Articles

Accueil > Actualités > Marseille, lauréate des Victoires de la Médecine 2010

 

Marseille, lauréate des Victoires de la Médecine 2010

3 décembre 2010

Jeudi soir avait lieu la cérémonie des 9e Victoires de la Médecine, au Casino de Paris. Trois sections sont récompensées : l’activité clinique, la recherche, la prévention et la promotion de la Santé. Dans cette dernière catégorie, le trophée a été décerné à la Ville de Marseille pour son engagement sur les gestes qui sauvent et en particulier l’installation de défibrillateurs sur son territoire. Présentation de l’opération par le Dr Françoise Gaunet-Escarras, adjointe au maire déléguée à la Santé, l’Hygiène, la Prévention des risques sanitaires chez l’adolescent.


 

JPEG - 57.9 ko

Depuis deux ans, le réseau français des Villes-Santé de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) dont Marseille fait partie peut concourir à ces Victoires de la Médecine au titre de la prévention et de la promotion de la Santé. Auparavant, depuis 2002, la manifestation, soutenue par Sanofi Aventis dès sa création était réservée aux départements « clinique » et de la « recherche ». L’intérêt de cette manifestation s’inscrit dans un contexte de volonté et de nécessité de faire de la promotion de santé en France. Il est ainsi judicieux de créer des distinctions, permettant à des communes déjà engagées sur ces problématiques de persévérer.

L’opération récompensée concerne l’apprentissage de la population aux gestes qui sauvent –souhaité par les Plans quinquennaux de prévention et de promotion de la santé. Force est de constater que l’éducation pour la santé en France se situe parmi les dernières en Europe. Il n’y a pas d’obligations dans les écoles. Et « même si l’engagement des français est très réel pour tout cet apprentissage, les moyens pour y accéder sont très limités » souligne le Dr Gaunet-Escarras.

50 000 morts par arrêt cardiaque chaque année en France

En France, on dénombre 50 000 morts chaque année par arrêt cardiaque. 30 % pourraient être ramenés à la vie par le commando massage cardiaque/défibrillateur alors que « nous récupérons pour le moment 3 % en France » déplore vivement le médecin. « Nous pourrions faire une économie de 15 000 vies/an dont 1 000 jeunes » ajoute-t-elle.

Marseille a ainsi décidé de s’investir dans ce domaine. Le Trophée des Victoires de la Médecine, décerné ce jeudi 2 décembre vient couronner une démarche, entamée depuis 2007. La municipalité a déclenché une action de grande envergure dans la mise en place de défibrillateurs, assortie immédiatement de formations à grande échelle à destination de la population. Elles sont dispensées par le Bataillon de Marins-pompiers de Marseille et la Croix-Rouge. En l’espace de trois ans, 5 000 enfants de niveau CM2 ont été formés par l’association et 1 500 agents municipaux ont bénéficié du dispositif du bataillon. Ces employés ont eux-mêmes formé dans leurs activités professionnelles, d’autres agents de la mairie. Du côté des écoliers, à l’issue de chaque intervention de la Croix-Rouge, une BD spécifique leur était délivrée afin de pouvoir se remémorer la technique des gestes élémentaires et en corollaire, transmettre le document à leur propre famille. Le support pédagogique a été réalisé en partenariat avec Sanofi Aventis. Chaque année, lors de la Foire internationale de Marseille, la Ville réserve un stand aux formations aux gestes qui sauvent, destinées au grand public. L’automne dernier, quelque 5 000 personnes ont participé sur dix jours à l’initiation, « l’engouement va croissant pour ces formations » observe Mme Gaunet-Escarras.

Le nombre de défibrillateurs sera triplé d’ici fin 2011

Aujourd’hui, cent appareils sont installés sur les sites municipaux tels les mairies centrale et de secteur, les équipements sportifs, les lieux recevant du public. On peut citer les piscines, le stade Vélodrome, la bibliothèque L’Alcazar, l’opéra.

D’autres objectifs seront vraisemblablement atteints courant 2011. En effet, les marins-pompiers vont continuer à former les instituteurs, exerçant sur la Ville de Marseille –environ une trentaine ont suivi un module. L’an prochain, une centaine de professeurs des écoles devraient en bénéficier. « Le Rectorat et l’Inspection académique sont très favorables à cet engagement et étudient sa faisabilité » indique Françoise Gaunet-Escarras. Concernant les équipements, 10 bornes externes seront placées sur les sites les plus fréquentés de la cité phocéenne comme la place Castellane, le Vieux Port, le parc Borély, en accès public total à partir du second trimestre 2011. De nouveaux équipements seront mis en place d’ici une année pour atteindre un total de 300 appareils sur les lieux, gérés par la municipalité. Par ailleurs, Mme Gaunet-Escarras formule le souhait l’an prochain, d’une géolocalisation des sites et des bornes sur les mobiles –iPhone notamment.

L’effet « citoyenneté » positif

De cette démarche municipale résulte une demande de plus en plus importante de la population en matière de conseils pour des installations et de formation pour les habitants. « Nous avons même des copropriétés qui viennent nous demander : « où et comment installer des défibrillateurs dans leur ensemble immobilier ? Où se former ? » indique l’élue. Des ERP (établissements recevant du public) tels que les restaurants ou les clubs sportifs s’enquièrent. L’initiative a provoqué un élan citoyen. Par ailleurs, il faut savoir que le décret du 4 mai 2007 lève toute responsabilité pénale pour utilisation d’un défibrillateur sur une personne ayant un arrêt cardiaque sur l’espace privé ou public. L’appareil portable ne présente aucun danger en effet dans son exploitation. « Aucun choc électrique ne peut être délivré s’il n’y a pas eu d’analyse par l’appareil de l’état du patient, qui est automatique » explicite le médecin. Les électrodes sont posées, le défibrillateur envoie une onde de choc selon le diagnostic émis.

Accroître le nombre d’équipements dans le secteur privé

Dans un avenir proche, le Dr Gaunet-Escarras escompte une augmentation des installations privées. En effet, elle signale que 70 % des arrêts cardiaques spontanés ont lieu à domicile, dans les établissements hospitaliers ou dans les maisons de retraites. Ces dernières ne sont pas suffisamment équipées selon l’élue.

Par ailleurs, il serait cohérent de dresser un recensement total des équipements privés et publics. Cette action est en cours de réalisation, ce futur répertoire devra comporter des mises à jour permanentes. Une cartographie identifie déjà les sites municipaux, pourvus de défibrillateurs. L’objectif étant d’avoir une cartographie générale du territoire.

Le trophée des Victoires de la médecine porte un éclairage sur l’exemplarité d’une démarche. « Par voie de conséquence, cette récompense permet de redévelopper des actions » précise l’élue. L’essentiel étant d’inscrire cette initiative dans la durée.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard