Articles

Accueil > Actualités > NIGER : L’école devient peu à peu une priorité

 

NIGER : L’école devient peu à peu une priorité

25 mars 2010

Kanazi, à proximité de la capitale Niamey est niché sur le fleuve Niger. Six cents âmes vivent dans cette île minuscule. Une école existe depuis une dizaine d’années. L’association marseillaise Raoul Kanazi en avait fait une priorité dans ses missions, menées depuis 1994 dans ce village. Ils sont 52 élèves dont 31 filles. Aujourd’hui, de plus en plus, l’éducation n’est pas réservée qu’aux garçons principalement, dans un pays où le taux de scolarisation ne dépasse pas 50 % (source Unicef). Rencontre avec le directeur de l’école, Issoufou Haya.


 

JPEG - 76.6 ko
L’une des trois classes de l’école Kanazi

« J’ai la chance de suivre les enfants jusqu’au CM2 », nous dit Issoufou Haya, très investi dans son métier. Son affectation récente –rentrée septembre 2009- par l’Inspection pédagogique de Karma durera six ans. A l’issue de cette période, le directeur de l’école peut demander une mutation. L’homme s’entoure de trois enseignants, Oumarou Amadou Abdou, Mmes Kimba Gambi Sadou et Oumarou Ramatou Seydou.

L’organisation territoriale scolaire semble cohérente et permet à des enfants de suivre une scolarité, sans trop de heurts. En effet, à Kanazi, le cycle s’étend sur six années : le cours d’instruction, le cours primaire (équivalence, CP en France), le cours élémentaire (CE1/CE2), le cours moyen (CM1/CM2). Muni de son diplôme de certificat de fin d’études du 1er degré, l’écolier peut rejoindre le collège de Sagafundo, une île sur l’autre rive du Niger,…en pirogue. Puis il a la possibilité de se diriger vers un lycée à Niamey. Kanazi a cette opportunité de posséder une école comme la moitié seulement des villages du Niger. Seule une école sur quatre propose un cursus complet -6 ans- de niveau élémentaire. Et l’éducation reste un privilège notamment pour les filles dans le pays. A l’école de Kanazi, elles tentent leur chance et les résultats scolaires suivent, « elles travaillent plus, elles ont plus de récompenses » observe Issoufou Haya. Sa première année de direction lui apporte beaucoup de satisfactions.

JPEG - 110 ko
Les élèves de Oumarou Amadou Abdou

Pas de sureffectif scolaire à Kanazi

Cependant, le métier est un sacerdoce. Son salaire mensuel s’élève à 73 500 FCFA (soit environ 110 €), celui d’un instituteur à 63 000 FCFA (soit environ 95 €). Si les locaux demeurent vétustes, l’école compte trois classes et ne souffre pas, par conséquent, de sureffectif scolaire. Le programme pour chacun des niveaux s’articule autour des matières suivantes : Morale (comportement citoyen), Activité pratique et productive (travaux manuels), Histoire, Géographie et Sciences physiques. Néanmoins, la base de l’enseignement demeure l’apprentissage de la langue française. « Nous respectons les bases, données par l’Education nationale. L’instituteur a une liberté d’expression dans son enseignement ». Toutefois, le sujet du Coup d’Etat du 18 février dernier n’a pas été abordé en classe.

JPEG - 89.2 ko
La classe de Issoufou Haya

De bons nouveaux programmes

Issoufou Haya considère que le nouveau programme « fait davantage participer les enfants. La priorité est vraiment donnée aux élèves ». Quant aux aides, le ministère de l’Education nationale attribue une dotation de livres du programme scolaire, mais « en quantité insuffisante » reconnaît-il. Parallèlement, l’association Raoul Kanazi tente de répondre aux besoins de l’école, notamment dans le domaine des fournitures scolaires. « Nous avons par exemple des poids et mesures. En réunissant ce type de matériel, nous pouvons dispenser des cours de meilleure qualité. C’est du concret pour l’apprentissage de l’enfant » explique le directeur.

Le suivi scolaire est également une tâche importante dans ses fonctions. Lorsque des difficultés scolaires apparaissent chez l’écolier, « on sensibilise les parents pour que les enfants soient mieux surveillés ». Régulièrement, des réunions ont lieu avec les familles et les enseignants, « nous exprimons les problèmes rencontrés et faisons des suggestions pour que la situation puisse s’améliorer », souligne le directeur. Par contre, si les difficultés relèvent de l’état de santé, l’enfant handicapé n’a pas sa place en milieu scolaire, « il reste dans sa famille, les parents ne l’emmènent pas à l’école ». Des maisons spécialisées existent dans la capitale, mais « la famille va être très réticente pour l’envoyer à Niamey, elle préfère le garder ».

JPEG - 79.5 ko
Lors de la cérémonie des récompenses aux élèves, en présence de l’association Raoul Kanazi

Une nouvelle salle de classe, une bibliothèque d’école

Au-delà de son fonctionnement quotidien, l’école nourrit un double projet. Le directeur évoque la création future d’une bibliothèque de taille modeste, constituée d’ouvrages de littérature africaine et française. « Des élèves de collège et de lycée (Sagafundo et Gorou-Banda) pourraient alimenter en livres notre école et nous aider à créer un fonds ».

JPEG - 57.1 ko
Issoufou Haya, directeur d’école, enseignant en Cours moyen

Et un investissement devrait intervenir d’ici l’an prochain avec le soutien financier de « Raoul Kanazi ». L’école projette une salle de classe supplémentaire. Les travaux d’agrandissement seront achevés début 2011. Une demande de recrutement d’instituteur est en cours auprès de l’inspection pédagogique. Ce projet devrait répondre à l’augmentation de la population locale. En effet, en quelques années, Kanazi a connu une croissance démographique importante, passant de 490 personnes à 600. Une forte évolution dans les 10 ans est attendue, selon le Premier conseiller du village, Soumana Imma. Le représentant de Kanazi ne cache d’ailleurs pas la priorité donnée à l’éducation. Soumana Imma a toujours incité ses enfants « à aller à l’école car je n’ai pas pu le faire. L’éducation est une chance, un moteur ».

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard