Articles

Accueil > Actualités > Le festival « Africa fête », le meilleur de la musique du continent noir (...)

 

Le festival « Africa fête », le meilleur de la musique du continent noir !

28 juin 2012

A ne pas rater ce weekend à Marseille, le festival « Africa fête » offre, à partir de vendredi soir, des concerts gratuits, square Léon Blum, en haut de la Canebière avec une programmation pointue. Consacrée à la découverte de la musique africaine, cette manifestation, huitième du nom à Marseille, a permis de propulser sur la scène internationale, alors qu’elle œuvrait à Paris et aux Etats-Unis, des artistes africains majeurs comme Manu Dibango, Salif Keïta, Youssou Ndour, Ismaël Lô, Baaba Maal, Angélique Kidjo, Touré Kunda, Kassav, etc, puis des jeunes talents tels que Positive Black Soul, Nder, les Frères Guissé, Pee Froiss…. Pour l’opus 2012 à Marseille, des pointures sont au rendez-vous et des découvertes proposant à nos oreilles de nouveaux sons, souvent métissés avec des instruments traditionnels revisités au goût africain du jour qui éveilleront notre culture musicale. Guinée, Côte d’Ivoire, Sénégal ou Mauritanie seront autant d’étapes du voyage estival du week-end.


 

JPEG - 95.2 ko
Le groupe kora jazz band

Dans l’histoire de la musique et de la musique du continent noir en particulier, le festival Africa Fête tient une place de premier plan. Cette manifestation, créée en 1978 et la personnalité de son fondateur Mamadou Konté, décédé en 2007, y est pour beaucoup. D’immigré ouvrier sénégalais illettré, arrivé à Paris en 1965, il est devenu un producteur international d’envergure militant sans cesse pour les musiciens africains et cherchant à créer des structures de production visant à sortir des pépites de l’enclave africaine et les faire connaître au monde entier. Il expliquera son rôle en 1993 « L’artiste africain et sa maison de disques sont deux montagnes qui ne se comprennent pas. La montagne noire et la montagne blanche n’ont rien à se dire. Moi, je suis le tampon entre les deux. » Et il ne cessera de le prouver. Dans les années 1980, il fera tourner pas moins que Manu Dibango, Xalam et Youssou N’dour ! Puis il manage Salif Keïta. A l’aube des années 1990, il s’occupe d’Angélique Kidjo et sort les Positive Black Soul, précurseurs du rap sénégalais. La rencontre avec le mythique producteur Chris Blackwell qui a, entre autres, découvert Bob Marley, et son label Island Records, donnera trois versions américaines d’Africa Fête de 1993 à 1995, propulsant la musique africaine dans la sphère internationale. En 1994, Mamadou Konté, directement sur place à Dakar, tentera de mettre en place des réseaux locaux et internationaux de découverte et de production des perles musicales du continent africain. En 2001, le festival « Africa fête » est lancé sur le continent africain et devient incontournable. « Nous programmons le festival chaque année à Dakar et dans les régions du Sénégal ». L’année suivante, une antenne du label Cola Production s’installe à Marseille à la Friche Belle de Mai et en 2005 naît l’édition marseillaise d’ « Africa Fête » qui se tient, depuis deux ans, à la Canebière. « A Marseille, le festival est un écho de ce qui se passe à Dakar qui est un festival plus important et se développe en région », explique Cécile Rata, chargée de la programmation.
L’opus 2012 a une « programmation davantage tournée vers l’Afrique de l’Ouest, plutôt Mandingue », la chargée de la programmation. Et de poursuivre : « Nous programmons cette année autant des artistes vivant en Afrique que des artistes de la diaspora. » « Nous sommes conscients que nous ne sommes pas, à Marseille, un grand festival international. Par contre nous sommes un des seuls aussi bien implantés en Afrique, nous avons une équipe sur place, toute l’année à Dakar, moi-même, j’habite à Dakar, ce qui fait la différence avec les autres festivals de world music. Nous essayons de faire tourner les artistes et de les encourager dans la circulation, ce qui n’est pas évident avec les problèmes de visas. En Afrique, nous avons la chance de pouvoir voir les artistes dans leur univers et avec leur public , avant de les programmer à Marseille. »

Vendredi 29 juin à partir de 20 heures, concerts gratuits square Léon Blum

Kora Jazz band
Traditionnel Mandingue - Sénégal - Mali
A écouter

C’est un groupe confirmé, installé aujourd’hui à Paris, que reçoit vendredi soir le festival « Africa Fête » avec Kora Jazz Band. Un mélange bienfaisant de jazz et de Kora africaine qui donne une musique des plus envoutantes, depuis huit ans et de nombreuses tournées internationales. Avec le pia¬niste Abdoulaye Diabaté, Yakhouba Sissokho à la Kora et Moussa Sissokho aux percussions.

JPEG - 74.6 ko
Le groupe La y ka

LÁ Y KÁ
Afro Celtique – Marseille
http://laykamusic.tumblr.com/

Encore un mélange nouveau et porteur, cette fois-ci entre la culture celte, avec la harpe et la culture mandingue, avec la Kora. La récente formation LÁ Y KÁ, basée à Marseille, regroupe le duo Katell Boisneau harpiste et danseuse-acrobate et Abdoulaye Kouyaté, ex guitariste de Ba Cissoko et fondateur du groupe Prince Abdou. Ils composent et interprètent une musique profonde et délectable, ode au voyage, et à un répit bienfaisant dans le quotidien.

JPEG - 40.2 ko
Le groupe Kéloumake

KELOUMAKE
Musique traditionnelle de Casamance (Sénégal)
http://keloumake.over-blog.com

Kéloumake, qui signifie arbre à Palabre en « Diola », provient de la rencontre entre sept musiciens pendant le Boukout Festival de Bignona (Basse Casamance). Ils pratiquent des instruments typiques de la région : l’Ekonting, le Bougarabou, la Kora et le Bolong de la Guinée. Ces musiciens, reconnus, tels que Sadio Cissokho (kora), Adama Sambou (ekonting), Alain Bangoura (bolong guinéen), Aziz Manga (bougarabou) et El Hadj Soumaré (guitare) s’appuient sur les codes traditionnels de la Casamance et sur leurs différences ethniques. Ils sont accompagnés de la voix, célèbre au Sénégal, de la chanteuse d’Aïssatou Diémé, également chanteuse pour l’orchestre « Le Fogny ». Aïssatou puise ses chants aux sources du patrimoine culturel de la Casamance, des traditions griotiques aux polyphonies féminines. Ses textes sont écrits pour la plupart en langue locale (Diola, Manding, Balante, Manjack…) avec des mélodies et chants traditionnels qu’elle interprète selon ses inspirations personnelles.
Kéloumake sera en résidence au Planet Mundo K’fé du 23 juin au 29 juin avec Arnaud Fromont (fondateur du groupe d’Aqui Dub) et Sambala Ca¬nuté, guitariste et balafoniste virtuose de Guinée-Bissau, ambassadeur de la musique moderne afro-mandingue. Cette résidence donnera lieu à une tournée européenne pour le groupe.
Vendredi soir, on pourra assister à cette rencontre des musiques traditionnelles de l’Occitanie et de la culture mandingue.

Samedi 30 juin Concerts gratuits, à partir de 20h, square Léon Blum

FRANCOIS BENSIGNOR ET DJ BIG BUDDHA
Hommage à Mamadou Konté, le fondateur d’ « Africa fête » par François Bensignor, parrain de l’évènement, et DJ Big Buddha

JPEG - 54.2 ko
La chanteuse guinéenne Sia Tolno

SIA TOLNO Afro-beat / Blues / Tropicale - Guinée Conakry
www.myspace.com/tolnosia
Prix RFI découvertes 2011

Cette grande dame de la musique africaine, récemment récompensée par le prix RFI découverte 2011, qui connaît une grande carrière à Conakry, livre une musique énergique et sans concession avec une voix profonde sur un Afro-beat marqué par de multiples instruments comme le Balafon, l’orgue Ham¬mond, le saxophone, la flûte peule, la guitare électrique, l’accordéon ou le kalimba.
Originaire du pays kissi, en Guinée, Sia Tolno grandit entre la Guinée, la Sierra Leone où son père enseigne le français et le Libéria, deux pays pris dans la guerre civile. Inspirée par Miriam Makeba, Edith Piaf et Nina Simone, elle fait ses armes dans les cabarets et les maquis (bars africains) reprenant des standards. En 2002, à son premier disque elle remporte le djembé d’or de la meilleure voix féminine. En 2008, le show Tv Africa Stars de Libreville la consacre. Son dernier album s’intitule « My Life ».

JPEG - 53.4 ko
Seydou Tramé

SEYDOU DRAME
Fusion Mandingue. Côte d’Ivoire. Marseille
http://seydoudrame.edoo.fr

Autre découverte du festival, Seydou Dramé. Issu d’une famille de Griots, Seydou Dramé, basé aujourd’hui à Marseille, est originaire de la Côte d’Ivoire. Auteur, compositeur, interprète, il est également percussionniste (djembé, dundun et n’tama).
Aujourd’hui, il mélange des instruments modernes et traditionnels. Sa voix chaude et profonde et sa musique produisent un voyage à la fois tonique et entêtant.
Son premier album, véritable ode au métissage culturel, mêle musiques latines, caribéennes,
africaines et occidentales, vibrant sur une base mandingue.

JPEG - 47.8 ko
le chanteur Demba Tandia

DEMBA TANDIA
Traditionnel Soninké - Paris / Marseille
http://dembatandja.skyrock.com

Originaire d’Ajar (village soninké), situé en Mauritanie, Demba Tandia rejoint très tôt la troupe artistique d’Ajar comme batteur de djembé et danseur. Il s’initie à de nombreux instruments de musique comme le gambéré et la guitare traditionnelle et aux chants traditionnels. Aujourd’hui, il vit à Paris. Son premier album sorti en 2003, « Remme » lui permet d’enchaîner les titres phares. Sa voix puissante et rare en fait un véritable phénomène musical.

Les Afters du festival

Vendredi 29 et Samedi 30 Juin, à partir de minuit au PLANET MUNDO K’FÉ
Chaque soir, le festival organise les afters, à partir de minuit et propose un « grand mix des musiques du monde" au Planet Mundo K’fé.

Avec les DJ Big Buddha et Tony S.
Spécialiste des musiques afro-améri¬caine depuis une vingtaine d’années, Tony S. concocte pour cette after d’ « Africa Fête » une sélection d’afro beat, d’afro funk, d’afro rock et le Highlife de l’Afri¬que de l’Ouest.

Planet Mundo K’fé - 50 Cours Julien - 13006 Marseille

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard