Articles

Accueil > Actualités > « Le cri de Sétif résonne à Marseille comme un cri d’égalité »

 

« Le cri de Sétif résonne à Marseille comme un cri d’égalité »

17 mai 2011 - Dernier ajout 18 mai 2011

Comment se positionnent les français issus de l’immigration postcoloniale vis-à-vis des massacres du 8 mai 45 en Algérie. Comment ces élus marseillais, ayant cette double identité, vivent-ils la « non commémoration officielle » de cet autre 8 mai ? Quelles actions ces militants politiques doivent-ils mener pour favoriser l’émergence de cette mémoire dans les consciences collectives et ce, de façon officielle ? Autant de questions qui ont fait l’objet de la troisième table ronde, animée par Ahmed Nadjar, directeur de Med’in Marseille. Haouaria Hadj-Chikh, conseillère d’arrondissement et conseillère communautaire des 13/14ème arrondissement, Nassurdine Haidari, Adjoint au maire (PS) du 1er secteur de Marseille, Maurad Goual, ancien élu UMP et Mohamed Bensaada, président de Quartiers Nord/Quartiers Forts ont pour la plupart d’entre eux, le « sentiment de vivre cette mémoire de façon schizophrénique ».


 

JPEG - 39.4 ko

Tout être humain aspire à l’égalité des droits. La France a dans ses traditions de lutte incorporé cette nécessité d’accession à l’égalité rappelle Ahmed Nadjar, directeur de Med’in Marseille. La révolution de 1789 n’avait pris d’autres directions que celle qui allait devenir la tradition française : le respect de tous à travers le respect de leur mémoire, de leur identité et de leur liberté multiple et de leurs droits.

L’Histoire française a pourtant dérogé à ces règles. Les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata sonnent comme le glas de la trahison des valeurs jusqu’alors prônées. En effet, « la République s’est constituée avec du sang dans les mains » rappelle Nassurdine Haidari, Adjoint au maire PS du 1er secteur de Marseille. « Les évènements du 8 mai 45 sont les visages d’une république qui d’un côté célèbrent la victoire des hommes contre l’infamie et d’un autre côté qui pratiquent la torture et le viol sur des personnes qu’elles ne considèrent même pas comme des êtres humains ».

« Le cri de Sétif résonne à Marseille comme un cri d’égalité » poursuit Nassurdine Haidairi, d’origine comorienne et qui a une histoire personnelle qui le lie à l’Algérie à travers deux hommes de grande valeur. Frantz Fanon qui lui a « appris la douleur de cette guerre à Sétif » et Abdelmalek Sayad qui lui a « inspiré son engagement politique ».

JPEG - 30.6 ko

De son côté Haouaria Hadj-Chikh, conseillère d’arrondissement (13/14), née en Algérie, et ayant effectué toute sa scolarité dans l’école républicaine française, avoue avoir « une relation assez intime avec l’histoire de l’Algérie et l’histoire de « l’autre 8 mai 45. Une relation qu’elle qualifie de « schizophrénique ». «  Les chiffres étant absents et l’histoire n’étant pas racontée, j’ai le sentiment de vivre cette mémoire de façon schizophrénique » explique-telle.

Un sentiment né le jour de sa première commémoration du 8 mai 45 au cours de laquelle elle fût associée au maire pour poser une gerbe. « Je me disais : qu’est ce que je fais là. On ne pensait pas à cette armée composée de beaucoup de mes ancêtres. Pour le coup, j’en ai plus fait. C’est schizophrénique. On se pose trop de questions et ça fait mal au mental ».

Un dilemme que rencontre également Maurad Goual, ex-élu UMP, qui avoue être nu devant l’histoire de son pays et de ses origines. « On est de véritables schizophrènes. On a deux identités sans racines. D’où la complexité de la tâche » résume-t-il. Pour faire face à cette situation et pour avancer, Maurad Goual a choisi de se reconstruire à travers la construction d’un patrimoine personnel. Pour cela, il n’a pas hésité à aller visiter vers les lieux où se sont battus les tirailleurs de l’armée d’Afrique pendant la seconde guerre mondiale. A Monte Cassino en particulier, où un régiment de tirailleurs a participé à la reconquête de l’Italie. Il également visité le cimetière de Venafro où reposent 7000 tirailleurs africains.

JPEG - 31 ko

Mohamed Bensaada, président de l’association Quartiers Nord/Quartiers Forts dénonce quant à lui les massacres perpétrés par l’armée française le 8 mai 45 alors que des femmes et des hommes manifestaient pacifiquement en criant : « Tahia Djazair » (Vive l’Algérie, ndlr).

