous plonge dans leur quotidien, entrecoupé de magnifiques intermèdes musicaux. Emouvante Carmenseitas.


 

JPEG - 53.8 ko
Philippe Houssin

Téléphone collé à l’oreille, Edmonde Franchi, auteure de la pièce et comédienne fait son apparition, « vous dîtes, c’est un beau projet, merci ». Elle dévoile les péripéties de son enquête, les incessantes démarches menées auprès des pouvoirs publics, des habitants, des associations. Elle a décidé de mettre en scène ces ouvrières d’une autre époque. Elle répond à son interlocuteur, « le président du cercle des boulistes, c’est la mémoire du quartier…ah bon. Il faudrait voir les archives municipales ? Ah les cigarières sont toutes mortes ». Pas beaucoup d’indices ne lui sont livrés pour démarrer ses recherches.

Ce travail d’investigation sera le fil d’Ariane de ce spectacle. Les séquences d’Edmonde Franchi, flanquée de son téléphone se retrouvent en alternance avec les flash-backs, nous découvrant la vie prolétaire dans le ventre de la Manufacture.

Les premières grèves, les premiers droits du travail pour les femmes

Février 1995. Edmonde Franchi, ouvrière retrouve ses anciennes collègues de travail à l’inauguration de la rénovation de l’usine désaffectée. L’une s’exclame, « je n’étais pas chaude de venir à l’inauguration de la jachère, non la friche et de participer à ces choses artistiques mais c’était gentil quand même de nous inviter ». Une autre ajoute « je ne reconnais pas les lieux, c’est tout cassé » (les bâtiments sont à l’époque en pleine réhabilitation). Elles se remémorent l’ambiance de jadis. Elles racontent leur quotidien, la pénibilité du travail, les gestes répétitifs, la question de l’immigration italienne, «  il n’y avait pas beaucoup d’italiennes, il n’y avait que des marseillaises…même si elles avaient un nom italien » réplique Edmonde.

Septembre 1890. Elles lisent le journal. Il est relaté la grève dans les rues de la cité. Les cigarières ont obtenu gain de cause notamment la révocation d’un chef d’atelier trop sévère. Fières de leur premier succès, les ouvrières ont bien l’intention de fonder un syndicat pour défendre leurs droits. Les scènes collectives donnent bien souvent un coup de projecteur sur les débuts de la vie syndicale ouvrière : manifestation pour l’égalité des salaires hommes/femmes, évocation du Front populaire en 1936, les congés payés,…

JPEG - 57.4 ko
Philippe Houssin

L’immigration italienne à La Belle-de-mai

Aux épisodes de la vie collective se succèdent des fragments de vie personnelle. Juin 1930, une femme italienne raconte son immigration en France. « Je touche mon premier salaire, je ne suis plus une bouche à nourrir inutile ». Elle rencontre Pierre, «  tout était beau avec lui ». Mais il est français, elle, italienne. Elle nous confie sa difficulté à s’intégrer en France, « ça ne marchera pas, vous êtes trop différents ». Juin 1959, une autre cigarière, veuve de guerre est bouleversée de laisser ses enfants à la cantine scolaire mais aujourd’hui, seul soutien de famille, elle est contrainte de travailler.

Mars 1980, les ouvrières et leurs familles se retrouvent au bord de la mer, le dimanche. Elles évoquent leur temps libre, les sorties, les baletis. Décembre 1984, certaines sont à la retraite, d’autres sont au cœur de la tourmente de la Manufacture des tabacs, « je suis sûre que la Manu va fermer, ils vont nous licencier ». Elles regrettent que l’ambiance dans les équipes ne soit plus la même. L’esprit de camaraderie disparaît peu à peu.

Interprétation teintée d’humour marseillais

Les quatre comédiennes affichent une étroite complicité, elles campent leur rôle avec justesse. Hélène Force, Edmonde Franchi, Catherine Lecoq et Tania Sourseva sont très convaincantes dans la peau de cigarières. Tantôt drôles, tantôt émouvantes, elles ne nous laissent pas indifférentes. Elles partagent avec des mots simples leur quotidien. Leurs personnages sont attachants. Pour nous imprégner de l’ambiance, Michèle Fernandez berce le public de chansons de l’époque. Sa voix est tout simplement magnifique.

Agnès Regolo signe une mise en scène rigoureuse, délicate tout en laissant s’exprimer ce cher humour marseillais. Carmenseitas est cocasse, traite avec dérision de la vie de petites gens, au service d’une entreprise publique, la Manu de Marseille.

Carmenseitas nous a séduit et a su ouvrir une page de l’Histoire industrielle phocéenne méconnue.

Carmenseitas, d’Edmonde Franchi, par le « Cocktail Théâtre ». Mise en scène, Agnès Regolo. Avec Hélène Force, Edmonde Franchi, Catherine Lecoq, Tania Sourseva. Chant, Michèle Fernandez. Jusqu’au 30 juillet, au Théâtre du Chêne Noir, 8 bis rue Sainte-Catherine à Avignon, tél réservations 04 90 82 40 57, site : http://www.chenenoir.fr

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard