Articles

Accueil > Actualités > Mariani dans les quartiers Nord : « où sont les résultats » de la Région (...)

 

Mariani dans les quartiers Nord : « où sont les résultats » de la Région ?

30 janvier 2010

Hier, elle a chauffé la salle. Exaltée, Nora Remadnia-Preziosi, adjointe au maire de Marseille, déléguée à l’action familiale et aux droits des femmes accueillait Thierry Mariani, chef de file UMP aux Régionales. La rencontre se passait à la permanence de l’élue dans le 14e arrondissement devant des militants et des habitants. Une journée pas comme les autres pour le député de Vaucluse avec au menu, couscous, danse orientale, conte de griot et une immersion au cœur de la « Busserine » à la rencontre des gens du quartier. Ambiance.


 

JPEG - 96.8 ko
Nora PREZIOSI et Thierry MARIANI devant l’assistance à la Permanence de l’élue.

Il n’avait certes pas abandonné le costume cravate mais il semblait plutôt à son aise dans un exercice inhabituel. Tranquillement, il s’est laissé porter par les événements de ce 29 janvier, échangeant quelques mots avec ces femmes et ces hommes, prenant la peine d’écouter leurs doléances ou participant activement aux temps forts. Le déjeuner, organisé par l’association « Couleur et Vie » avait lieu à la Maison des familles, communément appelée salle de Carrefour. Il n’hésitera pas lors du repas à laisser tomber la veste. Sur l’invitation presque imposée de Nora Preziosi, il a rejoint une danseuse orientale et nous a surpris d’une courte démonstration. Même traitement de faveur infligé à sa tête de liste des Bouches-du-Rhône, Bernard Deflesselles. Il s’est pris au jeu aussi des contes du griot africain qui demandait des interventions du public. Thierry Mariani est en campagne et part à la découverte des quartiers Nord.

JPEG - 80.5 ko
Le chef de file UMP échange avec les femmes à la salle de Carrefour, avant le déjeuner.

« On n’est pas là pour faire le beau »

Au local de la permanence de l’adjointe au maire de Marseille, il avait avoué d’emblée devant l’assistance, de ne pas être de Marseille. Le public, spontanément lui répond «  on vous accepte ». Il est vrai que « vous connaissez Nora, une élue de proximité. C’est du sérieux », réplique Thierry Mariani. Et Nora Preziosi, c’est une enfant du quartier, connue de tous. Bernard Deflesselles révèle à l’assemblée, « nous voulons vous donner des chances en plus. Nora va être élue, elle est super bien placée sur la liste ». Le chef de file UMP souhaite « une région plus proche des citoyens. On n’est pas là pour faire le beau, on est présent sur le terrain ». Il aborde brièvement le programme axé sur l’emploi, la formation et la sécurité en particulier dans les trains et les lycées. (Sur ce dernier point, notons que le 27 janvier, Patrick Mennucci indiquait, dans un communiqué, la politique volontariste de la Région dans les domaines de la sécurité et de la prévention de la délinquance). M. Mariani s’attachera surtout à dénoncer la politique menée par le socialiste Michel Vauzelle en concluant « où sont les résultats ? ».

JPEG - 84.5 ko
Thierry MARIANI s’essaie à la danse orientale.

La réforme, « manipulation politique de l’Opposition »

Plusieurs sujets de discorde récurrents font réagir Thierry Mariani. Il avait réclamé un débat avec Michel Vauzelle à plusieurs reprises. Le 26 janvier, le directeur de campagne du PS, Patrick Mennucci s’appuie, dans une lettre adressée à l’élu UMP, sur la nature de la loi électorale régissant les Régionales. Il prétend «  nous n’entendons pas préjuger de la décision des citoyens » de PACA « et pour faire un débat en duel, nous attendrons le 2e tour » afin de « ne pas mépriser les autres listes qui autant que nous, ont le droit à l’expression ». M. Mariani réplique « Michel Vauzelle ne veut tout simplement pas de débat et il se dit républicain » et de rappeler, en souriant, le face-à-face le 10 mars en région Ile-de-France entre Valérie Pécresse et Jean-Paul Huchon.

Sur la question de la réforme des collectivités, la tête de liste régionale n’en démord pas malgré la manifestation à Marseille le 28 janvier, rassemblant des opposants -des maires du département. Selon lui, « cela reste une manipulation politique de l’Opposition. Il s’agit de bon sens. 80 % des parlementaires sont des élus locaux, ils se feraient alors hara-kiri ? » plaisante-t-il. Il lui paraît indispensable d’avoir une clarification des compétences. Bernard Deflesselles ajoute «  tout le monde veut tout faire, intervenir sur tout. Ce n’est pas possible, il faut une lisibilité, une simplicité » dans les démarches des institutions publiques.

JPEG - 84.5 ko
Les deux élus UMP et Sanddor, lors de la visite de la cité de la Busserine

Le spectre des associations fictives

Toutefois, l’affaire des associations fantômes du Conseil régional avec à la clé 700 000 € de subventions a été mise en exergue par les élus de l’UMP. Nora Preziosi ne décolère pas « les associations doivent être surveillées, l’argent des contribuables doit être respecté. Pendant ce temps là, nos enfants sont à la rue, les gens sans logement ». Thierry Mariani renchérit « l’honnêteté est à voir, la justice n’a pas tranché » (NDLR : l’enquête judiciaire suit son cours. Pour l’instant, plusieurs cadres de l’assemblée régionale ont été mis en examen pour complicité de détournements de fonds publics). Ce dossier concerne des associations fictives dans les quartiers Nord.

Au tour des habitants, lors de notre passage dans la cité de la Busserine de reparler de la problématique des associations. Désorientés, ils expliquent à Thierry Mariani, « il y a plus de 50 associations mais on ne sait pas ce que c’est. Il ne se passe rien pour les jeunes dans le quartier ». Sanddor et Hussen ont alors décidé de leur consacrer un local. Ils réalisent des travaux de rénovation dans une ancienne boucherie, «  il y aura un coin cuisine, quelques ordinateurs ». Une autre lueur d’espoir atténue le malaise ambiant lorsqu’on franchit le seuil de l’association « Main dans la main ». L’équipe s’implique fortement dans l’accompagnement social de personnes âgées handicapées. Au fil de la visite, on croise de trop nombreux jeunes, devant les immeubles, les commerces. Certains nous disent, « on ne fait rien pour nous ». Sans emploi, sans formation, sans argent, ils passent, désoeuvrés, leur journée à attendre en vain. D’autres magasins ont baissé le rideau depuis longtemps. Ici et là, des ordures ménagères s’exposent aux yeux de tous.

« Il faut changer vos votes »

Nora Preziosi se dit révoltée notamment devant la saleté des lieux. « Le quartier est à l’abandon, 20 ans que ça ne change pas, il faut changer vos votes » en s’adressant aux jeunes.

Pourtant la Busserine est chargée d’histoire. La cité a la réputation régionale d’être le berceau de l’immigration marseillaise. « Toutes les grandes familles sont parties d’ici » nous explique-t-on. Aujourd’hui, le centre de la Busserine recense 6 000 âmes, 80 000 si l’on compte les quartiers environnants. Mais les temps ont changé.

L’exemple de ce jeune père de famille illustre la situation chaotique actuelle. Tristement, il confie « 25 ans que je suis ici, on n’a rien, on a juste besoin de nous pour voter. Après, les élus, j’en vois degun. C’est la galère avec nos enfants. Je n’ai pas de travail. Les formations, j’ai tout fait ». Il se tait, le regard absent.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard