Articles

Accueil > Tribunes (archives) > Tribunes populaires > Les Indignés à Marseille : une marche pour le meilleur des mondes

 

Les Indignés à Marseille : une marche pour le meilleur des mondes

12 décembre 2011

Samedi, ils étaient deux cents à déambuler dans les rues de Marseille pour crier leur ras-le-bol, leurs doutes, leur rejet de la société. Le cortège s’en est donné à cœur joie. Les banques étant leur principale cible, source de tous les maux : « coupables », « la dette c’est du racket ». De la mairie au cours Julien, les manifestants ont partagé, avec détermination, leur indignation. Tribune de Myriam Mounier.


 

A 13h, ils ne sont qu’une poignée de militants devant l’Hôtel de Ville. Ils s’activent, effectuent les ultimes réglages : chargement du camion, caddies pour transporter des matériels divers pour le campement, prévu au cours Julien. Le groupe grossit les rangs. Vers 14h, le cortège s’ébranle, nous sommes finalement deux cents. Nous sommes jeunes, moins jeunes, de toutes origines, de catégories sociales différentes.

JPEG - 109.8 ko
Photos de Rachel, une citoyenne "indignée

Des « Indignés » d’ici et d’ailleurs réunis pour la bonne cause, pour un monde meilleur. Certains sont venus de Paris. Ils nous racontent en cours de chemin leurs expériences dans leurs manifestations dans la capitale, trop souvent durement réprimées selon eux. D’autres se lancent sur les chemins de l’Europe. Une espagnole a quitté son pays il y a quelques mois pour prêcher la bonne parole, convaincre et encore convaincre de leur démarche citoyenne. De Barcelone, à Paris ou Marseille via Bruxelles à Athènes, elle est de tous les combats pour de nouvelles libertés.

JPEG - 114.6 ko
Photos de Rachel, une citoyenne "indignée

« Travaille, consomme et ferme ta gueule »

Les slogans se multiplient, « travaille, consomme et ferme ta gueule », « aux armes, nous sommes les indignés et nous allons gagner », « nous ne sommes pas à la rue, la rue est au peuple », « ne nous regardez pas, rejoignez nous ». Les roulements de tambour rythment les mots. Le défilé rejoint la Canebière. Les organisateurs alternent les cadences : marche, sit-in, course dans les rues. Ces gens-là ont des choses à nous dire, nous citoyens. Pas une banque n’échappera à notre signature. Les militants, munis de craies dessinent, écrivent sur les murs, sur les trottoirs, « indignez-vous ». D’autres, armés de rouleaux de scotch barricadent les entrées de banques ou de distributeurs, ou encore les caméras de surveillance.

JPEG - 111.3 ko
Photos de Rachel, une citoyenne "indignée

On se prend à rêver

Nous bifurquons et traversons la rue St-Férréol. Le contraste est saisissant. Des clients sortent des magasins, les bras chargés de cadeaux de Noël. Les « indignés », a contrario, hurlent leur rejet de la société capitaliste, cette société de consommation à outrance.

Nous rejoignons au final, l’institution financière symbolique, la Banque de France. Emportés par la musique, nous chantons, crions à la face du monde notre colère, notre désespoir, notre indignation. Parvenus au cours Lieutaud, nous hésitons à faire un dernier sit-in, mais nous sommes alors trop pressés de rejoindre le point de ralliement au cours Julien. La fontaine sert de bivouac aux « Indignés ». Le lieu s’y prête. Une assemblée populaire s’organise dans la précipitation avant de monter le campement. Les porte-parole du mouvement interpellent les militants, des sympathisants, des citoyens enrôlés au cours du trajet. Le dialogue s’engage.

JPEG - 117.7 ko
Photos de Rachel, une citoyenne "indignée

Des couleurs, de l’enthousiasme à revendre, de belles idées à revendiquer, beaucoup d’espoir. Les « Indignés » rêvent d’un autre monde, sommes-nous prêts à les suivre ? Le chemin sera long, douloureux mais ils y croient fort. Ils nous ont convaincus. On se sent concerné. On a très envie de rêver…de devenir des résidents d’une nouvelle République plus juste.

JPEG - 118.3 ko
Photos de Rachel, une citoyenne "indignée

 

JPEG - 106.5 ko
Photos de Rachel, une citoyenne "indignée

 

 

Autres articles Tribunes (archives)Tribunes populaires

 

Articles récents

Articles au hasard