Articles

Accueil > Actualités > Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat (...)

 

Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

2 juillet 2010

Depuis deux ans, un vaste plan d’éradication de l’habitat indigne (EHI) est mis en œuvre par la Ville de Marseille. Le dispositif, courant jusqu’en 2014 vise comme objectif le renouvellement du parc immobilier obsolète grâce au recyclage de 150 immeubles les plus vétustes. A terme, 1 000 logements neufs ou réhabilités seront vraisemblablement produits. La première opération sera livrée d’ici le printemps 2011. Des affiches « Habiter autrement. La Ville s’engage » fleuriront sur les bâtiments en cours de rénovation.


 

JPEG - 70.6 ko
Mme Fructus, entourée de MM. Gil (à gauche) et Natali (à droite)

Aux Crottes, dans le 15e arrondissement, l’immeuble du 18 rue Edgar Quinet, propriété unique de la Ville est revendu à un bailleur social, Logirem. Cinq logements PLAI (prêt locatif aidé d’intégration) seront créés dans cette surface globale habitable de 230 m². Dans le 16e, la résidence George Braque, l’ancien hôtel Philipon comprendra à l’issue des travaux, quatre logements, qui seront vendus en accession sociale à la propriété via le dispositif municipal, « Chèque Premier Logement ».

Diversité des opérations

Sur le même arrondissement, au 5 rue de la Rascasse, une maison, suite à arrêté préfectoral fait l’objet de travaux d’office. Trois tonnes de déchets ont été évacuées. L’intervention s’est déroulée en lien avec la police municipale et le Samu social. Ces chantiers sont confiés à Urbanis Aménagement, opérateur chargé de la mise en œuvre du dispositif EHI. Au 6 rue Canonge dans le 1er arrondissement, un hôtel insalubre -comprenant 6 chambres, 6 T1- après un arrêté d’interdiction d’occupation de locaux sera réhabilité sous la conduite d’un autre opérateur, Marseille Habitat. Celui-ci est une société d’économie mixte de la Ville, présidée par Arlette Fructus, Adjointe au maire de Marseille déléguée à l’Engagement municipal pour le logement, chargée de l’habitat, du logement et des relations avec les organismes HLM.

L’EHI est une opération transversale de la Ville dans le secteur du logement. « On agit en profondeur, conjointement avec l’Etat » souligne Arlette Fructus. Le protocole, signé en 2002 est d’ailleurs renouvelé pour la période 2008/2013. Il est prévu le recyclage de 150 immeubles les plus dégradés. L’élue rappelle que le redressement du parc obsolète n’est pas un dispositif anodin. Il représente 0.2 % des 400 000 logements, peuplant Marseille, « c’est une politique forte pour vivre dans un habitat digne ». Dans la cité phocéenne, plus de 700 immeubles sont répertoriés comme habitat indigne. Les quartiers les plus atteints sont sans surprise le centre-ville, les 3e et 15e arrondissements. Pour l’instant, 500 immeubles ont été identifiés, 350 seront réhabilités dans le cadre d’une OAHD (Opération d’amélioration de l’habitat dégradé).

1 000 logements réhabilités

Les 150 restants, les plus abîmés –à terme création de 1 000 logements-connaîtront une restructuration en profondeur voire une démolition-reconstruction. Dans cette entreprise, la Ville intervient sur deux volets. Le premier est incitatif, le propriétaire est accompagné via l’OAHD, de façon significative en l’occurrence de l’ordre de 80 % du montant des travaux, sous forme de subventions de la Ville ou de d’autres collectivités. Le deuxième volet est coercitif. L’intervention des deux opérateurs précités, concessionnaires d’aménagement EHI est plus rigoureuse. Le bien très abîmé est acheté via une concession d’aménagement, par voie amiable, préemption ou expropriation. L’acquisition et la requalification s’effectuent dans un but d’utilité publique. Les appartements produits sont au moins pour 30 % des logements sociaux.

Propriétaires en centre-ville, « 40 % de marchands de sommeil »

Christian Gil, directeur de Marseille Habitat distingue deux catégories de propriétaires. Les premiers sont honnêtes, le coût des travaux n’est pas supportable pour eux. Le prix de la rénovation est plus cher que le prix du foncier. Les seconds sont plutôt des tricheurs, et ont « des comportements anormaux, ce sont les marchands de sommeil. Ils n’ont aucune volonté de refaire leur immeuble. On intervient alors avec force ». Sur le périmètre d’intervention du centre-ville, « nous avons beaucoup plus de marchands de sommeil, de l’ordre de 40 % » qu’ailleurs, précise-t-il !

Jusqu’en 2014, environ 1 000 logements neufs ou restructurés seront réalisés. Sur 7 ans, le montant prévisionnel des dépenses est évalué à 136.2 millions d’€, la participation de la Ville est estimée à 18 millions d’€. Marseille Habitat intervient sur le centre principalement et le sud de la commune, Urbanis Aménagement sur le nord. Leur rôle consiste en l’acquisition des immeubles, la préparation des relogements et l’accompagnement social des ménages, la procédure des travaux de démolition, de restructuration et de reconstruction. Marseille Habitat est capable d’exécuter le pilotage de grandes réhabilitations dans les ensembles immobiliers. Dans le cadre de l’EHI, la SEM s’occupe davantage de petites unités à l’instar de la SAS Urbanis Aménagement, présidée par Jean-Marc Natali. Le métier d’Urbanis Aménagement est tourné vers des opérations de taille plus modeste. « On réalise une requalification qu’on veut durable. Les logements sont de qualité : isolation thermique, phonique, ou eau chaude sanitaire solaire » précise M. Natali.

Marseille Habitat et Urbanis Aménagement, attentifs au relogement

Les deux opérateurs concessionnaires disent attacher de l’importance au relogement des locataires. Plusieurs propositions leur sont soumises. « Nous préférons leur présenter un appartement à vocation définitive au lieu de gérer des relogements successifs provisoires » explique le directeur Gil. « Le but n’est pas de mettre les gens sur le trottoir. On essaie de trouver une solution définitive pour éviter les traumatismes » ajoute-t-il. Arlette Fructus évoque ainsi l’existence du parc relais de logement, comprenant 130 appartements. 80 sont gérés par le CCAS (centre communal d’action sociale), 50 par Adoma (SEM anciennement la Sonacotra). Plus de 300 ménages ont depuis 2004 été hébergés par le parc relais. La durée d’occupation est fixée à six mois. Néanmoins, selon elle, la mairie essaie de proposer à ces occupants des logements dans le même quartier, le même arrondissement. En revanche, ce dispositif échappe aux migrants, « il faut que les gens soient en situation régulière pour en bénéficier. Nous ne pouvons rien pour eux. Ce dossier est de la compétence de Michel Bourgat (Adjoint au maire délégué à la lutte contre l’exclusion, intégration) ».

Objectif de valorisation de l’EHI

Dans moins d’un an, quatre chantiers seront achevés. Dès 2011, Christian Gil indique qu’ « il sera plus facile de faire du relogement car des appartements seront déjà réhabilités ». Après rénovation, la destination des logements peut varier : locatif, locatif aidé, vente libre ou aidée. Dans cette dernière hypothèse, existe une possibilité de soutien financier pour le locataire, sous réserve d’éligibilité. Le primo-accédant potentiel peut alors bénéficier d’une aide de la Ville, le Chèque Premier Logement (montant moyen de 4 000 €). D’autres aides incitatives sont disponibles telles le Pass Foncier, dispositif national complémentaire au Chèque Premier Logement en faveur des ménages achetant un logement neuf. Le Chèque Premier Logement, instauré l’an dernier a profité à 1 300 familles sur Marseille.

Pour Arlette Fructus, le lancement officiel de l’EHI a pour objectif de valoriser l’opération, insuffisamment identifiée. Dorénavant, une affiche « Habiter autrement. La ville s’engage » sera apposée sur tous les immeubles en cours de rénovation, concernés par ce dispositif. Hormis cette communication jugée nécessaire, la première priorité est somme toute de lutter contre l’habitat indigne, d’avoir un toit digne de ce nom sur la tête.

 

  1 commentaire

 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

  • 4 mai

     

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron, pas les catholiques

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron. Aucun responsable catholique ne s’est joint à cette initiative inter-religieuse. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech appellent jeudi 4 mai "au vote républicain pour Emmanuel Macron" pour le second tour de l’élection présidentielle, dans une déclaration "d’une même voix". (...)

     

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second (...)

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

Articles récents

Articles au hasard