Articles

Accueil > Actualités > Les Indigènes de la République présentent leur parti politique à (...)

 

Les Indigènes de la République présentent leur parti politique à Marseille

30 avril 2010 - Dernier ajout 1er mai 2010

En 2008 le mouvement des Indigènes de la République avait annoncé la couleur en souhaitant devenir un parti politique à part entière. En février dernier à Paris et cinq ans après l’appel des Indigènes de la République (en janvier 2005), le Parti des Indigènes de la République (PIR) naissait sous le slogan « Le PIR est avenir ». Le combat est clair : lutter contre les différentes formes de discriminations raciales, contre la négrophobie, l’islamophobie, les violences policières, les inégalités et surtout « mener le combat pour la libération décoloniale ». Youssef Brakni, Membre du PIR, Sadri Khiari, Membre fondateur du PIR et Houria Bouteldja, porte parole du Parti des Indigènes, présenteront, demain (samedi 1er mai) aux marseillais le nouveau parti. Entretien avec Houria Bouteldja.


 

JPEG - 36.4 ko

Il a fallu cinq années pour préparer la création du PIR, j’imagine que cela ne s’est pas fait sans difficultés ?

Effectivement, c’est un projet d’organisation politique. Cela n’a pas été évident parce que nous n’avons pas les moyens financiers. On refuse en effet d’être subventionné. Ce n’est pas facile notamment lorsqu’il s’agit de faire des déplacements en régions.

Notre projet est de transformer les rapports de force et de former des militants qui sont des militants associatifs et qui ne sont pas des militants politiques. Il y a une longue expérience de l’associatif dans les milieux de l’immigration et les quartiers populaires mais moins une expérience politique. On a affaire à des gens qu’il faut former dans le cadre d’une force politique qui, contrairement aux associations, a pour objectif de conquérir sa part de pouvoir politique dans le cadre d’élections ou pas, en tout cas le projet est de transformer les rapports de force. C’est un travail qu’on essaie de faire depuis 5 ans et on le poursuit aujourd’hui. Il est vrai que tout cela n’est pas du tout évident.

Vous serez demain à Marseille pour présenter ce nouveau parti, comment pensez vous que les marseillais vont l’accueillir ?

Moi, je ne sais pas comment ils vont l’accueillir. Tout ce qu’on sait c’est que depuis qu’on s’est constitué en parti, c’est-à-dire depuis notre congrès qui a eu lieu les 27, 28 février derniers, on a remarqué qu’il y avait une recrudescence des adhésions. On est en effet, sollicité un peu partout en France. Il y a beaucoup de gens qui veulent adhérer. On sent qu’il y a une espèce d’effervescence autour de l’idée d’une force politique et d’un parti ; donc je ne sais pas comment les marseillais vont réagir mais je sais que globalement la réaction est plutôt positive.

Face à l’islamophobie croissante, le PIR appelle à manifester ; c’est aussi pour cela que vous serez à Marseille demain ?

Oui, effectivement. On a deux objectifs. A la fois faire connaitre le Parti des Indigènes, expliquer nos objectifs et pourquoi il faut un parti. L’autre objet de la tournée est de lancer une campagne contre l’islamophobie et la négrophobie, c’est ce qui a été décidé lors des Etats Généraux de l’islamophobie qui ont eu le lieu le 11 avril dernier. On va donc essayer, pendant toute l’année, de faire le tour des villes de France pour faire campagne contre l’islamophobie parce que c’est une question qui n’est pas prise en charge par les autres partis politiques. Nous, on considère que c’est une question cruciale, qu’elle est fondamentale et que c’est un racisme structurel dans la société qu’il faut combattre. On voit aujourd’hui que c’est dans les plus hautes sphères de l’Etat que sont lancées les campagnes et les offensives islamophobes et qu’elles ont ensuite leurs répercussions, comme on l’a vu dans la région de Marseille ces jours derniers (la mosquée d’Istres a été la cible d’un mitraillage dans la nuit de samedi à dimanche dernier, ndlr). On veut donc sensibiliser et mobiliser autour de ces questions et c’est pourquoi le 8 mai 2011 il y aura une grande manifestation contre l’islamophobie et la négrophobie. Je dis « négrophobie » parce que l’islamophobie et la négrophobie sont les deux faces d’un même racisme, puisque les origines du racisme anti-arabe et antimusulman, sont aussi les origines du racisme anti-noir, c’est-à-dire qu’il y a une matrice commune qui est l’histoire coloniale.

Le racisme le plus spectaculaire actuellement c’est l’islamophobie mais on a trop tendance à ignorer le racisme anti-noir, qui lui n’est pas médiatisé, il n’y a pas de grandes campagnes contre les noirs, ça c’est certain, mais il y a un racisme des faits. La discrimination contre les noirs, le mépris qu’on a par rapport aux africains et à leurs histoires. Ils sont aussi victimes de discriminations et ce, à tous les niveaux, je veux dire discrimination sociale, discrimination au logement et au travail.

Puis, souvenez vous que Sarkozy avait dit : « Les Africains ne sont pas entrés dans l’Histoire », c’est vraiment l’expression d’un racisme profond, on a trop tendance à le négliger et on ne le met pas au même niveau que l’islamophobie. Or, pour nous il est important de montrer que justement la matrice est la même et qu’on ne peut pas rester indifférents à ce racisme là.

Un collectif du PIR va-t-il être crée à Marseille ?

Tout à fait, c’est aussi la raison de notre venue. On fait une réunion publique samedi 1er mai. On a déjà un groupe qui commence à se structurer et on va à Marseille pour le consolider, pour travailler ensemble et pour voir comment il peut voir le jour de manière officielle.

Le PIR a-t-il pour objectif de se présenter aux prochaines élections présidentielles de 2012 ?

On ne s’interdit aucune élection, que se soient les présidentielles, les municipales ou les législatives, on se prépare maintenant pour des échéances qui auront lieu dans deux, trois ans. On a encore rien déclaré d’officiel, on dit simplement qu’on envisage de participer à toutes ces élections.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Rendez-vous demain.

Réunion publique du PIR avec Houria Bouteldja, Youcef Brakni et Sadri Khiari, Samedi 1er mai, à 19h au local de l’Union des Familles Musulmane, 26, rue Nationale 13001 Marseille, Métro : Saint-Charles & Noailles, Tramway T 2 : Station Alcazar

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard