Articles

Accueil > Actualités > La culture à Marseille : Le Festival du livre de la Canebière se meurt (...)

 

La culture à Marseille : Le Festival du livre de la Canebière se meurt !

18 février 2014 - Dernier ajout 14 février 2014

Couleurs Cactus, l’association qui produit le Festival du Livre de la Canebière depuis 6 ans, se meurt ! Faute de subvention... Résultat : tous les salariés sont au chômage et les dettes s’accumulent... en attendant que bougent les politiques. Pour juin 2014, la direction et l’équipe ont réussi, à reconduire le festival, mais ce sera avec des bénévoles. On peut se consoler et les aider en lisant l’ouvrage que l’association vient de sortir. Ce livre petit format, qui reproduit des photos d’Abel Abidat et une nouvelle de l’écrivain varois Marcus Malte « Je n’étais pas parti pour rester », invités en résidence en 2013. Le court récit de Marcus Malte nous plonge dans un va et vient entre présent et passé, et revient sur les crimes commis contre les Algériens en 1973 à Marseille. Le 15 mars, une dédicace est organisée au comptoir Dugommier, dans le 1er.


 

JPEG - 95 ko
Rencontre sur le kiosque musique avec Marcus Malte et Abed Abidat, juin 2013, festival du livre de la Canebière

Depuis 6 ans, les habitants et passants du haut de la Canebière peuvent venir à la rencontre de livres et d’auteurs de littérature, au mois de juin, sous le kiosque à musique, devant la mairie. Le signe de ralliement de ces trois journées pour tout public en plein air est la fameuse girafe, (qui eut un temps un girafon construit en livres) qui surplombe encore notre belle Cane.. bière. Le Festival du Livre de la Canebière est une manifestation littéraire qui s’ancre peu à peu comme un rendez-vous nécessaire à Marseille, car il lie autant la question du territoire que celle de la culture. Et propose une véritable respiration culturelle pour le centre ville. Ce pari ambitieux et presque utopique, sur ce quartier moribond est mené par Couleur Cactus avec passion et réussite puisque 3000 personnes sont au rendez-vous chaque année. Ce festival est autant une façon de démystifier les livres que de leur donner une visibilité, bien malmenés en ces temps numériques… Et de croiser les publics, les riverains, les sans abris, les passants que le festival retient le temps d’une lecture ou d’une rencontre avec un livre, les habitués, les enfants....

JPEG - 49.2 ko
Valentina Traanova occupe l’espace lors de la performance Frankistan, juin 2013

Temps festif, ponctué d’ateliers d’écritures en tout genre, de happenings artistiques, de concerts, il est aussi l’occasion de faire connaître ou mettre en lumière des auteurs régionaux : comme le Corse Marc Biancarelli, René Frégni ou Marcus Malte, l’année dernière. Ou internationaux tels que le Guinéen Libar Fofana, l’Espagnole Cristina Fallaras et l’Algérien Mustapha Benfodil en 2013.

JPEG - 136.7 ko

Mais cette manifestation est aujourd’hui menacée de disparaître, même si en juin 2014, elle se fera coûte que coûte, même si elle mobilise des bénévoles pour faire exister l’évènement. Mais cela ne pourra pas être pérenne, d’autant plus qu’il est nécessaire de payer les intervenants. « Nous espérons que notre dossier passera en commission de la Région. Pour le Conseil général, on verra bien ! Pour payer nos dettes, notamment de l’Urssaf, on développe des prestations de service, des activités d’animation autour du livre et de la formation et accompagnement de projet, » résume la directrice Cécile Silvestri. Il faut dire que le Festival est devenu, en coulisse, un enjeu pour les politiques, il est estampillé territoire Patrick Mennucci, ce qui ne plaît pas à tous au Conseil Général…
Entre découragement et combativité, l’équipe de Couleur Cactus qui ne veut pas saborder 6 ans de travail, mise aussi sur d’autres sources de revenu, comme des animations et ateliers d’écriture. Cathy, la graphiste de l’association rappelle : « Nous avons les compétences et l’envie, nous ne lâcherons pas le morceau ! ».

JPEG - 107.9 ko

Pour laisser une trace du festival, l’association a monté depuis deux ans une publication, les éditions « à vif », née de courte résidence d’auteurs et d’artistes. En 2012, René Frégni, et le bédéiste Eddy Vaccaro ont donc sorti un ouvrage commun « Les Gabians se lèvent à l’heure », texte de René Frégni et « Sous l’œil de Zarafa », BD d’Eddy Vaccaro. En 2014, ce sera la Marseillaise Marie Neuser, auteure de roman noir et la graphiste Mathilde Chèvre qui se prêteront à l’exercice. L’opus 2013, tirée à 500 exemplaires, qui sort le 15 mars prochain, rassemble la nouvelle de Marcus Malte « Je n’était pas parti pour rester » et la série de photos d’Abel Abidat, intitulée « Debout ». Ce dernier, habitant du quartier, a choisi de livrer des photos de sans domicile fixes qui peuplent la Canebière. « Nous cohabitons avec les sans abri, lors du Festival du livre, non sans mal parfois. Mais, le festival est devenu un rendez-vous que les sans abri attendent, comme les animations du kiosque à musique, ils sont contents de pouvoir y faire des rencontres », décrit Cécile Silvestri.

JPEG - 62 ko
L’écrivain Marcus Malte

Avec la nouvelle de Marcus Malte, la magie de voir que la littérature se fait là, sous nos yeux, est entière. Il y raconte sans complaisance, mais non sans poésie, le centre de Marseille, les petites gens, le cosmopolitisme, son expérience de blanc au milieu de cette population métissée, les prostitués, les SDF, la cour des miracles de Marseille, son étonnement que nous, vivant ici, ne ressentons plus. Son récit situé en 2013 restitue bien l’ironie d’une capitale de la culture qui laisse son centre ville à l’abandon.

En parlant du square Verdun, Marcus Malte écrit : « S’il a un endroit qui porte bien son nom, c’est celui-ci. Le rendez-vous des fracassés. Impressionnant, le nombre d’entre eux qu’on peut croiser. Les victimes de la grande guerre économique, les héritiers de l’autre, celle d’un siècle passé. Ou bien leurs fantômes, leurs spectres, revenant hanter les lieux afin qu’on les oublie pas. »
Sur fond de recherche du passé d’un père, peut-être mêlé ou complaisant des crimes racistes perpétrés à Marseille en 1973, époque d’un sinistre commando d’extrême droite Charles Martel, le récit de Marcus Malte égrène un à un les noms des Algériens assassinés, l’été 1973 et les conclusions des enquêtes de l’époque qui laissent souvent sans suite les meurtres. Revenant au Marseille présent, le narrateur dépeint, une centre de Marseille, ville-monde qui regorge d’une culture que la ville ne veut entendre, mais que l’artiste nous donne à voir, malgré tout.

couleurs-cactus.com

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard