Articles

Accueil > Actualités > Les sillons de Belsunce, une histoire musicale à Marseille

 

Les sillons de Belsunce, une histoire musicale à Marseille

22 janvier 2014 - Dernier ajout 23 janvier 2014

Orchestrée par l’association Phocéephone, « Les sillons de Belsunce » sont une rétrospective de la production musicale de Belsunce des années 30 à 70 et une transmission d’une histoire culturelle et musicale du quartier souvent occultée. Cet évènement se décline par une exposition à l’Alcazar, des projections de films et concerts, des DJ sets, autour d’une musique, celle du Belsunce des migrants...Qu’ils soient Maghrébins, Arméniens, Juifs ou Africains, ces artistes, aujourd’hui souvent ignorés des jeunes générations, ont été produits et enregistrés non loin de l’Alcazar. Une occasion de les écouter à nouveau.


 

Orchestrée par l’association Phocéephone, « Les sillons de Belsunce » sont une rétrospective de la production musicale de Belsunce des années 30 à 70 et une transmission d’une histoire culturelle et musicale du quartier souvent occultée. Cet évènement se décline par une exposition à l’Alcazar, des projections de films et concerts, des DJ sets, autour d’une musique, celle du Belsunce des migrants...Qu’ils soient Maghrébins, Arméniens, Juifs ou Africains, ces artistes, aujourd’hui souvent ignorés des jeunes générations, ont été produits et enregistrés non loin de l’Alcazar. Une occasion de les écouter à nouveau.

Mazouni, El Ghalia, Cherifa, Khelifi Ahmed furent quelques uns des chanteurs qui ont enregistré à Belsunce. L’association Phocéephone, avec à sa tête Damien Taillard, commissaire de l’exposition, qui a découvert, au hasard d’un achat au marché de la Plaine, une caisse remplie de ces vieux vinyles a fait de la collecte et de la transmission de cette musique son activité principale. Entendant préserver le patrimoine discographique (disques vinyles) et en particulier oriental, cette association collecte, nettoie, archive, numérise et diffuse ces enregistrements. Et monte des expositions, dont l’une en 2011 et ce mois-ci à l’Alcazar.

Vieux vinyles, images d’archives, instruments de musique traditionnels, photographies anciennes, extraits de textes littéraires parlant du quartier et de habitants sont exposés dans le hall central de la bibliothèque et content cette « mémoire culturelle » des migrants passé par le centre de Marseille, avant l’avènement de la K7 audio au début des années 1980.

Des planches à dessin exceptionnelles du dessinateur d’origine algérienne Kamel Khelif ouvrent l’exposition et plante le décor d’un Belsunce pauvre où la misère côtoie le soleil. Ces dessins sont extraits du livre « Homicide » qui raconte la vie d’un homme dans le quartier. Ceux qui ne connaissent pas peuvent donc se familiariser avec les différents courants musicaux qui ont marqué Belsunce, avant le célèbre raï. Ce fut le la musique chaâbi, avec Dahmane Et Harrachi notamment, le chaoui, le gnawa marocain.

Et la musique, de l’axe Alger-Oran-Paris que l’on a qualifiée de chanson francarabe avec les Blond Blond, Line Monty, Lili Boniche, Lili Labassi, Salim Halali, José de Suza, Maurice el Médioni. Après la Seconde Guerre mondiale et jusqu’à l’indépendance de l’Algérie, Juifs et Arabes ont dépoussiéré le patrimoine arabo-andalou autour des standards classiques aux longues intros, en s’inspirant des rythmes latins (rumba, cha-cha-cha, tango) et des grands classiques de la variété française. Cette musique est aujourd’hui souvent inconnue des plus jeunes générations. Pourtant les chansons créées ou chantées par Line Monty, Lili Labassi, Blond Blond, Salim Halali, José de Suza, Maurice el Médioni, Reinette l’Oranaise ou Naïma Dziria en ont fait de véritables stars des deux côtés de la Méditerranée.

Nocturne publie d’ailleurs « Les Stars du Music’Hall d’Algérie », avec des illustrations de Didier Zuili sur les événements phares de la vie de Youssef Hagège (dit José de Suza). Le CD propose 13 succès de l’époque dont le très enjoué « Viens à Juan-les-Pins »du Blond Blond, « La Danse de la Mariée » Simon Halali ou le long « Ya Oumi » de Youssef Hagège interprété par Line Monty. Un DVD présente lui des portraits de José de Suza et de son collègue Maurice El Médioni, ainsi que des extraits d’un concert de Blond Blond.

Exposition « Les sillons de Belsunce » jusqu’au 13 fev. 2014-01-21
Bibliothèque l’Alcazar
58, cours Belsunce - 13001 Marseille

vendredi 24 janvier

El Gusto, un film de Safinez Bousbia, 2012

El Gusto est l’histoire d’un groupe de musiciens juifs et musulmans séparés par l’Histoire il y a cinquante ans et réunis aujourd’hui sur scène pour partager leur passion commune : la musique Chaâbi. El Gusto, cette « joie de vivre » par définition, c’est aussi l’histoire d’un rêve qui est devenu réalité. Un message fort pour la jeune génération : il n’est jamais trop tard pour être récompensé dans ses rêves les plus fous (amitié, musique, amour).

www.el-gusto.fr

Voir aussi l’interview dans Med-in-marseille

vendredi 31 janvier

« MOUSS ET HAKIM, origines contrôlées », un film de Samia Chala, co-auteur Thierry Leclère, 2009-2010

Ce film raconte cette rencontre exceptionnelle entre Mouss et Hakim, et leur public. En mettant au cœur la belle figure de Si Mohand Salah, le père de Mouss et Hakim, “Origines contrôlées” s’interroge aussi sur la transmission et sur le passage de témoin entre générations. Que faisons-nous de l’héritage culturel de nos parents ? Comment vivons-nous avec ? Mouss et Hakim ont réussi là où beaucoup de politiques et d’intellectuels ont échoué : ils arrivent à faire connaître et aimer la culture immigrée des parents, en arabe, en kabyle et en français. Avec “Origines contrôlées”, l’histoire de l’immigration algérienne n’est plus un discours, un “problème”, mais tout simplement une histoire humaine et une fête.

Conférence autour des archives du Medmem, Mémoires de la Méditerranée : « Chants de l’exil », le 1er févr.

A partir des images d’archives du Medmem, Yvan Gastaut et Naïma Yahi, historiens de l’histoire contemporaine, spécialistes de l’immigration, évoqueront les chants de l’exil maghrébin, leurs conditions de production et d’écoute en France. Le Medmem est un site inauguré en septembre 2012 consacré aux archives télévisuelles de quatorze pays méditerranéens. Initié par l’INA avec des financements européens, Medmem propose des archives des télévisions méditerranéennes, mais aussi des dossiers éditorialisés sur de nombreux sujets, un moteur de recherche performant, de nombreuses ressources adaptées aux étudiants, aux chercheurs ou aux professionnels.

Précédé à 16h d’un DJ Set par DJ Espadrille, sélection de disques puisés dans l’exposition

CONCERTS HORS LES MURS

Le 25 janvier à 18h "Oud et ombres chinoises", Non Lieu, rue de la Palud à 18h. Kamel Boukrine est plongé depuis quelques années dans la musique classique orientale ; inspirées par des images animées des 1001 nuits, les notes de son oud se délient entre composition et improvisation.

Le 29 janv : « Gnaoua Fusion" Dar Lamifa, rue d’Aubagne 29/01 : Ali Sahraoui, Jo Keita, Malik Ziad, Mehdi revisitent la musique traditionnelle gnaoua, entre transe africaine et freejazz marseillais.

Le 7 fév : "Ensemble Keram", église Saint Paul à La Viste , musique arménienne. Keram est l’ensemble de musique traditionnelle arménienne de Marseille. Composé de 17 musiciens, son répertoire va des chants traditionnels des troubadours aux œuvres contemporaines de la musique classique arménienne.

Le 15 fév : "Salaâm Afrika", Dar Lamifa : pour la soirée de clôture des Sillons de Belsunce, quatre DJ’s (vinyl only !) chauffent le dancefloor avec toute la palette des styles musicaux produits à Belsunce, du chaâbi au hip-hop en passant par le raï, le soukouss, l’afrobeat...

Précédé à 16h d’un DJ Set par DJ Espadrille, sélection de disques puisés dans l’exposition

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Bibliothèque de Marseille à Vocation Régionale
58, cours Belsunce - 13001 Marseille

Le blog consacré aux disques vinyles de Méditerranée

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard