Articles

Accueil > Représentativité en politique > La diversité a son lobby auprès de Nicolas Sarkozy (et de l’UMP)

 

La diversité a son lobby auprès de Nicolas Sarkozy (et de l’UMP)

13 septembre 2008 - Dernier ajout 14 septembre 2008

Première Université d’été du Cercle de la Diversité Républicaine

Environ 150 participants sont attendus aujourd’hui à l’Assemblée nationale, pour la première Université de rentrée du Cercle de la Diversité Républicaine (CDR), mouvement issu de la majorité présidentielle. Au programme des débats : « la diversité, une chance pour l’Europe » et « la discrimination positive à la française ». Dogad Dogoui, porte-parole de l’influent groupe et conseiller exécutif du parti au pouvoir, a répondu à nos questions.


 

Dogad Dogoui pourrait être comblé. Entrepreneur prospère, président du Club Africagora – créé neuf ans en arrière et oeuvrant en faveur de l’intégration économique et professionnelle des « diasporas africaines » – conseiller exécutif à l’UMP… La veille de ce 13 septembre, l’homme n’a que peu de temps à accorder : également animateur et porte-parole du Cercle de la Diversité Républicaine (CDR), il prépare fiévreusement la première Université d’été du mouvement fondé il y a deux ans précisément par Yves Jégo, l’actuel secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer. Cerise sur le gâteau, Dogad Dogoui doit être décoré le même jour de l’Ordre national du mérite. Décoration qu’il recevra des mains… d’Yves Jégo.
Il pourrait être comblé, donc. Mais il sait que le combat du CDR « est loin d’être gagné ».

A la base, ce Cercle réunit des secrétaires nationaux, des élus locaux, des conseillers exécutifs, tous issus de l’UMP. Il s’est finalement « ouvert à d’autres partis de la majorité présidentielle » : Nouveau Centre, Parti Radical, Gauche Moderne, Forum des Républicains Sociaux… « En fait, tous ceux qui, à gauche comme à droite, soutiennent l’action du président de la République », résume Dogad Dougoui. Enfin, « dans le cadre particulier qui est celui de faire vivre la diversité, au sens de l’ouverture, au sens de la diversité culturelle, de la diversité sociale ». Car, y compris parmi leurs alliés politiques, le pouvoir de persuasion des « lobbyistes » du CDR est mis à rude épreuve.

L’Université d’été du mouvement, qui se tient toute la journée à l’Assemblée nationale, a été placée sous le signe de l’Année européenne 2008 pour le dialogue interculturel. Toute la matinée sera consacrée à une table ronde intitulée « La diversité, une chance pour l’Europe ».

Seconde thématique de la journée : « La discrimination positive à la française ». L’une des solutions préconisées par le CDR, qui a publié en mars 2007 un livre blanc intitulé La diversité de la France, une richesse pour l’identité nationale. 35 propositions pour une diversité valorisée, assumée et en mouvement.

Dogad Dogoui revendique une certaine influence sur la classe politique française de droite. Le CDR et ses réseaux ont l’oreille des conseillers du président. Comment ? Le mystère restera entier…

Pour les membres du Cercle, cette première rentrée studieuse procure un excellent prétexte pour rappeler au souvenir des gouvernants les promesses clamées en période préélectorale. « La Présidence Française de l’Union européenne fournit aux membres et élus du CDR, une nouvelle occasion de rappeler le Président Sarkozy à ses engagements, et de soutenir son action en faveur de la diversité, au sein des élites et des centres de décision de la société française », lit-on dans le communiqué. Au sein même de l’UMP, subsistent des résistances.

Décomplexé quand il s’agit d’aborder la question de l’identité nationale, le porte-parole du Cercle de la Diversité Républicaine donne sa vision de la notion et de ses applications :

Petit détour par la région PACA et Marseille : un délégué du CDR devrait bientôt y être désigné. Il était temps, puisque Dodag Dogoui concède un retard, voire un « recul », en matière de représentativité de la diversité dans la cité portuaire.

Le congrès du CDR, qui se déroulera sous le haut patronage de son fondateur Yves Jégo, devrait accueillir environ 150 participants, dont Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie. Aux représentants régionaux devraient s’ajouter élus locaux et nationaux, représentants de partis politiques amis, et responsables politiques venus de pays de l’Union européenne.

Retrouvez le communiqué de presse annonçant l’Université d’été du CDR et le programme de la journée sur le site de l’Association de presse Panafricaine.

 

 

Autres articles Représentativité en politique

 

Brèves Représentativité en politique

  • Juin 2012

     

    Enfin des députés issus de...

    Le journal le Monde s’est amusé à les recenser, mais il y a une erreur : George Pau-Langevin est française née en France. La diversité ? un concept pas évident ! Nous, nous retiendrons les députés d’origines non européenne. Ils rejoindront le seul député arabe Henri jibrayel mais qui a été oublié par le journal le Monde ? Pas tout à fait faux, car lorsqu’ils ne sont pas d’apparence musulmane, les députés d’origines maghrébine... (Karoutchi, Besson, Seguin etc...) il y en a toujours eu à l’assemblée sauf qu’ils étaient ou supposés être d’apparence chrétienne ou juive. Mais si on commence un comptage par religion, ou aires culturelle, bonjour la polémique. Bon, à part ça leur liste est juste et le débat sur les (...)

     

  • Juin 2009

     

    Européennes 2009 : Patrick Lozès parle d’un « rendez-vous manqué pour la diversité »

    Et il s’interroge sur son blog sur la suite à donner à ce « râté ». Il tient les comptes : huit élus seraient représentatifs de la « diversité » sur les soixante-douze députés appelés à siéger au parlement européen, au sortir du scrutin de dimanche dernier.

     

  • Février 2009

     

    Européennes : C’est officiel le PS confirme Karim Zeribi en trés bonne place (N°3)

    L’information circulait un peu partout et désormais c’est officiel : Karim ZERIBI est en position éligible pour devenir député européen. Le Parti socialiste confirme une liste où la diversité est bien présente et n’est pas là pour faire de la figuration : Puisque éligible ! Sûr qu’avec leur "grande gueule" l’accent de provence se fera entendre au niveau européen. Voici la liste extraite du site du parti socialiste : 1 VINCENT PEYON 2 SYLVIE GUILLAUME 3 KARIM ZERIBI 4 FARIDA BOUDAOUD 5 JEAN DAVID CIOT 6 MIREILLE PEIRANO 7 OTMAN EL HARTI 8 DE GENTILI EMMANUELLE 9 BERNARD SOULAGE 10 CECILE HELLE 11 STEPHANE PILLET 12 CHRISTINE PRIOTTO 13 YANN (...)

     

Articles récents

Articles au hasard