« En tant que fils, petits-fils de ces gens qui sont morts à Sétif, j’ai le droit de me reconnaitre dans ce : « Tahia Djazair ». Je ne suis pas le produit d’une histoire qui est toute blanche ou toute noire, je suis le produit d’une identité multiple qui n’est pas discutable et qui n’est pas négociable » résume t-il sous les applaudissements de l’assistance.

« Pourquoi on a tant de mal à défendre des causes ? »

A cette question qu’il pose à la communauté maghrébine, Maurad Goual affirme que « tant que cette communauté n’aura pas franchi l’étape du besoin social, de la sureté vitale, sans se soucier de savoir ce que va être demain, elle ne pourra pas passer au besoin d’appartenance » et au besoin de connaitre son histoire.

La solution serait-elle l’engagement politique d’un plus grand nombre de personnalités marseillaises issues de l’immigration post-coloniale ? La question ne laisse pas indifférent. « Exister, c’est exister politiquement » disait Abdelmalek Sayad. Ce brillant intellectuel brillant a notamment inspiré l’engagement politique de Nassurdine Haidari, seul comorien à être adjoint au maire dans une ville qui compte plus de 80 000 comoriens. Mais ce dernier tient à mettre en garde contre toute assignation communautaire. « Nous devons apprendre à parler d’égal à égal » insiste-il pour aussi expliquer son engagement politique. Un engagement politique qui lui permet aujourd’hui d’évoquer un peu cette histoire de France occultée.

JPEG - 30.3 ko

« Dans cette schizophrénie, il va falloir trouver notre chemin de construction d’histoire »

Quant à Haouaria Hadj-Chikh, ce sont les combats sociaux qui l’animaient, qui l’ont poussé à s’engager politiquement. Même si elle avoue que le combat politique est très difficile. Candidate aux municipales, « j’avais demandé la délégation « développement économique, emploi, formation » mais on m’a réservé la délégation qui nous sont attitrées à savoir « la vie associative et la citoyenneté ». Comme si notre discours était le plus adapté pour parler aux noirs et aux arabes. Dans cette schizophrénie, il va falloir trouver notre chemin de construction d’histoire ». Maurad Goual est à quant à lui persuader qu’ « on ne pourra avancer que si l’ensemble des élus (de Droite et de Gauche) (issus de l’immigration postcoloniale, ndlr) s’accapareront de nos problématiques ». Pour favoriser cette démarche, il préconise notamment une plus grande représentativité de ces élus.

De son côté Mohamed Bensaada est convaincu « qu’on trimbale encore aujourd’hui les oripeaux de ce complexe de colonisé. Au juste, qu’est ce que la diversité » interroge-t-il. « Ce n’est rien d’autres que de la discrimination positive à géométrie variable, qui ne dit pas son nom et qui repose sur la cooptation. La question doit être posée sur la façon dont fonctionne la république. On nous dit qu’il faut des élus mais ce n’est pas des élus qu’il faut. C’est des Haouaria et des Nassurdine à la place de Jean-Noël Guérini » lance le président de l’association Quartiers Nord/Quartiers Forts.

JPEG - 31.3 ko

Cette troisième commémoration organisée par l’Espace Franco-Algérien - association désormais portée par la nouvelle présidente Ghania Oudali - aura permis d’apprécier les engagements et le courage politique des élus qui ont fait le déplacement le 8 mai dernier. Ghania Oudali a en effet souhaité saluer le courage de Patrick Mennucci, maire socialiste du 1er secteur de Marseille, qui n’a pas hésité à affronter ce genre d’évènement. « Ce n’est pas facile » a-t-elle reconnu. Elle a également tenu à remercier le maire du 1er secteur pour les engagements qu’il a pris en public même s’il a déjà commencé à œuvrer en direction de notre communauté via certaines commémorations déjà existantes » s’est-elle réjouie. "Le 8 mai 45 est quelque chose de très lourd à apporter pour une poignée de personnes de l’Espace Franco-Algérien. Cette association qui n’est pas subventionnée tient à sa liberté" a t-elle tenu à préciser. Cette dernière note aussi une progression significative dans la prise de conscience qu’il faille inscrire cet autre 8 mai 45 dans les pages de l’histoire de France. En trois ans l’Espace Franco-algérien a contribué à rendre visible cette histoire" a-t’elle conclu. C’est donc vers une dynamique positive que s’inscrivent les projets de l’Espace Franco-Algérien PACA, qui promet pour l’année prochaine un autre évènement de taille notamment parce que ce sera l’occasion de fêter le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie.

JPEG - 43.8 ko

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard