Articles

Accueil > Actualités > Les frontières et leur Anti Atlas

 

Les frontières et leur Anti Atlas

16 janvier 2014

« AntiAtlas des frontières » est la dernière exposition proposée par La Compagnie, seule espace d’art contemporain sur le périmètre Belsunce, dans le premier arrondissement de Marseille. Cette vaste proposition artistique et multimédia met en perspective la question des frontières partout dans le monde. Installations, photos, films, jeu vidéo, sites internet, la question des frontières est ici traitée par des artistes sous la houlette de l’anthropologue Cédric Parizot. Des installations tantôt ludiques, tantôt glaçantes, de la documentation des espaces de Migreurop et de Watch the Med posent la question de la frontière et ce que ce mot englobe dans notre monde aujourd’hui, avec son lot de désolation et d’absurdité.


 

JPEG - 79.6 ko
Image extraite du film Samira de Nicolas Mai

Des murs qui se dressent pour empêcher le passage des clandestins dans certains endroits du monde, l’hyper technologie poussée à l’extrême pour protéger ses frontières, les drones que l’on envoie surveiller son voisin, la porosité des frontières, le parcours intime des migrants, on le voit la nouvelle déclinaison de la question des frontières dans notre monde est multiple. Et frise souvent l’absurde à grand renfort de nouvelles technologies. L’installation « AntiAtlas des frontières » à La Compagnie résonne étrangement dans l’actualité et livre diverses réflexions sur la question. Pour Paul–Emmanuel Odin, l’un des responsables du lieu, et co-programmateur de l’exposition : « Le projet essaye de faire le point sur ce thème symptomatique de la mutation de la société mondialisée actuelle où après la chute du mur de Berlin en 1989, on a cru qu’il y avait une disparition des frontières. L’évolution numérique et la mondialisation font croire à une évanescence des frontières, pourtant, il n’y a jamais eu autant de murs physiques qui se sont construits, comme entre Israël-Palestine, Mexique-Etats-Unis, Maroc-Espagne, Corée du Nord-Corée du Sud, etc. Cette exposition porte cette réflexion, celle de la surveillance notamment. »

JPEG - 103.7 ko
photo de Stéphane Mangriotis, tirée de la série Europe Inch-Alla

Dès le départ, la Compagnie a été un lieu de travail d’artistes et de production d’exposition, et, située non loin de la porte d’Aix, elle s’est immergée au cœur du quartier et tient à être un lieu ouvert pour les habitants tout en restant un espace d’expérimentation artistique pointu. Par le biais d’ateliers, de contacts avec les centres sociaux, les écoles et les associations, elle fait participer les riverains. « Sur les quatre grosses expositions que nous produisons chaque année, au moins une est dédiée au quartier, soit de façon thématique sur les questions de migrations par exemple, ou sur l’image de la femme arabe, sur l’imagerie coloniale avec l’exposition France-Algérie, et l’an dernier une exposition dédiée à l’enfance qui a fait un buzz auprès du public. En 2014, nous avons l’AntiAtlas des frontières et en fin d’année un projet sur la géographie des histoires entre la France et l’Algérie », précise Paul–Emmanuel Odin
« Nous proposons des ateliers dédiés aux personnes du quartier. Mais pas uniquement, nous ne voulons pas être dans un enfermement communautaire. Souvent, nous montons des ateliers mixtes. En novembre et décembre, nous avons mené un atelier sur des détournements de poupée qui comportait autant des riverains que des jeunes artistes. Nous tenons à cela. Parce qu’il y a un effet de classe sociale, surtout avec la culture ». La Compagnie tient donc à rester un lieu non élitiste où chacun peut venir, même s’il ne connaît rien à l’art contemporain pour découvrir, aimer, ne pas aimer, ressentir, réfléchir comprendre ou même ne pas comprendre... Paul-Emmanuel Odin explique d’ailleurs que la consigne données pour les visites accompagnées, « est de dire le moins possible au préalable, que chacun ait une expérience nue des œuvres ». Vient ensuite « la phase de réaction, de discussion au cours de laquelle nous pouvons apporter des éléments historiques ou esthétiques ce qui permet alors de pouvoir regarder autrement et à partir duquel chacun peut se forger son goût ».

JPEG - 48.2 ko
installation de Ken Rinaldo sur les drones

Le visiteur pourra donc à loisir piocher dans la dernière exposition « Anti Atlas des frontières » et se constituer son avis sur la question. Quand on se rend dans l’exposition, une première photo d’imposant formant en noir et blanc frappe l’œil. Sur un littoral désolé, celui de Patras, à l’Ouest de la Grèce gisent des matelas et autres affaires abandonnées par les migrants. Cette photo de Stéphane Mangriotis, tirée de la série Europe Inch-Alla est le signe de leur présence de ces migrants venus d’Afrique et du Proche-Orient sur la côte grecque. A côté, une étrange installation robotique de Ken Rinaldo ressemble à un jeu pour enfant. Pourtant, il n’en est rien. Cette création, conçue spécialement pour l’exposition, révèle « l’intrusion des technologies sécuritaires » dans l’espace privé en mettant en scène une maison surveillée par des drones qui rentrent en collision. Plus loin, reproduit sur un large écran, l’interface d’un jeu vidéo permet au visiteur de se mettre dans la peau d’un individu dont l’espace vital est clôturé par des murs et des check point, surveillé par des hommes armés, une frontière sous haute surveillance. Ce jeu vidéo critique sur « l’industrie du passage clandestin aux frontières », en cours de création est l’œuvre de l’atelier hypermédia ESA Aix.

JPEG - 96 ko
extrait du jeu vidéo de l’atelier hypermédia ESA Aix.

Sur la droite, est affichée la carte interactive de Migreurop, réseau qui aide les migrants confrontés à la rétention administrative, cette carte mémorise les étrangers détenus aux frontières des états et dans les centres de rétention.
Dans une autre salle, très surprenante, une vidéo du projet du collectif Dar, « Decolonizing Architecture » relate les arguties qui ont mené à dresser des frontières à Jérusalem au sein même de l’ancien parlement palestinien. Ce projet dénonce l’absurdité du découpage de la Cisjordanie en trois zones, d’abord transitoire ce découpage a créé au fil du temps une géographie inextricable pour les habitants.
A découvrir également l’installation digitale 3D, envoutante, de l’artiste japonais Masaki Fujihata. Ce véritable génie de l’art digital a conçu lui-même un logiciel, qui trace ses déplacements à partir de données GPS. Ainsi l’artiste travaillant sur la porosité de la frontière franco-allemande en Alsace, a-t-il retranscrit ses incessants allers retours sur un pont qui relie l’Allemagne à la France et les rencontres avec les transfrontaliers. Entrant dans une nouvelle dimension, le visiteur muni de lunettes 3D découvre des lignes et des vidéos qui semblent apparaître hors de toute pesanteur et décrivent un dessin abstrait qui n’a rien à envier, côté esthétique aux plus grands artistes. Avec Masaki Fujihata, artiste internationalement reconnu, nous entrons dans l’art du XXIème siècle !

<idoc5523|center>

Enfin, l’exposition s’achève avec le diptyque vidéo de Nicolas Mai. Ces vidéos, « ethno-fiction » mettent en scène, avec une grand beauté, Samira, transsexuel algérien, réfugié politique en France, son parcours de vie, de l’OFPRA, à la prostitution. D’une réelle humanité, ce récit filmé raconte le moment où Samira souhaite retourner en Algérie, à la mort de son père pour soutenir sa famille, il lui faudra alors se défaire de ses atours féminins pour jouer à nouveau le rôle de l’homme qu’on attend de lui. Une belle réflexion sur les stéréotypes sur la prostitution, le transsexualisme et l’exil.
Le projet Anti-Atlas n’a pas été initié par La Compagnie, mais vient clôturer une réflexion de trois années menées lors de séminaires à l’école d’art d’Aix qui ont débouché sur une idée d’exposition pour Aix. Enthousiasmé, Paul-Emmanuel Odin a alors souhaité que cette exposition soit montrée à Marseille, à la Compagnie et a apporté sa contribution de programmateur. L’aventure de l’exposition n’est pas finie puisque des personnes s’agrègent encore sur ce projet, des suites sont prévues, à Rome et à Bruxelles notamment.

Exposition AntiAtlas des frontières, Les mutations des Frontières au XXIème siècle jusqu’au 1er mars 2014

La Compagnie, 19 rue Francis de Pressensé, 13001 Marseille. Ouverture du jeudi au samedi de 15h à 19h. 04 91 90 04 26
Galerie en ligne : www.antiatlas.net

Soirées prévues à La Compagnie autour du projet

Vendredi 17 janv. : Fiction de la frontière
Alex Rivera, « Sleep Dealer », projection du film, présentation par Isabelle Arvers

Lundi 27 janv. Topoly, Territory and Border Spaces
Séminaires de l’IMéRA par Gabriel Popescu (résident IMéRA, Indian University) avec Alessandro Petti du collectif Daar

Jeudi 30 janv. Soirée Rivesaltes
Claire Angelini ; « La guerre est proche », 2011
Serge Le Squer : « Un camp, cinq stèles », 2209
Soirée en présence des artistes

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard