Articles

Accueil > Actualités > Margarita Zapata : « nous sommes dans une société en crise, nous n’avons pas (...)

 

Margarita Zapata : « nous sommes dans une société en crise, nous n’avons pas de projet » au Mexique

16 septembre 2010

Margarita Zapata de Choiseul, petite-fille du Général Emiliano Zapata est l’invitée de choix de l’ACFM (Association des Cultures Franco-Mexicaines) à l’occasion du festival « México Mágico » (lire notre article du 15 septembre). Elle donnera une série de conférences entre Marseille, Aix-en-Provence, Avignon et probablement Lyon. Sa présence s’imposait au vu de la thématique de cette 6e édition : la Révolution mexicaine dont l’un des héros fut justement son aïeul. Si le festival célèbre le Centenaire de la Révolution de 1910 et simultanément le Bicentenaire de l’Indépendance, Mme Zapata rectifie « il n’y a rien à fêter, seulement à commémorer ». Point de vue sur le Mexique, d’hier et d’aujourd’hui par cette spécialiste des Droits de l’Homme.


 

JPEG - 67.2 ko
Margarita Zapata de Choiseul, petite-fille du chef révolutionnaire mexicain à Marseille.

L’Indépendance ? Elle ressent un sentiment de rage, d’impuissance. Le pays a cessé d’être une colonie de l’Espagne pour devenir une nouvelle colonie, les Etats-Unis du Mexique. « C’est une perte d’identité » toujours actuellement, « nous vivons le néocolonialisme, le Mexique est une colonie des Etats-Unis ». Charismatique, Margarita Zapata séduit son auditoire à n’en point douter. Perspicace, téméraire, le combat pour un Nouveau Monde, empreint de liberté, d’égalité ne l’effraie pas. Une liberté de ton que peu doivent apprécier. A l’image des célébrations du 5e centenaire de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. Elle avait alors déclaré que les Espagnols « ont arraché notre pays, coupé nos branches,… ». En esquissant un sourire, elle ajoute, « ils ont du regretter de m’avoir invité ». Ces mexicains cherchent encore à renaître des racines de leurs ancêtres, meurtries. Ils n’ont jamais cessé de lutter pendant ces deux cents ans –guerre de l’Indépendance contre le Royaume d’Espagne en 1810.

Indépendance (1810) : « on a remplacé une élite par une autre élite »

Elle n’en démord pas, l’Indépendance n’est pas survenue au bon moment. Le Mexique est resté sur une position conservatrice hispanique. « On a remplacé une élite par une nouvelle élite, les espagnols par les créoles (espagnols nés au Mexique) » fait observer la descendante du chef révolutionnaire. Un siècle plus tard, se déclenche la Révolution mexicaine (1910-1920) qui provoquera le départ en exil du président Porfirio Diaz. Cette fois, le mouvement est populaire. C’est la première révolution sociale sur le continent américain, la deuxième révolution politique après la France, précédant la révolution russe de 1917. L’image d’Emiliano Zapata reste très vivace « il est toujours présent dans le cœur des mexicains » confie-t-elle. En revanche, elle déplore que certains exploitent sa légende « par opportunisme électoral. Zapata est un homme qui fait vendre », exprime sa petite-fille.

Quels bénéfices pour la Révolution mexicaine ?

Pour quels changements ? Margarita Zapata s’interroge. « Pour la population : plus de pauvreté, plus de misère. Pour le pays : plus d’inégalité, plus d’injustice ». Le Mexique représente une terre de paradoxes : 60 % de la population vit dans la pauvreté alors que le pays se classe 13e puissance économique mondiale. Le constat est amer, très critique. Selon elle, le gouvernement n’agit pas et maintient le peuple dans cette situation. « Il y a une fracture sociale : trop-plein de richesse, trop-plein de pauvreté » s’insurge-t-elle. 5 millions de mexicains ont tenté leur chance aux Etats-Unis. Dans les campagnes, la situation est pire. Contraints de vendre leurs parcelles, les paysans abandonnent les terres pour survivre dans les grandes villes du pays. Leurs enfants sont devenus de potentiels délinquants. La colère gronde en Margarita Zapata.

Une problématique conséquente est à considérer : le Mexique est un lieu de passage. Les émigrants d’Amérique latine sont refoulés aux frontières des Etats-Unis et restent par dépit au Mexique. Le peuple est victime de crimes organisés, des autorités publiques selon elle. « On peut parler de génocide avec les 72 cadavres trouvés dans une ferme » (NDLR : un charnier de migrants clandestins, découvert près de San Fernando le 25 août dernier, conséquence tragique de la guerre des cartels de la drogue qui sévit notamment dans cette région).

JPEG - 45.5 ko

Un gouvernement très critiqué

Le discours est aussi politisé. Le gouvernement de Felipe Calderon n’est pas de son camp politique. Certes la situation est complexe, difficile à comprendre. Pourtant, elle affirme que « comme en Amérique latine, nous vivons une dictature, pas militaire mais civile. On revient à l’époque de l’insurrection ». En s’appuyant sur des exemples, elle critique ouvertement la politique menée dans plusieurs états du Mexique. Des lois pénalisent les femmes, des droits ne sont pas respectés comme le principe de l’avortement. Elles peuvent être condamnées pour homicide volontaire, s’accompagnant de peines de prison lourdes –jusqu’à 30 ans. Ou encore, des prêtres depuis leurs chaires n’hésitent pas à faire de la propagande pour des hommes politiques selon Mme Zapata.

Le panorama n’est pas très glorieux. Le Mexique est une société en crise, « une crise de valeurs » déclare-t-elle. Elle ne concerne pas ce seul pays mais le monde entier. « On ne peut pas dire que la situation soit meilleure dans d’autres pays de l’Amérique latine » relativise Margarita Zapata. Or, son inquiétude est perceptible « nous n’avons pas de projet, nous sommes tombés dans un individualisme très dangereux » avoue cette rebelle dans l’âme.

Des solutions peuvent se profiler en explorant le domaine de l’éducation et l’engagement individuel. Margarita Zapata préfère garder confiance, « il ne faut pas renier notre passé pour avoir conscience de notre présent, et dessiner notre futur ».

ACFM, tél 04 91 90 10 95, e-mail contact@acfm.net, site http://www.acfm.net Conférences de Margarita Zapata

Jeudi 16 septembre à Marseille : lycée Thiers à 14h ; Euromed à 17h 30 ; Equitable café, se renseigner. Samedi 18 septembre à Marseille : théâtre Toursky à 17h. Lundi 20 septembre à Aix-en-Provence : IUFM à 16h

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard