Articles

Accueil > Actualités > Municipales : Fazia Hammiche se lance dans une première bataille électorale (...)

 

Municipales : Fazia Hammiche se lance dans une première bataille électorale sur la liste d’Arlette Fructus

13 mars 2014

Issue de la société civile, Fazia Hammiche se présente sur la liste UMP-UDI, conduite par Arlette Fructus, dans le 15-16ème, en troisième position. Chef d’entreprise, elle connaît les problématiques de son quartier où elle possède et gère un restaurant, depuis 2006, avenue Roger Salengro dans le 15ème. Si elle partage depuis toujours les idées de droite, notamment sur l’économie, c’est une première, pour elle, de se lancer dans la bataille politique. Cette marseillaise charismatique d’origine Algérienne (kabyle), a grandi dans les quartiers Nord et voudrait améliorer le quotidien de ses habitants. Se refusant à être la caution diversité de la liste, elle estime représenter tous les Français. Son réalisme, sa connaissance du territoire, son dynamisme et sa bonne humeur, lui confèrent des atouts qui pourraient peser à l’heure du choix électoral.


 

Comment en êtes-vous venue à vous présenter aux élections ? Aviez-vous déjà un parcours politique ?

Fazia Hammiche : Non. Mais, en travaillant dans ce restaurant, je côtoie beaucoup de monde, et je connais les envies et les attentes de chacun. Je me suis toujours intéressée à la politique, mais de l’extérieur, et faute de temps et de moyen, je n’avais pas pu m’engager jusque là. Mais, j’ai baigné dans la politique très jeune, car j’ai eu un père maquisard, qui faisait partie du FLN. Tous les membres de ma famille ont toujours participé activement à la résistance. C’est une histoire de cœur. On a connu toutes les histoires de chacun, qui nous racontait leur parcours, leur souffrance, ce pourquoi ils se sont battus, quelle était l’histoire de l’Algérie. Je suis issue d’une fratrie de 6 enfants. Mon père tenait à ce que nous connaissions l’histoire de notre pays d’origine, même si tous ses enfants étaient nés en France. En famille, je participais activement à des débats, j’étais au courant de beaucoup de choses, comme la position de la France, le sort réservé aux immigrés ici…. Pour nos parents, il était important que nous fassions des études. En tant que Kabyle, chez nous la priorité c’est l’impartialité et la discrétion, nous sommes éduqués pour cela.

Avez-vous ressenti le racisme ?

F.H : Je n’ai pas senti un quelconque racisme pendant toute ma scolarité et mon cursus universitaire, ni lors de mes premières années d’activité professionnelle. J’ai commencé à le ressentir dès que j’ai été chef d’entreprise auprès des partenaires, comme les financiers, les fournisseurs…. Ceci d’autant plus que j’étais une femme. Il n’est pas facile de monter une entreprise quand on est une femme et d’origine maghrébine.

Comment avez-vous rencontré Arlette Fructus ?

F.H : Arlette est venue un jour déjeuner dans mon restaurant avec l’association Rosa. J’ai pu participer à leurs conversations et échanger avec Arlette et je pense que j’ai attiré son attention et qu’elle a entendu que je voulais que les choses changent dans le secteur. A cette occasion, je me suis faite un peu le porte-parole des commerçants que je côtoie au quotidien. J’ai parlé de la saleté dans le quartier, de l’insécurité, de la mairesse qui est ici, que nous n’avons jamais rencontrée, qui ne se soucie pas du bien-être de ces commerçants qui créent de l’emploi. Arlette Fructus m’a recontactée par la suite et a réussi à me persuader à me présenter sur les listes.

Etes-vous l’alibi diversité de la droite dans le secteur ?

F.H : Non, je ne suis pas l’alibi diversité de la droite dans le secteur. Arlette Fructus a été très claire dans sa position, dès le départ, elle ne souhaite pas du tout que je sois mise en avant ou affichée comme fille d’immigrés.
Mais, vous sentez-vous porteuse de quelque chose de différent des autres candidats, du fait d’être fille d’immigrés ?
F.H : J’ai envie d’apporter des idées nouvelles, de par mon parcours. Mais, je ne vais pas parler de communauté, je pense qu’il faut parler des Français, nous sommes tous concernés. Nous, enfants d’immigrés, nous sommes français, même si nous avons une culture qu’il ne faut pas renier, ce sont nos origines. Je parlerai toujours de mes origines, je ne vais pas les renier, même si je ne m’en servirai jamais.

Pourriez-vous, par exemple faire remonter des revendications sur les lieux de culte musulman, qui manquent à Marseille ?

F.H : Je ne suis pas fermée à la discussion, mais je ne me sens pas investie plus que cela. Cependant, je pense que les lieux de cultes décents ont leur importance, qu’on le veuille ou pas et qu’il en faut aussi.

La lutte politique dans le 15-16 est-elle difficile ?

Il est certain que pour moi mener une campagne, c’est une nouveauté ! Et c’est aussi un travail qui nous permet de rencontrer du monde, d’être à l’écoute, il est important d’écouter et d’échanger. Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’arriver sur le terrain dans ce secteur, en portant l’étiquette UMP-UDI. Ici, la droite est diabolisée, est associée au fascisme. Au départ, il y a de l’appréhension, mais une fois qu’il y a discussion et échange, on en ressort grandi. Je trouve cette campagne de plus en plus intéressante, surtout que la situation est alarmante ici. Les gens ont un ras-le-bol et attendent vraiment un changement. On sent énormément de déceptions. Je souhaite participer au changement. Si je suis élue, je compte me battre sur le logement, l’insécurité et la fiscalité pour toutes les entreprises

Vous vous présentez sur une liste de droite, pour quelles raisons ?

La droite représente des valeurs que je partage, j’ai toujours voté à droite. Selon moi, la droite combat l’assistanat social et c’est important. Car à force d’avoir un peuple d’assistés et de l’entretenir, les retombées que nous avons, sont négatives, et notamment sur l’éducation des enfants. Pour moi, la politique actuelle encourage les personnes à passer par le dispositif social avant de chercher du travail. Je pense que tout démarre de l’éducation. Je voudrais qu’on installe à nouveau des structures dans les quartiers, comme les centres sociaux en leur apportant une structure plus décente. Les jeunes ne sont pas assez entourés, ils sont complètement abandonnés, on leur donne des subventions, mais on les laisse gérer, on ne leur apporte pas les structures qu’il faut pour évoluer et attirer cette jeunesse qui est en perdition, qui se cherche. Car qu’on le veuille ou pas, les jeunes n’ont plus de repères dans les quartiers. Il est plus facile pour eux d’aller travailler pour un dealer que de s’intéresser à n’importe quelle activité, d’intégrer un système scolaire ou d’essayer de s’en sortir. Dans un second temps, il est nécessaire d’apporter un logement digne aux personnes qui vivent dans les cages à poule. Un travail sur la sécurité est également primordial Je ne prône pas la répression pour la répression. On se doit aussi apporter une réponse à travers tous les acteurs du milieu associatif ou éducatif présents, c’est avec eux qu’on doit travailler, car c’est eux qui sont en contact avec les habitants des cités. On a besoin de police de proximité. Sur l’aspect économique, j’en appelle à une baisse de la TVA et des charges, beaucoup trop lourdes pour les entreprises. A titre d’exemple, en tant que gérante d’un restaurant, je suis moi-même frappée par la crise depuis 2010, c’est très dur de pouvoir boucler ses fins de mois, les charges augmentent d’années en années. Avec le gouvernement de M. Hollande, nous n’avons vu aucune amélioration, bien au contraire. Sous Sarkozy, nous avons eu une baisse de la TVA, malheureusement que pendant 13 mois.

Quelle est la personnalité de droite que vous admirez ?

J’ai aimé Chirac pour son charisme et pour la politique qu’il a menée, le fait d’avoir affronté les Etats-Unis et d’avoir refusé catégoriquement d’intervenir en Irak. J’admire aussi François Baroin, et Rama Yade.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard