Articles

Accueil > Actualités > Marseille : un Institut en maladie infectieuse et tropicale unique en (...)

 

Marseille : un Institut en maladie infectieuse et tropicale unique en Europe

4 mai 2011

Marseille vient d’obtenir le label d’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) pour « POLMIT », projet relatif aux maladies infectieuses et tropicales. Financé à hauteur de 73 200 000 €, il représente le plus important financement octroyé à un IHU. « POLMIT », développé par l’Université de la Méditerranée et par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) est coordonné par le Pr Didier Raoult.


 

JPEG - 72.7 ko

Marseille : un Institut en maladie infectieuse et tropicale unique en Europe

Marseille vient d’obtenir le label d’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) pour « POLMIT », projet relatif aux maladies infectieuses et tropicales. Financé à hauteur de 73 200 000 €, il représente le plus important financement octroyé à un IHU. « POLMIT », développé par l’Université de la Méditerranée et par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) est coordonné par le Pr Didier Raoult.

Ce futur bâtiment de 20 000 m² -ouverture probable en 2013- sur le campus Santé Timone consacre la moitié de sa surface, à une recherche fondamentale et clinique d’excellence. L’IHU va constituer un véritable centre intégré de soins, d’enseignement et de recherche. Il sera ainsi une entité unique en Europe dans le domaine des maladies infectieuses. « POLMIT » a été annoncé le 30 mars dernier par Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’emploi et de la Santé, et René Ricol, Commissaire général à l’investissement. « POLMIT » s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets du grand emprunt national.

Dépôt de 50 brevets en 5 ans

Le Pr Yvon Berland, président de l’Université de la Méditerranée précise que « grâce à cette labellisation, le pôle d’excellence sera à Marseille ». Avec ce nouveau label, Marseille conforte sa position de 2e pôle scientifique de France.

L’idée du Pr Didier Raoult a donc fait du chemin depuis cinq ans. L’idée a été partagée : Marseille s’est focalisé sur cet unique projet en associant trois autres CHU (centre hospitalo-universitaire), Montpellier, Nîmes et Nice. L’IHU a été conçu par le Pr Raoult, il en sera le coordonnateur.

Ce concept est une nouvelle forme d’organisation, totalement novatrice en France. La structure unique sera un modèle pour la gestion des maladies infectieuses. L’IHU sera prêt à gérer une épidémie provoquée par une maladie contagieuse. Autre atout est le développement du réseau industriel et biomédical. Les plus grandes sociétés de France, issues des domaines des traitements, de la vaccination, du diagnostic et des bio-médicaments sont partenaires de ce dossier. Le but est de déposer en cinq ans, cinquante brevets et de soutenir la création de quatre start-up dans les cinq prochaines années. Dans le secteur de la biotechnologie, on escompte créer en 5 ans, 45 emplois publics et 30 emplois privés.

JPEG - 44.3 ko

Pr Raoult : « un élément stratégique »

Autre impact fort, relevé par le Pr Raoult : « 25 % des cancers sont d’origine infectieuse. Un élément majeur qui va croissant. Il faut donc s’en emparer et comprendre ce qui se passe ». Par ailleurs, le travail de structuration, de la recherche et de formation fait l’objet d’une reconnaissance aujourd’hui. « Cette expansion nous empêchait de grandir. Il fallait mettre les moyens (notamment) scientifiques. Le site de La Timone est l’un des enjeux de ce projet, c’est un élément stratégique de regrouper l’ensemble des forces », souligne le médecin.

« POLMI » a trois vocations : des activités médico-techniques et de soins (par exemple hospitalisation en chambres isolées réparties dans des unités distinctes), la recherche avec l’accueil de tous les scientifiques du secteur public ou privé, l’information au public (expos, vaccinations, consultations). Par ailleurs, une expérimentation pilote sera menée au Sénégal avec l’Institut de Recherche et Développement (IRD).

« POLMIT », pôle d’excellence

Ce pôle d’excellence en maladies infectieuses et tropicales se construit tout naturellement à Marseille. La ville portuaire a « toujours été concernée par les maladies infectieuses » indique le maire Jean-Claude Gaudin, par ailleurs président du Conseil de surveillance de l’AP-HM en faisant allusion à la peste, qui a décimé à l’époque la moitié de la population. Marseille se distingue tout particulièrement dans ce domaine avec plus de 400 publications par an. D’ailleurs, l’an passé, c’est un scientifique marseillais qui avait identifié la source de l’épidémie de choléra à Haïti.

« POLMIT », un ambitieux projet aux retombées socio-économiques conséquentes.

Pr Raoult

Responsable du Laboratoire de Bactériologie, Virologie et Hygiène de l’AP-HM, responsable de l’Unité de Recherche en Maladies infectieuses et tropicales émergentes (Urmite) et du Centre National de Référence (CNR) des Rickettsies, il vient de recevoir le grand prix Inserm 2010.

Lab Times, revue européenne de sciences de la vie, classe le Pr Raoult premier dans son top 30 des chercheurs les plus cités dans le domaine de la microbiologie avec 19 136 citations issues des 754 articles publiés entre 1997 et 2008.

1ère cause de mortalité dans le monde

Les maladies infectieuses et tropicales sont la première cause de mortalité dans le monde avec 17 millions de morts par an soit plus du quart (27 %) du nombre de décès. Ces maladies touchent principalement les pays les plus pauvres. Selon l’OMS, les trois maladies les plus meurtrières au monde sont le sida (3 millions de morts par an), la tuberculose (1.6 million de morts/an) et la malaria (1.2 million de morts/an). 3 millions de personnes meurent chaque année de maladies qui peuvent être évitées par des vaccins.

POLMIT en bref

Nombre de lits : 90 (projet)

Nombre de personnels concernés : environ 350 postes financés par l’AP-HM au titre du Pôle des maladies infectieuses et tropicales, et 300 chercheurs doctorants et personnels universitaires, financés par l’Université et les partenaires CNRS/INSERM/IRD pour un coût annuel de 60 millions d’€.

Montant de l’investissement : 70 millions d’€

Nombre de partenaires privés et montant de leur apport financier : 14 partenaires institutionnels, 17 partenaires privés (2.5 millions d’€)

Nombre de brevets déjà déposés : 25 dont 20 sont licenciés actuellement à des industries françaises

Nombre de publications : près de 1 300

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard