Articles

Accueil > Actualités > « Le Contact Club : béquille pour le centre-ville et levier pour les jeunes (...)

 

« Le Contact Club : béquille pour le centre-ville et levier pour les jeunes »

21 août 2011 - Dernier ajout 22 août 2011

Si les structures de quartiers doivent redoubler d’ingéniosité l’été afin d’occuper au mieux les jeunes, les centres d’accueil et de loisirs du centre-ville ne sont pas reste. Face à un hyper-centre grouillant de tentations, ils doivent souvent faire preuve d’ingéniosité pour séduire des adolescents et éviter qu’ils ne tombent dans l’économie parallèle. Depuis plus de 50 ans, le Contact Club propose aux jeunes loisirs et activités sportives. Loin de relâcher ses efforts durant la période estivale, considérée comme risquée pour les adolescents, l’association met tout en œuvre pour organiser manifestations et séjours spécifiques. L’occasion d’occuper les esprits et de sonder les problèmes.


 

Considéré comme un pilier de l’hyper-centre-ville, chaque jour, une trentaine de jeunes franchit les portes des centres de loisirs du Contact club, une association créée en 1959 qui se donne comme objectif la prévention de la délinquance. Située rue des Carmelins, l’association s’adresse aux jeunes de 12 à 25 ans, des 1er et 2e arrondissements de Marseille, proposant loisirs et écoute. Cette structure aussi atypique que marginale accueille environ 300 jeunes par an. Rencontre avec son directeur, Slimane Boughanemi.

Med’In Marseille : Que signifie prévenir la délinquance, quelles sont les missions de l’association ?

Slimane Boughanemi : Notre but est de suivre un jeune au quotidien, dans son environnement. Il arrive souvent à 12, 13 ans et reste jusque 16, 17 ans. On travaille avec les collèges, les familles, on les oriente et on accompagne ceux qui sont le plus à la marge. On peut les prendre en charge quand ils sont renvoyés de l’école ou quand ils ne trouvent pas d’établissement pour les accueillir. L’avantage de l’association est qu’on possède une grosse amplitude d’ouverture, on est ouvert le soir, après les cours, les jeunes peuvent venir jusque 20h30. On possède une équipe d’une vingtaine d’éducateurs et d’animateurs qui sont des professionnels et qui ont une capacité de diagnostic.

Le travail le plus important est ensuite de créer des liens et d’activer un levier pour cette jeunesse. La prévention de la délinquance passe par l’accueil, l’accompagnement, la prise en charge, le suivi scolaire, il s’agit de travailler avec les collèges et lycées, tout comme de proposer des animations culturelles, sportives ou sociales. Tous les mercredis, on organise des matchs de foot avec des jeunes de tous les quartiers, ils se retrouvent dans le centre pour un mini-championnat, ils s’auto-arbitrent, on observe, on accompagne. On travaille aussi sur différents projets pour que les jeunes s’impliquent sur des missions. On a des jeunes qui ont travaillé dans une maison de retraite de Belsunce par exemple. On se greffe également sur différents évènements, comme la Fête du vélo ou autre, on est toujours preneurs ! Après on met en place des activités telles qu’un labo photos, du théâtre.... en somme : des animations de rue, des loisirs et de la culture pour éviter les déviances !

Les défis sont-ils les mêmes l’été ?

Toute l’année, le Contact Club offre tout un panel d’activités. L’été elles se poursuivent et on organise en plus des séjours, des évènements pour sortir les jeunes du quartier. Dès que les vacances arrivent, dès qu’il y a du temps de libre, c’est un moment fragile pour les ados, donc il n’y a pas de relâche, ce sont les périodes les plus intenses pour nous. On possède trois clubs de prévention qui deviennent des centres de loisirs : un rue des Convalescents, près de la gare, un autre à l’espace Velten, Porte d’Aix et un dernier espace Trinquet, boulevard des Dames. Cet été on a aussi mis en place des camps de vacances. Quatre séjours ont été organisés, dans les Hautes-Alpes, dans les Pyrénées Orientales, en Allemagne, dans le cadre d’un échange.... L’été c’est un peu comme un challenge : on voit si ce qu’on a entrepris toute l’année, si tout cet investissement est pertinent. On a la réponse en observant le comportement des jeunes dans un camping ou autre, c’est un défi, on voit si on a un retour. Un des soucis, ce sont aussi les périodes de ramadan, où les gamins se privent sans connaissances de la religion et sans informations sur les autres piliers. Certains se privent de plage, restent en ville et on craint certaines dérives ou récupérations.

Quelle différence pouvez-vous établir entre votre association installée en centre-ville et les structures de loisirs et d’accueil situées en périphérie ?

La particularité du centre-ville de Marseille est qu’il est lui même constitué de quartiers : Noailles, la Porte d’Aix, la Joliette, sur lesquels on se focalise. Le centre-ville est bien sûr aussi un pôle économique, c’est un enjeu de tous les instants car il offre beaucoup de tentations. Le véritable challenge est de savoir comment motiver ces adolescents et éviter qu’ils ne tombent dans l’économie parallèle. Il faut arriver à fidéliser un public très volatile, qui bouge beaucoup. Ici, à la différence des centres sociaux, les jeunes viennent d’eux mêmes, le fonctionnement de l’association repose sur la libre adhésion. Il y a, de plus, peu de structures en centre-ville : pas de stades, de piscines,... au niveau infrastructures, c’est maigre ! L’été, les contrats aidés de 20h qui travaillent à l’association passent à 45h, sans que leur contrat ne change. C’est sûr qu’on doit faire preuve de professionnalisme mais aussi, je pense, d’un certain militantisme ; parfois certains animateurs ouvrent le dimanche ! On est vraiment différent des lieux d’accueil comme les maisons pour tous ou les centres sociaux, l’état d’esprit n’est pas le même, ici c’est plus familial, on est plus petit. Mais il manque peu de choses pour que nous soyons considérés comme un centre social. La différence est qu’un centre social doit prendre en compte toute la population, il doit être un lieu d’accueil parents-enfants, nous, nous travaillons sur ce territoire auprès des jeunes et non auprès de toute la famille. L’association est ici comme une béquille pour le territoire sur lequel on travaille.

On a d’ailleurs également développé un volet insertion. On a pu en effet remarquer une évolution parmi les jeunes de 16 à 20 ans qui se retrouvent de plus en plus souvent largués au lycée, après une mauvaise orientation au collège. C’est souvent au lycée que ça capote et ils arrêtent les cours. On a donc décidé de continuer avec les jeunes plus longtemps, de les accompagner jusque 25 ans. On a également noté l’apparition ces dernières années d’une pauvreté endémique et sociale, les jeunes vivent de plus en plus dans des économies de survie. Quand on rentre en lien avec les familles, on découvre qu’il y a un mille-feuilles de problèmes, d’où l’importance d’un travail à réaliser en partenariat avec les Maisons de la Solidarité, les Points d’Animation Prioritaires Emploi Jeunes ou les services sociaux, sinon on risque de perdre ces jeunes. Souvent les partenaires associatifs, la Ville, les lycées jouent heureusement le jeu. Sans réseau, il serait difficile de faire face à cette kyrielle de problèmes dans lesquels baignent ces jeunes.

Contact Club

1 rue des Carmelins

Mail : contact-club.marseille@fondation-auteuil.org

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

  • 4 mai

     

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron, pas les catholiques

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron. Aucun responsable catholique ne s’est joint à cette initiative inter-religieuse. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech appellent jeudi 4 mai "au vote républicain pour Emmanuel Macron" pour le second tour de l’élection présidentielle, dans une déclaration "d’une même voix". (...)

     

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second (...)

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

Articles récents

Articles au hasard