Articles

Accueil > Actualités > Les Y’a bon awards 2012 : l’humour contre le racisme

 

Les Y’a bon awards 2012 : l’humour contre le racisme

21 mars 2012

On préfèrerait qu’ils aient disparu, mais les Y’a bon awards sont toujours là et soufflent déjà leur 4ème bougie. Sous le chapiteau rouge du Cabaret Sauvage, plein à craquer, les Indivisibles ont joué aux fous du rois. Cinq prix, cinq bananes d’or pour lutter contre la banalisation des discours racistes. Les politiques, eux, ont brillé par leur absence, mis à part une délégation du Front de Gauche, emmenée par Clémentine Autain.


 

JPEG - 65.8 ko

L’ambiance du chapiteau est clownesque, mais le contexte de la soirée s’ancre dans la gravité. Une minute de silence est observée dès le début de la cérémonie pour les victimes du drame de Toulouse, crime raciste par lequel trois enfants juifs ont trouvé la mort. Face à des actes d’une telle barbarie, on se questionne : l’humour est-il assez fort pour lutter contre le racisme, conter les préjugés ? Les Indivisibles veulent y croire, en tout cas. A l’heure des 50 ans des accords d’Evian, les Indivisibles rappellent que le racisme trouve en partie sa source dans l’histoire coloniale de la république française. Ils luttent contre le racisme ordinaire, quotidien. Contre les étiquettes collées trop rapidement et enfermant l’identité. Contre les préjugés trop souvent colportés dans les médias et par les politiques. Avec leurs moyens à eux : la jeunesse, l’humour, le web, l’auto-dérision.

Cinq ans. Cinq ans d’existence des Indivisibles, et cinq années d’un quinquennat « cauchemardesque », qui, bien qu’intégrant des modèles de la diversité dans son gouvernement, produit et légitime les pires discours racistes, et les logiques de boucs-émissaires. Ministère de l’immigration et de l’identité nationale en 2007, quotas d’expulsion en 2008, loi contre le port du voile intégral en 2009, discours de Grenoble et chasse aux Roms en 2010, débat sur la laïcité en 2011. Un vrai festival. « Trop souvent, et qui plus est en temps de crise, les politiques utilisent de manière stratégique les polémiques racistes pour faire diversion. Pour détourner l’attention des réels enjeux. Les sorties récentes de Guéant l’illustrent parfaitement. Et souvent, les médias tombent dans le panneau », explique Gilles Sokoudjou, président des Indivisibles.

Les Y’abonnisés 2012

Parmis les nominés dans chacune des cinq catégories, le jury a fait son choix. Florence Aubenas (journaliste), Jean Baubero (sociologue), Abdelkrim Branine (journaliste), Sébastien Fontenelle (journaliste), Faiza Guene (romancière/réalisatrice), Nacira Guenif (sociologue), Olivier Le cour grandmaison (historien), Jalil Lespert (comédien/réalisateur), Alain Mabanckou (romancier), Assa Maïga (comédienne), Frédéric Martel (journaliste/écrivain), Mokobé (rappeur), Maboula Soumahoro (civilisationniste) et Youssoupha (rappeur) ont décerné les bananes d’or. And the winner is...

Prix « 50 minutes Inside la tête d’un people qui aurait mieux fait de se taire » : Richard Millet, écrivain pour ses propos dans « Ce soir ou jamais », France 3, le 7 février 2012.



Prix « Enquête exclusive , en partenariat avec le journal Minute » : deux gagnants ex-aequo. Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l’Express , pour son édito du 18 février 2010

et Sylvie Pierre-Brossolette, rédactrice en chef au Point, pour un article publié le 19 mai 2011 sur le site du Point.fr, à propos de l’affaire DSK : « Quelle image donnons-nous au monde quand les télévisions de la planète entière montrent un prestigieux Français pénétrer dans le tribunal de New York, piteux, mal rasé et toujours menotté, pas mieux traité que les malfrats de couleur déférés avant et après lui devant le juge ? C’est ravageur ».

Prix « Les Experts Chronikers » : Caroline Fourest, chroniqueuse au Monde et à France Culture. Lors de la Convention du PS sur l’égalité réelle, le 11 décembre 2012, elle dénonçait « des associations qui demandent des gymnases pour organiser des tournois de basket réservés aux femmes, voilées, pour en plus lever des fonds pour le Hamas ».

Prix « L’opposition qui ne s’oppose pas vraiment, en fait … » : Françoise Laborde, sénatrice du Parti Radical de Gauche, auteure de la loi visant à interdire aux nounous de porter le voile (loi votée par le Sénat), Laborde s’explique après avoir entendu des réactions d’opposition des auditeurs de Radio Orient, le 19 janvier 2012 : « Et j’ai bien compris que j’inquiétais, que je perturbais et que j’étais une islamophobe. Bon ben voilà, et j’assume ».

Prix d’ honneur « c’est beau l’esprit d’équipe », remis à l’ UMP pour son esprit d’équipe et cinq années de bons et loyaux efforts au service du racisme.

JPEG - 51.4 ko

Des associations étaient présentes pour remettre les prix et communiquer sur leur action. Mamans toutes égales, la brigade anti-négrophobie, le collectif Stop le contrôle au faciès, notamment. Et des célébrités comme China Moses, du Grand Journal, Nadège Beausson-Diagne (si, si, la commissaire de Plus belle la vie !) ou encore Jimmy Jean Louis, de Heroes se sont prêtées au jeu. Surprise de taille, aucun des lauréats n’est venu chercher sa banane d’or.

JPEG - 49.7 ko

De petites phrases, mais de grosses souffrances derrière, comme tient à le rappeler Gilles Sokoudjou à l’issue de la cérémonie. Mais le président des Indivisibles tenait à dépolitiser la démarche du collectif : « Nous avons ce soir beaucoup épinglé l’UMP. Car la droite sort d’un quinquennat et doit répondre de ses actes. Mais la gauche n’est pas en reste. On se souvient de SOS racisme et de la récupération de la marche des beurs. La gauche a toujours cru que les minorités lui étaient acquises, mais nous ne sommes pas dupes d’une certaine instrumentalisation. L’UMP n’a pas le monopole de la parole ou de l’acte raciste ».

Soutenez l’indépendance des Indivisibles, faites un don. Faites circuler leur démarche. Rendez-vous sur leur site : lesindivisibles.fr

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard