Articles

Accueil > Actualités > Liberté d’opinion et d’expression, les caricaturistes à l’Estaque (...)

 

Liberté d’opinion et d’expression, les caricaturistes à l’Estaque !

16 septembre 2014

Des dessinateurs célèbres, caricaturistes, bédéistes, auteurs de livres, croqueurs de l’actu, venus du monde entier prennent leurs quartiers à l’Estaque, pour la troisième édition du Festival de la Caricature, du Dessin de presse et de la Satire. Du 18 au 21 septembre, au cours d’une ballade en famille, chacun pourra se faire tirer le portrait par des caricaturistes de renom et admirer leurs planches à dessin. Cette année, le Festival a voulu « libérer les femmes » et leur donner la parole…. Coup de projecteur sur une liberté d’expression, nécessaire à nos sociétés contemporaines, et trop souvent étouffée.


 

Dessin de Philippe Carrese. DR. Reproduction interdite


Il semble qu’en Europe et aux bords de la Méditerranée, un festival centré sur le dessin de presse et la caricature réponde à un réel besoin. Tant pour défendre la liberté d’expression, bien mise à mal dans le monde et également dans notre pays voire dans notre ville, que faire connaître le travail de salubrité démocratique auquel s’astreignent les dessinateurs de presse, et autres caricaturistes.

Car sachez-le, à part quelques noms qui ont la chance, comme Plantu ou Brito de vivre de leur art souvent subversif, la majorité des dessinateurs de presse ne peuvent assurer leur subsistance par leurs seuls dessins. Fathy Bourayou, l’un des fondateurs du Festival le confirme « le dessin de presse n’est pas un bon gagne-pain ! ». Leur rendre hommage est, on ne peut plus urgent. Le jeune Festival de la Caricature, du Dessin de presse et de la Satire de l’Estaque s’impose donc comme un évènement nécessaire.

Cet évènement a pris forme, depuis trois ans, sous l’impulsion, de Fathy Bourayou, dessinateur de presse et caricaturiste d’origine algérienne qui vit depuis une vingtaine à Marseille, après s’être exilé d’Algérie car menacé en raison de son travail de caricaturiste sans concessions et qui a d’ailleurs tenu une rubrique à Med-in-Marseille. L’an dernier, effet capitale culturelle, la manifestation a accueilli 4000 visiteurs, petits et grands. Ce qui est déjà un succès pour un festival qui fonctionne, aujourd’hui uniquement avec des bénévoles. S’appuyant sur des financements de la Région (15 000 euros), l’aide logistique de la Mairie du 15-16ème, et des partenariats privés comme la Fondation Abbé Pierre ou la Caisse d’Epargne, il est devenu le deuxième festival de France par son importance, après celui de Saint Just La martel (Limoges), et dépasse celui de Montpellier.

Caricature-dédicaces gratuites

A travers des expositions, mais aussi des séances de caricature- dédicaces entièrement gratuites pour ceux qui oseront passer sous le crible de leur crayon et de leur plume acerbe et caustique, ce sont 45 dessinateurs, caricaturistes et satiristes qui seront présents ce week-end. Et encore, il a bien fallu choisir entre les 90 dessinateurs qui avaient envoyé leurs candidatures, c’est dire si la demande des créateurs est forte. Venus du monde entier, ces dessinateurs de presse, mais aussi de BD, sont Italien (Claudia Puglia), Serbe (Zoran Petrovic), Iranien (Kianoush Ramezani), Portugais (Christian Sampaio), Libanais (Haddad), Marocain (Khalid Gueddar), Argentin ( Marlène Pohle) Tunisien (Nadia Khiari, Espagnol (Kap), Belge (Jak, Jacques Sondron, Rafagé), Français (Gab, Gibbo Jean-Michel Renault, Rousso, Red, Raffa, Marc Large, Jack Lelièvre, Moine , Phil Umbdenstock, Wingz, Ysope, Tignous, Trax, Nalair, Napo, Kaya, Serge Scotto, Pierre Ballouhey, Batty, Biz, Brito, Jean-Michel Gruet, Djony, Tignous). Les Marseillais comme Philippe Carrèse, Sabine Nourrit, Charmag, Elcé, Red ou Fathy sont également en nombre. Le Russe Victor Bogorad et le Mexicain Angel Boligan, dont le travail est à voir en ce moment dans la galerie de Grand Littoral (porte Corail). Et selon les pays, l’exercice de la caricature est un art plus que périlleux pour ses auteurs. « C’est pour cette raison, qu’à l’ouverture du festival, nous avons choisi de présenter le film « Caricaturistes : Les Fantassins de la Démocratie » de Stéphanie Valloatto avec Plantu et Nadia Khiari sur le combat que mènent les dessinateurs à travers le monde », résume Fathy.

Dessin de Marc Large. DR. Reproduction interdite

Le thème choisi en 2014 est « L’Estaque donne la parole aux femmes ». Car pour Fathy, il s’agit surtout « de libérer la femme, surtout à Marseille, et surtout en ce moment…. ». Un coup de projecteur sera porté sur la dessinatrice tunisienne Nadia Khiari, alias Willis from Tunis et à qui une exposition sur les femmes est consacrée au cinéma L’Alhambra. Willis from Tunis, a sorti un recueil de chroniques sur la révolution tunisienne qui restitue les dessins qu’elle réalisait au jour le jour pendant la révolution de 2011. Son travail est suivi sur Facebook par 20 000 personnes. Le jeudi soir, en ouverture, une soirée intitulée « Les femmes ont la parole » sera suivie d’un débat animée par Horiya Mekrelouf, avec Marche Mondiale des Femmes, SOS Femmes, Femmes en noir et le CIDFF...

Dessin de Tignous. DR. Reproduction interdite

Le festival est une occasion de découvrir la création et le travail d’artistes présents et passés qui ont manié l’art de la caricature et du dessin d’actualités avec passion et courage. Samedi, le quai de l’Estaque sera fermé de 13 à 18h, et les visiteurs pourront se rendre sur les stands des dessinateurs et se faire tirer « le portrait », d’un coup de crayon magique et féroce… Ceux dont l’égo est trop développé devraient passer leur chemin….

14 expositions de dessins sont proposées tout au long du week-end. Les rues de l’Estaque seront parsemées d’expositions sur des thèmes chers aux créateurs telles que « Moine s’ éclate », du caricaturiste Moine, « Mandela » de Renault, « Daryl Cagle, star américaine » de Daryl Cagle et des expositions signés de plusieurs noms comme « 1914-2014 : 100 ans de guerre », « L’Estaque libère les femmes » ou « Les Marseillais célèbres », de quoi se nourrir les yeux et entretenir son esprit critique.

Dessin de Bertrand Daulle. DR. Reproduction interdite

L’actualité internationale avec les « Dessins d’Humour pas drôles » de Phil ou « Regards croisés » du Palestinien Saba’aneh et du Syrien Saad, est aussi au rendez-vous. Mention spéciale à l’exposition des lithographies du célèbre marseillais Honoré Daumier, pionnier du dessin de presse au XIXème, au Centre social de l’Estaque. « C’est un moyen de faire découvrir une expression, la satire, la caricature qui fait partie du patrimoine français », explique passionné par son art, Fathy. En tout cas, qu’ils aillent trop loin ou qu’ils tapent là où ça fait mal, les caricaturistes sont à la démocratie, ce que le fou était au roi….

PROGRAMME

Jeudi 18 septembre
De 19h00 à 22h30 : "Les femmes ont la parole" à l’Alhambra
Expo de Willis from Tunis/Nadia Khiari.
Projection : "Caricaturistes : Les Fantassins de la Démocratie" de Stéphanie Valloatto et "Non" de Nadia Khiari.
Débat animé par Horiya Mekrelouf, avec Marche Mondiale des Femmes, SOS Femmes, Femmes en noir, CIDFF...
Vendredi 19 septembre
- 18h30, Inauguration de l’exposition :"Dessins d’humour pas drôle" de Phil Umbdenstock. MMA des Associations 90, Plage de l’Estaque
- 21h00, Concert : Pétales dans la semoule
Samedi 20 septembre
- de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00, Quai de la caricature : Les dessinateurs vous croquent en direct, Place de la Douane.
- de 17h00 à 18h00, Débat public : "Femmes et dessins de presse » animé par Serge Scotto.
Dimanche 21 septembre
- de 10h00 à 13h00 et de 16h00 à 18h00,
Boulodrome de la caricature : Les dessinateurs vous croquent en direct.
- 15h00, Remise du Chichi d’Or (prix des organisateurs) et Panisse d’Or (prix du public).

Un concours pour les jeunes : SATIRE... A TOUS LES ETAGES !


Durant le week-end, un concours de dessins d’humour, parrainé par la Fondation Abbé Pierre, est destiné aux jeunes de 10 à 25 ans. Les jeunes visiteurs pourront s’inscrire directement sur place le samedi. Nombreux prix sont prévus pour les vainqueurs.

Pour voir quelques dessins de Fathy publiés dans Med-in-Marseille

http://www.med-in-marseille.info/spip.php?article1809
http://www.med-in-marseille.info/spip.php?article1863
http://www.med-in-marseille.info/spip.php?article1986

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard