Articles

Accueil > Actualités > Nabil Sorf : « Le CV anonyme est une fausse solution »

 

Nabil Sorf : « Le CV anonyme est une fausse solution »

10 novembre 2009

Prévu par la loi sur l’égalité des chances depuis le 2 avril 2006, mais dont le décret d’application n’a jamais vu le jour, le CV anonyme est, depuis mardi dernier, relancé par Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, sur la base d’une expérimentation qui aura pour objectif de répondre à la question suivante : faut-il prendre le décret qui rendra le recours au CV anonyme obligatoire ? Durant six mois, une cinquantaine d’entreprises volontaires dans sept départements - (la Seine-Saint-Denis, le Nord, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, le Bas-Rhin, la Loire-Atlantique et Paris) - vont expérimenter ce mode de recrutement. L’accord prévoit ainsi de bannir la photo, le nom, prénom, sexe, âge, date et lieu de naissance, nationalité et situation familiale. Si certaines entreprises y sont favorables, d’autres y sont totalement opposées. Tout comme une partie des candidats et des associations de lutte contre les discriminations, à l’image de l’Acte Citoyen, pour qui le CV anonyme n’est pas une solution pour lutter contre les discriminations à l’embauche. L’Acte Citoyen dont le président n’est autre que Nabil Sorf, a en effet opté pour une solution inverse : le CV vidéo. Entretien.


 

JPEG - 53 ko
Nabil Sorf

Que pensez-vous du CV anonyme ? Est-il une solution contre la discrimination ?

Le recruteur, s’il n’est pas prêt à recevoir ou à jouer le jeu de la diversité dans son équipe, cela ne sert à rien. Une fois que le recruteur reçoit le CV anonyme, il va peut-être être d’accord pour recevoir le candidat mais une fois qu’il a vu la personne et s’il ne veut rien savoir, le CV anonyme ne sert à rien et ne fait que repousser le délai. C’est une fausse solution, une petite parade comme ils font d’habitude. C’est du bricolage. Je pense qu’on ne regarde pas le vrai problème. Le CV anonyme devait être mis en place depuis 2006, mais il a été décrié. Toutes les entreprises n’ont pas voulu jouer le jeu.

Pourquoi, selon vous, les entreprises ne veulent pas toutes jouer le jeu ?

Je pense que c’est compliqué de mettre cela en place et que, pour un recruteur, c’est comme si on lui imposait quelqu’un. Je pense aussi que cela dessert le candidat. Je me mets à sa place. J’envoie mon CV anonyme, j’ai tout de suite envie de me cacher. Plus l’entretien va approcher, plus psychologiquement je vais commencer à me faire des films. Il me prend peut être pour un européen. Il croit que j’ai les yeux bleus. Le candidat peut facilement perdre confiance en lui. Dés lors que le recruteur sait à qui il a affaire, le candidat prend confiance.

Les personnes qui viennent vous voir parce qu’elles sont victimes de discriminations ont-t-elle déjà tenté l’expérience du CV anonyme ?

Elles n’y croient pas. Une personne a tenté une fois mais elle n’a pas eu de retour. Quand au CV vidéo, c’est nouveau, il n’est pas encore entré dans les mœurs.

L’Acte Citoyen a donc opté pour le CV vidéo. Une démarche totalement inverse à celle du CV anonyme.

Nous, on est parti dans l’autre sens. On s’est dit : « on est comme on est, on est dynamique, on va essayer de vendre nos compétences en montrant ce qu’on est, ce qu’on veut faire, ce qu’on peut apporter à l’entreprise ». Je ne vois pas pourquoi je devrais cacher mon nom et ma couleur de peau. On nous demande de renier notre identité pour essayer d’avoir un entretien et pour essayer d’apporter son savoir faire à une entreprise. Non, non et non. Ce n’est pas clair. Dés d’entrée de jeu, on se dit : c’est quoi ce truc. Je vais essayer d’apporter une plus value à l’entreprise et je vais cacher mon identité ? Ce n’est pas concevable. On a donc choisi le principe du CV vidéo. Rajouter le son et l’image.

Que peut apporter le son et l’image ?

Les recruteurs ne sont pas tous prêts à jouer le jeu. S’ils voient un nom à consonance étrangère, magrébine par exemple, ils peuvent être réticents. Mais si à coté de ce nom, ils voient un candidat dynamique avec une bonne élocution, bien habillé et à l’aise, ils peuvent se dire : « tiens, tout compte fait, j’étais un peu sceptique mais là, je le vois comme ça, il s’exprime bien, il est dynamique, il a le sourire, il est rayonnant, il a envie d’apporter une plus value à l’entreprise. Il y’a en effet plus d’éléments dans une vidéo qui peuvent renseigner le recruteur. Le CV vidéo peut ainsi casser toutes les barrières et les a priori. Bon, ce n’est pas certain que ça marche à tous les coups mais en tout cas, on n’a pas à se renier. C’est plus pratique aussi, ça fait gagner énormément de temps. Vous imaginez le travail qu’il y a à faire avec les CV anonymes et avec le nombre de personnes qu’ils doivent recevoir ? C’est énorme.

Le CV vidéo n’est-il pas discriminatoire pour certains profils de candidats ?

Il est vrai que certains candidats ont plus d’opportunité pour le CV vidéo (communication, animation etc…). Ils ont une plus grande facilité. Pour ceux qui n’auraient pas l’habitude de ce genre d’exercice, nous avons mis en place un module de coaching. On a remarqué que la personne perdait toutes ses capacités devant la caméra. Ce module de 4 à 6 heures va permettre au candidat de travailler la gestuelle, l’élocution, l’aisance avec un professeur de théâtre. On s’est rendu compte que cela aidait même au delà du CV vidéo. Pour un entretien, le candidat acquiert une certaine confiance et est moins renfermé. C’est un travail de coaching qui porte ses fruits.

Il y’a donc plus de chance d’être recruté avec un CV vidéo ?

Je pense que oui. Un plaquiste, carreleur qui a fait le cv vidéo chez nous a obtenu un entretien. Le CV vidéo reste ouvert à tous les corps de métiers. Nous l’avons lancé au mois de Juin et une dizaine de personnes sont venus faire leur cv vidéo. Pour l’instant, une personne a trouvé un emploi et ce, dans la bureautique.

Comment procédez-vous pour réaliser un CV vidéo ?

La préparation se déroule en 3 parties. Le candidat met en avant son projet professionnel puis travail avec le coach, la gestuelle et l’élocution. Ensuite, avec la cadreuse et le coach, le candidat choisit les points à mettre en avant sur le CV en termes de formation et d’emplois. Le CV vidéo dure 45 secondes et vient compléter le CV écrit, que le recruteur pourra lire sur le site internet de l’association. Ce service est gratuit et n’est pas uniquement destiné aux personnes victimes de discrimination. On propose les CV vidéo à toutes les personnes intéressées et motivées.

Avez-vous mis en place des partenariats ?

Oui, on travaille en amont. On essaie de mettre en place des partenariats avec l’ANPE, on essaie de voir avec les entreprises situées dans la zone commerciale des milles. On cible les entreprises qui ont signé cette fameuse charte de la diversité. On essaie de leur vendre le projet en leur expliquant la démarche de notre travail autour des discriminations. On leur dit : s’ils ont besoin de recruter du personnel, nous avons des CV en ligne et qui sont susceptibles de venir voir. On leur laisse des codes d’accès et ils viennent chercher chez nous, sur le site de l’Acte Citoyen.

Quelle serait selon vous la solution ?

Il faut des quotas et Yazid Sabeg les avait demandés mais il y’a eu un tollé par rapport à ça. Aujourd’hui, ils sont en train de reparler de quotas pour les femmes, trop peu nombreuses dans les conseils d’administrations des grandes entreprises (CAC 40). Monsieur Darcos, ministre du travail, veut alors faire des quotas, et là, il n’y a pas eu de polémiques, bien au contraire. Il faut que les quotas se mettent en place et que cela devienne une normalité. Après s’il faut les enlever, on les enlèvera. Mais là, il nous faut des quotas, les recruteurs doivent jouer le jeu et avoir au sein de leurs entreprises un pourcentage de personnes des différentes communautés présentent en France.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

On dit que c’est la crise ; c’est vrai et c’est dur pour tout le monde mais ça l’est encore plus dés qu’on habite dans un quartier et qu’on est français d’origine étrangère. Et on le ressent, nous, ici, sur le Jas de Bouffan où l’on reçoit de plus en plus de personnes qui n’y arrivent pas. En plus, elles sont dépassées par Pôle Emploi qui à cause de la fusion met 3 à 4 semaines pour recevoir les personnes. C’est nous qui récupérons toute une flambée de personnes pour les aider, les orienter. Et c’est un travail énorme.

http://actecitoyen.com

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard