Articles

Accueil > Actualités > La diversité : rêve de citoyenneté

 

La diversité : rêve de citoyenneté

7 septembre 2009

« Le défi de la diversité : dialogue ou choc des civilisations ? », une question sensible au cœur d’un débat, proposé lors de la 13e Université des CCI à Marseille le 4 septembre. Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, les écrivains Antoine Sfeir, journaliste, directeur des Cahiers de l’Orient, Frédéric Lenoir, historien des religions, directeur du Monde des religions et Chantal Delsol, philosophe, professeur à l’Université de Paris-Est nous donnent des éléments de réponse. Le sujet divise assurément.


 

JPEG - 48.1 ko

« La diversité est bonne en soi. La question essentielle est pourquoi nous avons du mal à tisser des liens. On y répond de façon différente (car) il n’y a pas de réponse certaine, unie mais plurielle » résume Chantal Delsol. Selon la philosophe, les civilisations sont reliées les unes aux autres. On ne peut pas les réduire à une entité, nommée l’Occident. « On ne peut pas s’imaginer que tout va devenir démocratique, libertaire, occidental » poursuit-elle.

Les raisons sociologiques, politiques, religieuses sont imbriquées. En se référant au livre « L’Islamisme est contre l’islam » de Muhammad Saïd Al-Ashmawy, le directeur franco-libanais des Cahiers de l’Orient, Antoine Sfeir déplore « notre responsabilité, c’est de ne pas avoir donné cette résonance ». Il évoque « la peur d’une diversité qui puisse aboutir à un communautarisme ». Il a le sentiment d’être un citoyen, « je ne veux pas être divers, avant tout je suis un citoyen mais différent ».

L’aspect religieux est fortement discuté. « Il ne faut pas dire que les gens ne sont pas capables de dépasser leur appartenance religieuse », précise Frédéric Lenoir, directeur du magazine Le Monde des religions alors que M. Sfeir croit justement que « c’est là où le bât blesse. La religion est un enjeu de pouvoir ». L’historien est aussi bien conscient que la religion joue un rôle déterminant dans les civilisations. Et de mettre en garde : « la religion crée de l’unité dans un groupe, mais ne doit pas créer de conflit avec les autres ».

JPEG - 38.8 ko

« La France n’a pas su gérer la diversité »

Pour sa part, Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l’égalité des chances croit bien sûr à cette promotion de la diversité. Rappelons qu’il a remis son rapport, comprenant 76 propositions au président de la République en mai dernier, « une loi sera élaborée, on va démocratiser ». Les choses ne sont certes pas faciles, « la France n’a pas su gérer la diversité au plan social. Les inégalités s’accroissent, cela pose des problèmes sociaux. On ne peut pas dire, il faut protéger son identité (car) rien ne menace l’Europe. Il s’agit de mieux gérer la diversité ». Pourtant, Antoine Sfeir rappelle un pan de l’Histoire, « depuis les premières immigrations, on a été les (immigrés) chercher dans les bleds. Qui a changé le contrat ? La République ». Actuellement, selon ce dernier, la troisième génération d’immigrés en France vit un malaise, « le gosse ne connaît pas ni son pays ni l’Islam. On a une rupture dans la construction de la citoyenneté ». Yazid Sabeg reconnaît que l’égalité d’accès à l’information, le logement, l’emploi n’est pas réelle, « nous avons des difficultés dans les champs de représentation sociale » comme les médias. Par ce projet de loi, il veut empêcher « une révolte sociale, un apartheid dans les faits ». Il constate des aberrations, par exemple « il y a plus de jeunes qui apprennent le chinois que l’arabe alors que le pays compte 5/6 millions d’arabo-berbères ».

JPEG - 52 ko

L’enjeu est important, pour ce faire « la France doit revoir son idéal » souligne Chantal Delsol, « notre modèle idéal républicain date du 19e siècle, il était fait pour être fermé. (Or), aujourd’hui, on ne peut pas fermer les frontières ». De son côté, Antoine Sfeir a la prétention de croire que « la France s’enrichit de ses migrants ».

La Méditerranée, un rêve de civilisation ?

L’Union pour la Méditerranée peut être une idée géniale en prenant quelques précautions. Frédéric Lenoir est persuadé que « la Méditerranée peut se constituer comme une unité sans mettre en avant la religion. Il faut rassembler la diversité de nos cultures autour de valeurs humanistes », permettant de vivre ensemble. Se décrivant comme « un citoyen méditerranéen », Antoine Sfeir affirme que « les pays doivent oser parler de sujets qui fâchent. Car a-t-on le droit de faire fi de cet héritage du pourtour méditerranéen ? Il faut le restaurer au moment où tout éclate ». Comme l’indique Frédéric Lenoir, « l’avenir se joue dans le rapport de l’homme avec lui-même, il faut se changer soi-même »…La diversité, une utopie ?

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard