Articles

Accueil > Tribunes (archives) > Tribunes populaires > Le fin mot de Romuald Dzomo > Les chronique franco-camerounaises de Romuald : de La magie en cube (...)

 

Les chronique franco-camerounaises de Romuald : de La magie en cube !

26 novembre 2013

"NOUS MÊMES LÀ" EZAZOU* il y a même quoi ? Ton mari est soit au bar soit avec la petite. L’autre même là, il faut qu’il comprenne définitivement que ce n’est pas en vivant tous les soirs dehors que son enfant sera premier de la classe, surtout qu’il lui dit que lui l’était toujours. Un menteur comme ça ! Après quand les bulletins arrivent, il crie comme le porc de Dschang à la dote des Betis : "je vais te tuer". Toi là, tu ne fais que regarder la montre depuis que je suis entré chez toi…


 

Enfin une camerounaise qui regarde l’heure. Tu es même stressée jusqu’à jeter tout le paquet de cube Maggi avec l’étoile dans la marmite de Ndole. C’est en te voyant sortir de la cuisine comme une tornade que je comprends. Tu attendais ta série brésilienne. Deux minutes après, tu cries à tue-tête "embrasse le, embrasse ponctués des " wékéé ! Pourquoi elle complique tchuipppp" Je comprends qu’avec un mari comme le tien, (encore un africain qui en sortie avec sa femme marche 3 mètres plus loin comme s’il avait honte), tu finisses par vivre par procuration ta série télé. Il faut interdire les séries brésiliennes au Cameroun. Nous avons déjà assez de leurs mèches sur les têtes de nos "Naomi Campbell". La qualité que le "mon vieux" terrorise le cuir chevelure des filles à force de repiquer les faux cheveux. Surtout ne la croise pas "kongolibon" dans la salle de bain. Conséquence, dans la chambre, quand tu entends seulement la nuit " tchuipppp moi je n’aime pas la lumière hein", tire toi même les conclusions. Donc partout au cameroun quand canal 2 international ou la CRTV mettent"leurs cochonneries" achetées moins chères, la vie s’arrête. Les marmites brûlent, et pendant ce temps la télévision lave les cerveaux des camerounais avec des modèles de société non adaptés.

Surtout ne me dites pas mondialisation. Après on est surpris de voir les filles s’habiller comme les brésiliennes vues la veille à la télé embrassant Alexandro. Comment le gouvernement de Paul Biya anticipe -t-il sur ces problématiques ? Quel est sa politique culturelle et son budget ? Du temps de Mendo Ze, il y avait quand même "Assimba". Le papa de Marlène Emvoutu proposait des activités en direction de la jeunesse. Aujourd’hui à la CRTV, il y a que les meetings du RDPC ? Franchement, sauvez nos enfants, parce qu’ils ne seront que ce que nous aurons décidé collectivement avec l’argent de la dette. Bonne journée.

Pour comprendre : Ezazou c’est un prénom, cela peut être jacques, toto chez les magrhébins momo etc… Bref c’est un camerounais quelconque… ou presque ! car si j’ose dire, Ezazou prénom camerounais est un personnage fictif qui est un peu la tête de turc de notre ami Romuald. Excusez le messieurs les Ezazous mais notre chroniqueur a choisi ce prénom pour nous raconter ses billets quotidiens ou ses belles histoires incroyables et presque vraies : Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite

 

 

Autres articles Tribunes (archives)Tribunes populairesLe fin mot de Romuald Dzomo

 

Articles récents

Articles au hasard