Articles

Accueil > Actualités > Les marchands de Soleil ne veulent plus marcher à l’ombre

 

Les marchands de Soleil ne veulent plus marcher à l’ombre

18 mars 2009 - Dernier ajout 24 mars 2009

La révolte gronde parmi les commerçants de feu le Marché du Soleil, emblématique bazar où se sont vendues durant près de vingt ans toutes sortes de marchandises, et qui s’est embrasé en juin dernier. Si les flammes ont ravagé une partie des 5 000 m² de locaux situés entre la Porte d’Aix et le quartier Camille Pelletan, laissant sur le trottoir des dizaines de négociants, ceux-ci – las de se faire balader par le propriétaire et les institutions – ont décidé pour se faire entendre de tenter le coup de force et de réinvestir les allées du Marché les moins dégradées. Diaporama.


 

 

L’œil met quelques instants à s’adapter à la pénombre. Venant de la rue du Bon pasteur, où le soleil darde ses rayons en cette matinée de mardi, et passé le rideau de fer entrebâillé, le spectacle est lugubre. On peine à imaginer qu’il y a quelques mois, les travées du Marché du Soleil rayonnaient encore de marchandises bigarrées, qu’il était difficile de circuler tant les échoppes étaient serrées, les clients nombreux. Pourtant, nous entrons dans la partie qui n’a que peu souffert de l’incendie qui a ravagé les lieux le 18 juin dernier. Tous les commerçants ont néanmoins été contraints d’abandonner leur parcelle, un arrêté de péril frappant les lieux depuis le sinistre. La totalité des 120 marchands de Soleil se sont donc retrouvés sur le carreau. Ou plutôt sur le trottoir, aucune solution de relogement pérenne ne leur ayant été proposée, ni aucun travaux engagés. C’est cette situation insoutenable, qu’ils vivent depuis exactement neuf mois, qu’ils entendaient dénoncer hier, en investissant sans autorisation le Marché.

L’un d’entre eux n’a pu soutenir la vision infernale, dans la partie des bâtiments ravagée par les flammes, de sa boutique autrefois prospère. Laissée en ordre la veille de l’incendie, elle n’est aujourd’hui que cendres et formes calcinées. Il ne l’avait pas revue depuis. Myriem Kheloufi, autrefois à la tête de deux magasins, a tout perdu. Face à l’incurie du propriétaire de l’endroit, mais également des pouvoirs publics qui ont tout fait pour ne pas se substituer à lui, elle explose. « Il veulent quoi, qu’on pointe tous au RMI ? Nous, nous voulons travailler. J’ai toujours travaillé, je n’ai pas besoin d’être assistée ! ». Elle crie : « Nous sommes dehors, dans la rue. Nous avons vendu dans le froid, sous la pluie, sous la neige même. Il y a des jours où on n’a même pas pu travailler. Dans ces conditions, comment vivre ? ».

En effet, privés de leurs outils de travail, mais également d’un lieu où faire étal de leurs produits, les détaillants ont peu à peu fait le siège de la rue. Ils s’admonestent pour un mètre linéaire, afin de pouvoir y exposer de quoi appâter un peu le chaland, congestionnant la rue du Bon Pasteur et les venelles attenantes, sur fond de gêne pour les riverains. C’est l’un d’entre eux d’ailleurs qui a pris l’initiative du « coup de force », afin de sortir de leur torpeur les responsables d’un tel capharnaüm. Omar Djellil est vice-président de l’association Présence Citoyenne et réside à quelques mètres de l’entrée du Marché du Soleil.
Lui, comme beaucoup d’autres, pointe des « accointances », voire une collusion entre pouvoir politique et Georges Dahan, à qui l’espace appartient. Employé à la mairie du premier secteur (que dirige le socialiste Patrick Mennucci), il se sent « proche du conseiller municipal Miloud Boualem, le seul élu a avoir pris officiellement position en faveur du Marché et des commerçants », et n’est pas tendre avec les autres représentants de la gauche marseillaise, « élus de la diversité qui n’ont pas bougé le petit doigt ». Omar Djellil était déjà à l’origine de la marche qui avait mené, en janvier, une délégation de commerçants à être reçue par la mairie d’arrondissements concernée et la mairie centrale. Sans grand effet.

« Accointances politiques »

« Chaque mois, Dahan promet de faire des travaux, il dit qu’il va déposer un permis de construire, mais rien n’est fait » se lamente Hamid Barnas, établi dans le Marché du Soleil depuis son ouverture, en 1989. Il n’est pas loin de penser que l’incendie n’est finalement qu’une vaste arnaque à l’assurance. Il désigne, au premier étage de ce qu’il reste de l’édifice, des «  studios ». Des chambrettes en réalité, destinées à la location, et dont la taille – quelques mètres carré à peine – ne suffiraient pas selon la législation à en faire des logements décents.
Construits à la hâte et apparemment sans autorisation, les clapiers du marchand de sommeil n’ont finalement pas eu le temps d’abriter qui que ce soit, peut-être seulement de gonfler un peu le montant du remboursement par l’assurance en cas d’avarie. Leurs murs recouverts de lambris ont sans aucun doute favorisé la propagation du feu, dans la nuit du 17 au 18 juin 2008. A L’entrée du couloir, tapissé et alourdi d’une multitude de compteurs électriques, un pan entier de cloison s’affaisse.

Quant aux propositions de la mairie, personne ne semble prêt à en accepter les conditions : s’installer de façon temporaire et précaire dans le quartier de Bougainville, voire aux puces, ne convient en rien aux exigences de proximité et de stabilité que tous évoquent. Le bulldozer « Euroméditerranée » est dans toutes les bouches : à diverses reprises la zone de réaménagement du centre ville et la volonté de « nettoyer » le quartier sont suggérées. Le service municipal dédié au commerce écarte l’argument en affirmant que Georges Dahan a proposé un projet de parking surmonté d’une galerie commerciale, en passe d’être accepté et qui serait opérationnel d’ici deux ans.
Un délai qui, ajouté aux neuf mois que viennent de passer dans la rue les commerçants paraît extrêmement long. D’autant que nul n’a reçu l’assurance que son bail y serait renouvelé dans les mêmes conditions que précédemment.

Beaucoup plus prompte que n’importe quelle administration, une dizaine de marchands armée de balais, a déjà dégagé l’allée centrale du bâtiment encore viable, en une heure de temps. La poussière vole et l’air devient irrespirable. Des rats courent se réfugier plus loin. Quelques marchandises traînent encore ça et là. Le plafond aura besoin d’être complètement revu. Omar Djellil ne cache pas que les lieux représentent potentiellement un danger pour ceux qui les « squattent ».
Boutiquiers et associatifs promettent d’employer les grands moyens afin de faire entendre leur voix : saisine de la Halde, envoie d’une délégation auprès de Nicolas Sarkozy et organisation d’un blocage le 18 juin prochain, un an jour pour jour après que leur lieu de travail, et parfois leur vie, ont été anéantis.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

  • 4 mai

     

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron, pas les catholiques

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron. Aucun responsable catholique ne s’est joint à cette initiative inter-religieuse. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech appellent jeudi 4 mai "au vote républicain pour Emmanuel Macron" pour le second tour de l’élection présidentielle, dans une déclaration "d’une même voix". (...)

     

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second (...)

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

Articles récents

Articles au hasard