Articles

Accueil > Actualités > Mezdj : couleurs des musiques de Méditerranée

 

Mezdj : couleurs des musiques de Méditerranée

3 septembre 2009

Mezdj se compose de musiciens et de chanteurs de la région, unis autour d’une même passion : les musiques méditerranéennes. Le groupe symbolise les couleurs du pourtour méditerranéen, du Maghreb via la Corse à la Provence. Son répertoire est tout aussi bigarré : chant corse, musique arabo-andalouse, maghrébine via la tradition des troubadours occitans. Les registres profane et sacré se côtoient tout en laissant une belle place aux différentes expressions musicales.


 

JPEG - 209.2 ko
Mouloud

Mezdj signifie mélange savant en arabe. Le nom symbolise la parfaite alchimie, tant souhaitée par Mouloud Adel (mandoline, chant), l’initiateur du groupe en janvier 2008. « On a créé dans ce groupe un esprit Méditerranée. Il faut de la diversité, c’est un patchwork » nous dit Mouloud Adel. Et de nous confier, « depuis 30 ans, la musique arabo-andalouse, c’est ma passion. Je ne suis pas professionnel car je n’en vis pas mais je fais les choses professionnellement ».

Né à Alger, en 1966, le jeune Mouloud s’installe avec ses parents à Cherchell, cité de culture et de tradition musicale andalouse dans le nord-ouest algérien. Il découvre alors la musique arabo-andalouse dans le cadre de l’association culturelle et musicale Errachidia. Il commence son apprentissage à 10 ans. Très vite, son instrument privilégié est la mandoline, sans délaisser pour autant le violon, le luth et la derbouka. Il s’adonne à la pratique de la musique andalouse sous la direction de son maître, le cheikh Smaïl Hakem. 1984 marque son arrivée en France, il termine ses études et décroche un doctorat en génie électrique. Et il fonde à Nancy l’association El Andaloussia au sein de laquelle il développe un atelier d’apprentissage musical. En 1994, il est nommé à Marseille en qualité de Maître de conférences en informatique industrielle à l’Université de St-Jérôme. Son métier d’enseignant-chercheur est en harmonie avec sa passion, « les deux se complètent. A l’université, j’ai un travail structuré, académique. La musique, c’est ma soupape, je m’évade un peu, je me fais plaisir ».

Mezdj, une diversité culturelle

Mezdj est depuis sa création en résidence à la Cité de la Musique de Marseille. Le groupe peut fonctionner entre 8 et 15 musiciens tout en prenant garde à ne pas dénaturer l’esprit de l’initiative. Le projet est également soutenu par l’association marseillaise Les Voies du chant. L’idée était de « m’ouvrir (à d’autres cultures). Il était un peu dommage de vivre à Marseille et de ne pas profiter de la diversité culturelle pour construire un projet fédérateur ». Le point d’ancrage est la Méditerranée avec notamment la musique sacrée. « Le répertoire est essentiellement écrit entre le VIIe et le XIVe siècle, à l’époque d’une civilisation arabe prestigieuse. On atteint un degré de raffinement avec des choses très élaborées. Leur musique classique, importée d’Orient a connu une scission entre la musique andalouse, occidentale et orientale, Damas, Bagdad ».

JPEG - 151.3 ko
Concert

« Chants sacrés en Méditerranée »

Mezdj regroupe en son sein 80 % d’artistes, issus de deux autres formations. L’une, Tarab a été initiée par Fouad Didi (violon, oud, chant), « un grand monsieur de la musique » ajoute Mouloud Adel. Il rejoindra l’ensemble Tarab, à la prochaine édition en octobre de « Chants sacrés en Méditerranée ». L’autre, Parfum d’Al Andalus a été fondés par ce dernier en 2003 à l’occasion des « Chants sacrés en Méditerranée », manifestation annuelle organisée par l’association phocéenne, Ecume (Echanges culturels en Méditerranée). L’orchestre Parfum d’Al Andalus est composé de musiciens, représentant les écoles de Tlemcen et d’Alger. Ils se sont spécialisés dans l’exécution du répertoire classique dans le respect de la tradition andalouse, transmise par voie orale par la « Silsilet Echouyoukh » –qui a pour référence contemporaine, le grand cheikh El Arbi Ben Sari, le cheikh Ben Teffahi et le maître Sfindja. Son souhait pour Mezdj est « de partir de chants traditionnels, et que chacun apporte des sonorités nouvelles sans dénaturer les langues, les saveurs, les couleurs. Marseille est une ville qui symbolise bien ces mélanges là. On veut exploiter ce fond commun en apportant les sensibilités, les vécus de chacun ».

Sauvegarde de la musique arabo-andalouse

Au-delà de la scène, trois objectifs tiennent à cœur de Mouloud : la diffusion, l’enseignement et la sauvegarde de cette musique. La sauvegarde est essentielle pour lui, « il n’existe pas de solfège, c’est de la tradition orale. On a enregistré un CD pour transmettre aux générations à venir ». L’album a été financé en 2002 par le Conseil régional PACA, dans le cadre du CAC (conseil artistique à la création). Mouloud Adel intervient également dans les collèges, en lien avec l’association Ecume. L’initiation de 12 h permet de faire une présentation des différents instruments traditionnels et de la musique arabo-andalouse. Quant à la diffusion, Mezdj a déjà présenté en février dernier sa création à la Cité de la musique. En juillet, il était présent au festival de « Vives voix », organisé par Les voies du chant au théâtre de la Sucrière. L’artiste espère réaliser un nouveau CD pour immortaliser le programme musical de 2h. Créatif, inventif, il aimerait aborder des répertoires plus populaires avec en filigrane la musique de Méditerranée. Sur scène, il imagine donner une nouvelle dimension. Par exemple, « sur un concert donné, on ferait venir un invité de prestige, un espagnol pour une prestation de flamenco ou un arménien pour des musiques traditionnelles ». Mais le nerf de la guerre retarde ses actions, « à Marseille, il est très difficile d’avoir du soutien. On voudrait monter une structure plus professionnelle, avoir une personne salariée à plein temps mais il faudrait une aide financière ». C’est pourquoi Mezdj ne peut parfois se déplacer avec la totalité de sa formation, « nous avons des gens dans le groupe qui en vivent (de leur art) ». Un projet est à l’étude avec le Centre culturel français d’Alger. Dans l’immédiat, le musicien tente de créer des opportunités en participant à des festivals. Il évoque quelques pistes de projets pour 2010 : Babel Med music à Marseille, la Fira de Manresa, à côté de Barcelone en novembre, les Suds à Arles en juillet.

Mezdj possède un instrumentarium, riche de sonorités (mandole, mandoline, cetera, oud, quanoun, banjo, bendir,…). Ce mélange savant, associé aux saveurs linguistiques (arabe, occitane, corse) reflète l’universalité du projet. Une diversité culturelle bien étonnante qui ne peut que nous charmer.

JPEG - 120.1 ko
Musiciens et chanteurs de Mezdj : Mouloud Adel, Laurent Cabane (contrebasse), Hadia Chaffai (qanoun), Fouad Didi, Zouhir Djemai (alto, chant), Roland Ferrandi (cetera, guitare, chant), Nabil Kasbadji (tar), Riad Kasbadji (mandole, chant), Youssef Kasbadji (derbouka), Miquèu Montanaro (galoubet, tambourin), Caroline Rancelli (chant), Guylaine Renaud (chant), Madjid Sebillot (bendir, chant), Farid Zebroune (banjo, chant), Dyaa Zniber (chant)

Contacts : Mouloud Adel, direction artistique, mouloud.adel@univ-cezanne.fr, tél 06 72 53 01 85. « Les Voies du chant », Odile Lecour, contact@lesvoiesduchant.org, tél 04 91 62 78 57

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard