Articles

Accueil > Actualités > Le Front de Gauche ne marchera plus ?

 

Le Front de Gauche ne marchera plus ?

12 mars 2012 - Dernier ajout 13 mars 2012

On se souvient de l’appel « Nous ne marcherons plus », lancé en décembre dernier par le marseillais Nassurdine Haidari. Il avançait 5 propositions pour les quartiers populaires et interpellait les candidats à la présidentielle, de tous bords, pour qu’ils s’emparent de la question. Trois mois plus tard, le collectif est reçu au QG du Front de Gauche pour intégrer les propositions au programme de Mélenchon.


 

JPEG - 41.3 ko
Aux Lilas
JPEG - 32 ko
le QG du Front de Gauche


























11h, vendredi dernier. Le soleil perce à travers le grand hangar des Lilas. Les drapeaux rouges flottent au plafond, et les petites mains s’activent déjà. Près des fauteuils où patientent Nassurdine Haidari et Haouaria Hadj-Chikh, attendant d’être reçus par l’équipe de campagne, des étagères portent des bouquins sur l’histoire de l’URSS. Pas le temps de les feuilleter, le collectif grimpe à l’étage. Jean-Luc Mélenchon est présent, mais trop occupé pour mener la réunion. Ce sera Pierre Laurent et Danielle Obono qui s’en chargeront.

En maître de cérémonie devant les grands rideaux rouges qui ornent la salle de réunion, Pierre Laurent commence par affirmer que les propositions du collectif sont « tout à fait dans l’état d’esprit du programme du Front de Gauche. Nous allons dans la même direction ». Le collectif et le Front de Gauche semblent converger sur l’idée de rupture : « il faut cesser les incantations jamais suivies de faits. La situation des quartiers se dégrade. Il est impératif de rassembler des forces nouvelles, des propositions portées par le bas. Pour nous, la question des quartiers populaires n’est pas séparée du reste. Simplement, les logiques de discrimination y sont démultipliées, et il y faut un effort particulier. Si l’on parvient à impulser un changement dans les quartiers, on impulsera ce changement dans toute la société française », insiste Pierre Laurent.

Les cinq propositions sont reprises, une par une. En commençant par le ministère de l’égalité. « Il ne fait pas partie de notre programme. Mais les discussions sont vives, au sein du parti, autour de la suppression éventuelle du ministère de la ville. Nous pensons qu’il est crucial de réimplanter des politiques de droit commun dans les quartiers. Dans l’éducation, les transports, la santé, il faut une égalité dans l’accès aux services publics, qui doit être assurée par les différents ministères régaliens. Nous refusons d’entretenir des ghettos en y saupoudrant quelques aides de temps en temps. Nous questionnons le bien-fondé d’une politique de la ville spécifique, même si certains dispositifs sont nécessaires pour ces territoires ». Plutôt qu’un ministère de l’égalité, le Front de Gauche esquisse un « Conseil garant de l’égalité », qui viendrait combler le vide laissé par la Halde, mais de façon démocratique et indépendante.
Puis vient la question des contrôles au faciès. Le Front de Gauche est favorable à l’instauration, proposée par le collectif, d’un récépissé lors de chaque contrôle effectué. Mais il ne s’arrête pas là : « Au-delà de l’idée de récépissé, nous pensons qu’il faut refonder le métier de la Police, repenser la relation citoyens-police en profondeur. Il y a de grandes demandes en ce sens au sein même des syndicats de Police ».

Le collectif proposait, afin d’encourager la représentativité politique des minorités, de limiter le nombre de mandats exécutifs consécutifs à trois. Une proposition qu’appuie le Front de Gauche. « Mais nous pensons que cela n’est pas suffisant pour assurer une diversité au sein de la classe politique. Il faut aussi faire évoluer notre mode de scrutin, de l’uninominal au proportionnel. Il faut aussi favoriser le retour à l’emploi après un mandat politique, pour que le mandat ne reste qu’une parenthèse d’engagement dans une vie, et non pas un métier ».

Concernant la question du logement, le collectif proposait de porter à 30% le seuil de logements sociaux par commune dans le cadre de la loi SRU. D’accord dans l’idée, mais Pierre Laurent pointe les difficultés sur le terrain : « Je suis au Conseil Régional d’Ile-de-France. A l’intérieur de Paris, au début du mandat de Delanoë, on était loin des 20% de logements sociaux requis. On a réussi à avancer, mais toute la construction s’est concentrée dans quelques arrondissements. Dans certains, les plus riches, comme le 16ème, nous avons dû faire face à un blocage énorme d’associations soi-disant « environnementales », qui ont mené des recours juridiques pour empêcher la construction des logements sociaux. C’est la même logique dans les villes aisées qui préfèrent payer l’amende de l’entre-soi. Je pense donc qu’augmenter le seuil ne suffit pas. Il faut conditionner les aides des collectivités aux communes à leur application de la loi SRU ».

Pour finir, l’emploi. Haouaria Hadj-Chikh proposait de conditionner l’attribution de marchés publics aux entreprises qui luttent effectivement contre les discriminations, bilan à l’appui. Soutien total côté Front de Gauche : « Trop de fonds publics sont distribués au nom de l’emploi sans favoriser le recul des discriminations, sans réellement booster l’emploi là où il est le plus faible. Il faut davantage de contrôle de l’application des critères ».

JPEG - 58.6 ko
Jean-Luc Mélenchon avec Nassurdine Haidari et Haouaria Hadj-Chikh

Les cinq propositions ont été discutées, toutes vont plutôt dans le sens du programme du Front de Gauche. Il ne reste plus qu’à faire une belle photo de groupe. Et justement, Mélenchon arrive, à point nommé.
Mais au fait, comment Nassurdine Haidari, élu PS à Marseille, vit-il la situation ? « Aujourd’hui, la question des quartiers populaires est peu entendue, et peu débattue dans la campagne. Nous avons envoyé nos propositions à l’ensemble des partis politiques en lice pour les présidentielles. Le Front de Gauche est le premier parti à se pencher sur notre démarche, à écouter les voix qui viennent du bas », souligne-t-il. Quid des autres partis ? « Nous avons discuté avec le Modem. François Bayrou a notamment intégré dans son programme l’idée du ministère de l’égalité. J’ai été agréablement surpris qu’il l’évoque en prime time, lors de l’émission « Parole de candidat » l’autre jour. »

Le PS ne nous a toujours pas répondu. François Hollande a promis une réponse écrite, mais on l’attend toujours. Du côté d’EELV, c’est silence radio, on ne comprend pas. A l’UMP aussi, mais là, on comprend mieux », ironise-t-il.

Comment vit-il l’indifférence de son propre parti sur la question ? « Nul n’est prophète en son pays », lance dans un sourire l’élu marseillais. Haouaria Hadj-Chikh, élue marseillaise elle aussi mais sous la bannière du Front de Gauche, enchaîne : « D’autres engagements communs nous portent. On est avant tout sur le terrain, et il faut y dépasser le cadre des partis. Avec Nassurdine, nous ne voulons plus marcher, mais faire marcher. Faire marcher une autre politique pour les quartiers populaires, et pour cela avancer des propositions concrètes. Plus nombreux sont les candidats qui les intègrent à leur programme, plus satisfaits nous sommes ».

Ne plus marcher, mais faire marcher. Ironie sémantique, le Front de Gauche a planifié le début de son « insurrection civique » pour le 18 mars prochain, à la Bastille. Une insurrection qui débutera par une grande... marche.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard