Articles

Accueil > Actualités > Nice : Un contre sommet « Françafrique » mené par les sans-papiers

 

Nice : Un contre sommet « Françafrique » mené par les sans-papiers

1er juin 2010

A l’appel de syndicats, de partis de Gauche et d’un collectif d’associations, plus d’un millier de manifestants ont défilé lundi en fin de journée dans la ville de Nice en marge du 25ème sommet Afrique-France afin de dénoncer la politique africaine de la France. Un contre sommet mené par l’association Survie, la Cimade, RESF, Attac, la CGT, Greenpeace, Europe Ecologie, les Indigènes de la République, le NPA le PCF, mais le gros du cortège était composé d’un peu plus de 90 marcheurs sans-papiers issus « ministère de la Régularisation de tous les sans-papiers » (MRTSP), qui au bout d’un mois a rejoint Nice à pied depuis Paris, s’invitant ainsi à la clôture du sommet pour réclamer leur régularisation.


 

JPEG - 99.7 ko

Lundi les rues de Nice ont tremblé. Un collectif d’associations ainsi que des partis politiques d’extrême gauche ont battu le pavé avec détermination dans l’espoir de se faire entendre des 38 chefs d’Etats africains invités par Nicolas Sarkozy à l’occasion de ce 25ème sommet Afrique-France. Un sommet qui accorde une place importante à l’économie et qui est notamment marqué par la participation des représentants de plusieurs entreprises et organisations syndicales.

Dans une ambiance festive et carnavalesque, les manifestants partis de la gare de Nice vers 18h30, ont brandi des pancartes dénonciatrices où l’on pouvait lire : « Touche pas à mon despote », « libérez-nous de 50 ans de Françafrique », « la Françafrique tue l’Afrique » ou encore « Ceux qui veulent exploiter l’Afrique sont les mêmes qui exploitent l’Europe ». Nicolas Sarkozy, lui fût dépeint en « roi de la Françafrique », organisant non pas un sommet officiel mais un carnaval de Nice entouré des chefs d’Etats Africains.

JPEG - 90.3 ko

« L’indépendance des pays africains est fictive »

Ce sommet Afrique-France se tenait en parallèle de la commémoration du cinquantième anniversaire des indépendances des pays africains. Un anniversaire qui n’a pas été fêté par les manifestants qui considèrent que « l’indépendance n’est pas totale en Afrique. C’est la France qui dirige beaucoup de choses dans ces pays. Pour exemple, le franc CFA, monnaie de nombreux pays africains, est imprimé en France à Clermont-Ferrand, ce qui signifie qu’il n’y a pas eu d’indépendance concrète de ces pays africains » explique une militante du Parti des Indigènes de la République. Et un autre de poursuivre : « l’indépendance est fictive, l’heure est plutôt au néocolonialisme car des entreprises sont illégalement implantées en Afrique ». Robert Ingey conseiller municipal communiste de Nice est quant à lui, « solidaire d’une autre conception entre l’Afrique et la France autour de véritables relations internationales entre partenaires et non pas de natures néocoloniales ».

Les militants scandaient ainsi leur volonté de rupture face à cette « Françafrique dévastatrice », « Sarko, la rupture, c’est pour quand ? » criaient-ils. Emmanuel Semanou de l’association Survie 13 insiste : « C’est une fausse indépendance. La France contrôle toujours le système des colonies, encourage le pillage des ressources naturelles et humaines et soutient les dictateurs africains. La France est le premier pays à reconnaitre les élections frauduleuses. Et elle est responsable de la misère sur le contient africain » s’insurge-t-il.

En effet, nombreux sont les manifestants qui ont dénoncé la politique extérieure de la France. « Une politique économique Françafricaine, prédatrice, destructrice de l’environnement et contraire à l’intérêt des peuples africains et français ». Philippe Ardisson militant au groupe local de Greenpeace Nice tire quant à lui la sonnette d’alarme. « De nombreux problèmes sont dus aux pillages. La république démocratique du Congo est victime de la déforestation, les mines d’uranium du Niger sont exploitées par les grandes entreprises. Il y a également des problèmes de surpêche sur les côtes africaines. La surexploitation de l’Afrique engendre pauvreté puis migration » résume-t-il.

JPEG - 81.4 ko

Les sans-papiers s’invitent au sommet pour demander leur régularisation

Ce contre sommet fût l’occasion de remettre sur le devant de la scène la lutte pour la régularisation de tous les sans-papiers. En effet, ce contre sommet a été marqué par la présence d’un collectif de sans-papiers ayant effectué le trajet Paris-Nice à pied depuis le 1er mai dernier soit un périple de 1150 km, organisé par le Ministère de la Régularisation de tous les sans-papiers (MRTSP). Une marche symbolique qui avait pour objectif d’aller à la rencontre des chefs d’Etat africains et de les appeler à ne pas conclure avec la France d’accord sur la gestion des flux migratoires. La France a en effet signé des accords sur l’immigration avec plusieurs pays : Cameroun, Congo-Brazzaville, Gabon, Sénégal....

Chateigne, membre du « Ministère de la régularisation de tous les sans-papiers » a parcouru plus de 1000 km à pied afin d’exiger que « les gouvernements africains ne collaborent pas avec les néocolonialistes » et à appeler les autorités françaises à « régulariser les sans-papiers, à fermer les centres de rétention et à arrêter les expulsions ».

« Hier colonisés, aujourd’hui exploités, demain régularisés » scandaient les sans-papiers ayant obtenu de nombreux soutiens. Marie Christiane Vergiart, député européenne Front de Gauche, présente dans le cortège fait partie des politiques qui sont « pour la régularisation de tous le sans papiers qui travaillent en France et qui paient leurs impôts. Au niveau européen, on parle beaucoup des droits de l’homme mais quand il s’agit de les mettre en pratique, on voit ce qu’il en est des sans-papiers » a-t-elle souligné.

JPEG - 75.3 ko

« Nous disons aux responsables français que nous cotisons, nous travaillons, nous payons des impôts. Nous sommes utiles à l’économie française. Nous disons aux dirigeants africains, que les routes, les dispensaires, les écoles, ce n’est pas la Françafrique qui les a construits, mais c’est nous, les immigrés » lançait en tête du cortège, Anzoumane Sissoko, porte-parole du « ministère de la régularisation de tous les sans-papiers ». Dans un même registre, un militant du parti des Indigènes de la République insiste à son tour sur les discriminations dont sont victimes les sans papiers. « La France aime bien prendre leurs impôts mais n’aime pas leur donner les papiers. Le français de souche ne sera jamais d’accord pour faire le boulot des sans papiers mais par contre, il est d’accord pour le taxer ».

A la fin de la manifestation, le cortège a rejoint la Place Charles de Gaulle où les organisateurs de la manifestation ont installé des stands. L’accès aux rues conduisant au Palais Acropolis où se tient le sommet Afrique-France a été interdit.

Beaucoup de bruits pour faire entendre ces messages teintés de détresse et de souffrance. Malgré la fatigue, la satisfaction pouvait se lire sur les visages des manifestants, « fiers d’avoir fait cette marche » jusqu’à Nice.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard