Articles

Accueil > Tribunes (archives) > Le onze de l’indépendance

 

Le onze de l’indépendance

22 octobre 2012

Dans le cadre de l’Aïd dans la cite, l’UFM a invité les joueurs du 11 de l’indépendance algérienne : merci à cette association de rendre hommage à des hommes d’honneur ! Billet d’humeur d’une descendante d’indigènes.








 

Il est des jours où l’humain vous surprend, à la croisée des chemins, au carrefour des découragements et de la lassitude militante. Il est des jours où l’humain vous attend...

Il vous prend par la main et vous redonne le goût de la lutte et de la résistance, le goût des valeurs justice et égalité, le goût de l’abnégation sereine au nom de la solidarité, le goût des victoires de la vie !

Il est un jour où j ai rencontré le onze de l’indépendance...leur récit m’a pris par le cœur et loin, bien loin m’a emmené vers un monde meilleur...un monde fait d’espoir, de croyance, de fraternité. Un monde d’Hommes forts, courageux, humbles, responsables et grands !

Oui grand à vous en donner le vertige !

Le onze de l’indépendance : une bande d’intrépides indigènes amoureux du ballon qui s’en vont courir sur les terrains de football pour conter la lutte du peuple algérien. Tout en servant la cause de l’indépendance ils rappellent la valeur populaire du football ..Une équipe comme un drapeau, comme un hymne.

Le onze de l’indépendance est une équipe de football constituée principalement de joueurs professionnels qui évoluent en France métropolitaine avant de rejoindre le mouvement révolutionnaire pour l’indépendance de l’Algérie.

L’équipe et fondée le 13 avril 1958.Le rôle de cette équipe est avant tout psychologique pour montrer aux français de métropole que même des footballers professionnels s’impliquent dans cette cause quitte à renoncer à leur statut.

La France obtient facilement la non-reconnaissance de cette équipe par la FIFA, malgré l’interdiction de jouer elle signera une tournée mondiale d’environ quatre vingt rencontres en Europe, Asie, et en Afrique .Ces matchs font connaitre de 1958 à 1962, et à travers le monde, la cause algérienne et sa guerre d’indépendance.

Dans le premier tiers du XX ième siècle, le football est le sport favori des Algériens, non seulement chez les colons, mais aussi parmi la population d’origine locale. . Depuis la Seconde Guerre mondiale, les clubs
professionnels français enrôlent beaucoup de joueurs nord-africains, ce qui permet à ces joueurs, entre autres, d’échapper à la misère. Le club le plus actif dans cette catégorie est l’olympique de Marseille. Dans les années 1930 son équipe est celle qui compte dans ses rangs le plus de joueurs issus de colonies françaises. La limite qui impose deux joueurs issus de l’empire colonial français au maximum par club facilite le recrutement des Nord-Africains qui sont, eux, considérés comme des ressortissants français. Bien que généralement tout aussi talentueux que les métropolitains, les Maghrébins sont en général moins bien payés.

Le match de référence de l’équipe d’Afrique du Nord reste celui d’octobre 1954 au parc des princes, moins d’un mois avant le déclenchement de la guerre d’Algérie. Cette rencontre est disputée au profit des sinistrés du tremblement de terre qui frappe la région d’Orléans ville, en Algérie, en septembre 1954. L’équipe de France alignée est « officieuse », tandis que l’Afrique du Nord s’appuie sur les meilleurs joueurs nord-africains évoluant dans les clubs professionnels de Division 1 française. À la surprise générale, l’Afrique du Nord emmenée par Larbi Benbarek s’impose 3-2 face à l’équipe de France. On note aussi que le modeste club algérien d’el Biar élimine le stade de Reims (finaliste de la coupe des clubs champions durant cette époque) lors de la coupe de France de 1957 et qu’il arrive en huitièmes de finale de la compétition, preuve de l’existence de talents dans le football algérien. En effet, sur les quarante joueurs maghrébins enrôlés en France vingt-trois sont Algériens.

(En 1958 Mustapha Zitouni et Rachid Mekhloufi seront sélectionnés pour la coupe du monde.)

À l’automne, après la bataille d’Alger, les dirigeants du FLN décident de bâtir une équipe nationale algérienne de football, afin de promouvoir l’indépendance de l’Algérie dans d’autres pays. Selon le FLN, le sport peut être exploité pour l’indépendance de l’Algérie, comme cela a déjà été fait dans le secteur militaire, syndical, étudiant ou culturel en créant des organisations ou des syndicats autonomes et musulmans. Cette dynamique a pour but de prouver que le pays peut se développer seul, sans aide extérieure, et ainsi influer positivement sur le moral du peuple algérien. De plus, afin d’établir une équipe de football capable de se confronter aux meilleures équipes du monde, il semble nécessaire qu’elle se compose de joueurs professionnels selon les membres de la direction du FLN, et ceci afin de contrer la tentative de la France de se garantir une hégémonie culturelle dans ses colonies. Le communiqué du FLN d’ avril 58 souligne ainsi l’importance d’une équipe performante sur le plan international pour l’émergence d’une « identité nationale algérienne ». Il qualifie ses joueurs de patriotes prêts à tout sacrifier pour l’indépendance de leur nation et les présente comme un exemple de courage pour les jeunes algériens.

La tâche de sélectionner les joueurs est attribuée à Mohamed Boumesrag, qui est directeur de la sous-division régionale algérienne de la FFF. Politiquement, il est chargé par Mohamed Allam, de préparer et de garder secrète cette équipe pendant la phase de planification. Le FLN peut aussi s’assurer de recruter un bon nombre de joueurs algériens professionnels en France, du fait que ces derniers versent périodiquement au FLN la « taxe révolutionnaire » qui peut aller jusqu’à 15 % du salaire perçu

En 1958 l’équipe est constituée.12 joueurs désertent leur club en France, ils s’enfuient à Tunis au siège du GPRA, certains seront arrêtés par les services secrets français qui les bloquent aux frontières, ils risqueront même la cours martiale militaire.

Certains sont arrêtés car soupçonnés de faire passer des armes aux frontières (Hassen Chabni est emprisonné pour atteinte à la sureté de l’état).

Des joueurs arrivent à Tunis. Ils sont accueillis par Ferhat Abbas .L’impact médiatique est réussi , les journaux titrent « neuf footballeur algériens portés disparus »,la FFF publie une déclaration : « les joueurs indigènes mordent à plein dent dans le pain du football que nous leur distribuons... »

Par cet acte de résistance ils renoncent pour beaucoup à leur privilège...

Mohamed Maouche le dit : « Avec le recul, je peux dire qu’aucun d’entre nous ne regrette...nous étions révolutionnaires .J ai lutté pour l’indépendance ! »

Le problème qui demeure est l’adhésion aux associations internationales de football : l’équipe FLN est boycottée par la FIFA, la FFF, le CAP...aucun club n’ ose affronter l équipe du FLN de peur de sanctions des puissances coloniales...Seules la Lybie et la Tunisie soutiennent l’équipe. L’Egypte et le Maroc prennent leur distance.

Malgré les restrictions internationales la sélection FLN affronte durant ces quatre années plusieurs clubs européens et asiatiques. La sélection ne joue qu’à condition que soit levé les couleurs du drapeau algérien et jouée l’hymne nationale algérien. Ceux sont les pays du bloc de l’est qui accueilleront la sélection.

Des footballeurs qui renoncent à leur privilège au nom de l indépendance de leur frère : il est là aussi le champ d’honneur !
En retour ? La liberté et la dignité dans son plus simple appareil ! Quand on les interroge sur leur vécu , sur leur valeur c’est l’humilité qui nous répond :

« Jeunesse restez uni, n oubliez pas des motifs communs de vos luttes...jeunesse restez accrochée à l’Algérie ne lâchez pas votre pays »
« Diaspora faites profiter l Algérie de vos connaissances, de votre expertise..Donnez à l Algérie... »

Quant aux valeurs fédératrices, ils nous répondent :« celles de novembre 1954..nous avons prêté sermon au FLN de rester fidèle au mouvement de l’indépendance pour que vive l Algérie libre ! »

Ils n’ont pas comme le peuple algérien échappé à la confiscation de l’indépendance à la confiscation des fruits de la lutte ...Apres 1961 on leur a reproché de ne pas être estampillé du sceau des écoles de formation classique..un comble ! Comment auraient ils pu l être ces indigènes assignes comme tous les autres à la pauvreté à la misère et au non accès au savoir...leur école : La Rue, la hagra , la lutte malgré tout... »La guerre nous a fait grandir trop tot, nous sommes devenu militant par la force des choses , mais on était trop jeunes... »Tout cela fait qu’ ils sont notre école ! Ne trahissons pas cette mémoire vive !

Le dernier match des joueurs du fln est leur jubilé en 1970 à Alger.

Apres l indépendance de l Algérie des joueurs reprendront leur sélection en France avec un bon accueil étant donné leur excellent résultat..Chaban Delmas dira au joueur Abdallah Settat « vous n avez fait que votre devoir » , et De Gaulle dira à R.Mekhloufi qui a fait le bonheur des verts lors de son doublé en finale de coupe de France : « la France c est vous ! »

Certains joueurs comme Mekhloufi, Maouch, Zouba deviendront entraineurs de l’équipe nationale algérienne de 1970 à 1980...Mekhloufi subira le match de la honte en 1982 qui éliminera l’Algérie dès le 1er tour.

Le rôle de l’équipe FLN dans l’accession à l indépendance est à souligné, ils ont écrit une des plus belles pages de l’histoire de la lutte anti coloniale et du sport en général.

En 2008 pour le cinquantième anniversaire de l’équipe du FLN une cérémonie d’honneur est organisée, Rachid Mekhloufi en personne invite pour l’occasion le président de la FIFA...il ne répondra pas à l appel...

Aujourd’hui pour honorer ces Hommes et continuer leur combat j’invite au dépassement des frontières et je rends hommage à l’équipe de football palestinienne : que les drapeaux flottent, que l hymne soit chanté sur tous les stades du monde pour que soit entendu le cri du peuple palestinien...pour que vive la Palestine !

A lire sur le même thème : Les rebelles du foot : footballeurs, rebelles mais humains avant tout

 

 

Autres articles Tribunes (archives)

 

Brèves Tribunes (archives)

  • Avril 2014

     

    Romuald Dzomo, le fin mot du 7 avril : Rwanda, Borloo, Valls...

    Paul Kagame dit que le Génocide Rwandais il y a 20 ans, c’était la France sous Vichy : de la collaboration participative. Du coup Taubira ne voyage plus ! « faut pas fâcher, on s’amiser ». Après Paris a décidé que le changement, c’est maintenant ! L’ambassadeur y sera quand même, comme tous ses médias. Jusqu’à Borloo renonce à la renonciation. On ne le voyait plus parce que malade. Soigne toi bi...en. Pendant ce temps, Manuel Valls a Fouks pour le vote de confiance au parlement ; Que de la com a dit Duflot. Stephane sera le GPS de Valls pendant sa « Matignonade ». Il drague les écolos et les verts. Les femmes gagnent en moyenne 24% moins chère que les hommes sauf sur Facebook. Elles ont plus de photos et (...)

     

  • Avril 2014

     

    "Allez Paris ! Sans Zlatan ! 3 contre 1 contre « #ETOO."

    Allez Paris ! Sans Zlatan ! 3 contre 1 contre « #ETOO. Pour éviter qu’elle ne croit pas que c’est un #poisson_d_avril, on a dit à Fleur de partir en pèlerinage un 02 avril. Jusqu’à le jeune Mohammed est entré dans du béton à #Roubaix pendant qu’à #TOURS une jeune noire s’est faite tabassée par un policier dans un BUS. Bigre 22 ans après, elle retrouve l’écologie et la pension alimentaire. Le problè...me de #SEGO ce n’est plus son homme. Par contre celui de #Poutine c’est Lioudmila. Ils sont officiellement divorcés. C’est un CRIME (é).Tweet a dû s’étrangler. Heureusement que #SAPIN s’était éloigné à BERCY. D’ailleurs « monte au bout » lentement sinon le « Sapin » t’attend. Le Cameroun est formidable…vivons (...)

     

  • Mars 2014

     

    Municipales 2014, La synthèse en deux mots par Romuald Dzomo :

    La France a « #LEPEN » en poupe. Enfin, le racisme et les discriminations s’assumeront dans les exécutifs municipaux. C’est vraiment pas « LA PEN » d’en appeler au Front Républicain. #Marseille : le PS voulait #Menucci, peut être #GHALI aurait fait mieux. NKM en tête au premier tour. C’est du PUT IN violent. Comme un bizutage Les autres souffrent encore du CRIME-é. Ils redeviennent #G7 pour éviter le retour. C’est comme pour CANAL+, BING lui demande de plus en plus de se déculotter pour prendre des fessées. Les Qataris veulent en faire une (...)

     

  • Février 2014

     

    Romuald Dzumo : "CAMEROuN(ais), Mballa Mballa n’entre pas chez CAMERON, pourtant Dieudonné est français"

    #Bouygues et #SFR se marient pour tous en réseau. C’est pour gêner la liberté (#FREE). CAMEROuN(ais), Mballa Mballa n’entre pas chez CAMERON, pourtant Dieudonné est français. Tchuippp Encore un refus de VISA dans l’espace Schengen pour un ASU ZOA. Jusqu’à Hollande met en scooter son "projet de loi famille". C’est Gagnet (gagné) pour les partis du thé (Manif pour tous). Mais ça reste « Tweetweiller » (perdu) pour Menucci avec un Pape qui s’appelle #Diouf à Marseille. Il va dire "moi candidat". Ce n’est pourtant pas François, pas celui du Vatican, mais celui de l’Élysée qui a tenté de l’en dissuader. Depuis quelques temps en France ils organisent des « lancer » de chiens, de chats. Woody lui organise des lancer (...)

     

  • Novembre 2013

     

    Michel Bonneli tribune du 14/11 : "Si nous voulouns faire nation..."

    Sortons vite de l’affaire Taubira, que la justice passe et que les juges condamnent s’il y a lieu. Les plaisantins de mauvais goûts avec leur raccourci zoophile ne sortiront pas grandi de cet épisode. Mais si j’étais mauvaise langue, je me souviendrais du temps ou cette même dame sympathisante de formations politiques extrémistes dans sa région de naissance ne disait mot quand ces leaders invitaient les populations locales à faire comme en Algérie sur les blancs des Antilles. Oublions vite cela. De même il est facile de nous sortir que l’identité est multiple, belle parole, mais au quotidien nous avons des français d’origine algérienne ou des résidents en France qui célèbrent novembre aidant les (...)

     

  • Octobre 2013

     

    Le fin mot de Romuald Dzomo. 28-10-2013

    NOUS MÊMES LÀ. Dis donc ! Laisse nous avec ton PHD Mokolo là. Dis même que je suis jaloux, je m’en fous. Parce qu’il faut absolument être inscrit dans une fac pour reconduire son "titre de séjour étudiant" d’un an, tu as enfin soutenu un doctorat "en machin chose" sans conviction. Toi même tu ne sais pas donner son titre. 30 ans mon frère ! Même tes parents ne se souviennent plus du nom de ta bourse obtenue dans les années 90 pour la prestigieuse Sorbonne en France. " quelqu’un est quelqu’un derrière quelqu’un dit l’humoriste camerounais" Tu avais alors 20 ans à ton arrivée, une fiancée au cameroun laissée enceinte. Aujourd’hui l’enfant né derrière toi a lui, soutenu une thèse. Yeuch ! Tu l’as vu une fois. (...)

     

  • Septembre 2013

     

    S. Barles (EELV) et N. Haïdari (PS) : "M. Valls la chasse verbale au Roms ça suffit !"

    Monsieur le Ministre de l’interieur la chasse verbale au Roms ça suffit ! Le ministre de l’intérieur Manuel Valls s’est encore une fois démarqué par une sortie des plus contestables sur la situation des populations Roms. En affirmant : « qu’il était illusoire de penser qu’on règlera le problème des populations Roms à travers uniquement l’insertion et d’ajouter qu’il fallait reconduire ces populations à la frontière (sic), le ministre de l’intérieur a sciemment poussé les portes de la rhétorique du front national. Ces propos à caractères discriminatoires déshonorent le gouvernement et déshonorent une partie de la gauche française qui ne supporte plus l’instrumentalisation des situations humaines au combien (...)

     

  • Septembre 2013

     

    Tunisie : Le journaliste Zied El Heni Libéré sous caution, communiqué de la FTCR.

    LE JOURNALISTE ZIED EL HENI LIBÉRÉ SOUS CAUTION LE JOURNALISTE ZIED EL HENI VIENT JUSTE D’ÊTRE REMIS EN LIBERTÉ VERS LA FIN DE MATINÉE APRES LE VERSEMENT D’UNE CAUTION. IL RESTE POURSUIVI POUR SES ACTIVITÉS DE JOURNALISTE APRÈS SA LIBÉRATION IL A REJOINT LA MANIFESTATION DE PROTESTATION ORGANISÉE CE JOUR A LA PLACE DE LA KASBAH SIÈGE DU GOUVERNEMENT POUR PROTESTER CONTRE L’ÉTOUFFEMENT DE LIBERTES PAR LE GOUVERNEMENT D’ENNAHDHA ET DE SES ALLIÉS. NOUS DEVONS MAINTENIR LES MOBILISATIONS QUI SONT LE VRAI REMPART POUR PROTEGER LES JOURNALISTES ET LA PRESSE LA MANIFESTATION DE DEMAIN A PARIS EST MAINTENU POUR DÉNONCER LES ATTAQUES DU GOUVERNEMENT D’ENNAHDHA CONTRE LA PRESSE LIBRE ET LES JOURNALISTES (...)

     

  • Septembre 2013

     

    L’Edito de Romuald Dzumo : Election, laicité au Cameroun...

    Élections municipales au Cameroun…les listes Ndongo Essomba dans la LEKIE…enfin ! les listes RDPC font jazzer jusqu’en Allemagne où ils viennent d’obliger les jeunes filles musulmanes à participer en bikini aux cours des natations. La laïcité se niche dans les détails, comme la prose (lire pause) fiscale. Tellement Mosco se perd dans ses nouveaux impôts qu’il a mis dans le lave-linge le rose et le vert. Du coup ça tangue au diésel. Il y a du « Aurelie Filipéti » dans l’air. Ils ont osé critiquer le budget. On va voir ce qu’on va voir. Même Vladimir Poutine, n’est pas content. Il a écrit dans le New York times pour être le plus proche possible de l’ovale d’OBAMA sur la Syrie. Cahuzac quant à lui les yeux dans (...)

     

  • Août 2013

     

    PCF 13 : Non à la vente du centre de la Sécu à Kléber !

    PCF 13 : Non à la vente du centre de la Sécu à Kléber ! Nous apprenons l’intention de la direction de la Caisse primaire centrale de l’assurance maladie (CPCAM) des Bouches-du-Rhône de se débarrasser du centre Kléber, dans le 3ème arrondissement de Marseille. Au prétexte d’un site inadapté et d’un environnement dégradé, la CPCAM abandonnerait donc un pan du patrimoine financé par les cotisations sociales des assurés sociaux pour s’installer dans un immeuble neuf, vraisemblablement en location, au cœur d’Euroméditerranée. Abandonner un centre de proximité dans un quartier populaire au profit d’une vitrine au cœur du secteur qui symbolise les affaires et la spéculation immobilière est un mauvais signal. Car (...)

     

Articles récents

Articles au hasard