Articles

Accueil > En direct de Marseille > L’actu phocée des diversités > La Palestine en débat à la cité des Flamants.

 

La Palestine en débat à la cité des Flamants.

30 septembre 2014 - Dernier ajout 13 octobre 2014

Fatima Mostéfaoui et ses amis, ont réuni quelques dizaines d’Habitants, samedi 27 septembre, cité des Flamant - à Marseille dans le 14ème - pour une rencontre débat au pied des barres HLM. Sûr qu’une place de cité n’est pas la place habituelle pour accueillir une rencontre débats, qui plus est traitant de géopolitique internationale, mais c’est un choix ! Celui de la politique, de la parole, du savoir pour tous ! Depuis sa chère cité des Flamants pour qui elle se bat sans cesse afin de respecter les droits des locataires (avec la CSF), la mémoire des habitants ou encore le droit à la citoyenneté (avec des orga comme QNQF ou d’autres), les différents reportages que nous avons réalisé par le passé en témoignent, oui pour donner de la vie à sa cité Fatima, avec ses amis n’en sont pas à leur première.


 

JPEG - 205.9 ko
Fatima Mostéfaoui débout au micro, Régine Fiorani et Pierre Stambull conférenciers et animateurs des débats, assis.

Bref tout ça pour dire que notre marseillaise au caractère bien trempé, n’a pas attendu d’être élue au début du mois déléguée régionale de la toute nouvelle coordination « Pas sans nous » (une sorte de syndicat national des quartiers) pour faire du « Pas sans nous ! ». Et c’est un autre syndicaliste, le gladiateur "rouge vif" des cités nord, Charles Hoareau, qui co-organisait cette rencontre avec le collectif « Solidarité Palestine Marseille ». Pour animer cette causerie bon enfant, l’expert "Palestine" ne pouvait qu’être l’excellent Pierre Stambull de l’UJFP. Lui qui sait si bien transmettre ses connaissances épaulé par l’infatigable Régine Fiorani, toujours là pour remobiliser et titiller les militants toujours un peu mollassons à son goût. Au menu : Enseignements sur l’histoire de la Palestine, explications sur ce qu’est le sionisme, éviter les amalgames, News de Gaza, des actions BDS etc.

La rencontre fut l’occasion pour Régine, Pierre ou encore Romain, un militant fraichement installé à Marseille, de rappeler l’injustice inhumaine à laquelle se livre le gouvernement Hollande car toujours pas de changement pour le militant communiste George Abdallah. Tous, soutenus par les habitants, sont scandalisés par le fait que cet homme soit emmuré vivant "otage de la république Française". Et les marseillais des cités nord ne décolèrent pas sur ce même gouvernement, champion du deux poids deux mesures, la Palestine en est la parfaite illustration :
"On sait interdire les manifestations Palestine, punir les anti-colonialistes mais par contre pour Bibi Netanyahu, qui lui à même a avoué son "carnage", ce criminel de guerre est reçu avec les honneurs en France". Pourtant s’il y a des coupables à juger c’est bien des types comme lui. Ici personne n’a oublié qu’Hollande au contraire l’avait gratifié d’un communiqué en guise de "feu" vert pour ses exactions ce que lui et les médias complice titrent depuis toujours "réplique à". Oui les habitants s’en sont également pris au médias qui leurs font penser à la presse pétainiste qui nommait "terroristes" les résistants et inversait les rôles. Aujourd’hui, pour eux (et pour nous nous qui avons les mêmes lunettes) c’est Itélé, BFM et consorts qui parlent de réplique pour des occupants alors que dans le droits, la morale et la justice, des occupés ne peuvent que résister ! Face à ses crimes, les habitants ne peuvent qu’envoyer des pansements... oui, cette rencontre fut l’occasion de récupérer des médicaments pour Gaza, en espérant pouvoir les faire parvenir à bon port, vu que les modalités de l’assouplissement du blocus convenues lors du cesser-le-feu tardent à être définis, et pire à se concrétiser ! Malheureusement comme l’a dit un participant, "comme d’habitude, Israël est une machine coloniale raciste et impunie..." C’est donc pour cela que les habitants se sont réunis.

Quant à Hollande, cible de Régine et Pierre, mais également des habitants qui sont partis en lui promettant au revoir, ce sera pour bientôt, mais dans l’isoloir ! A moins qu’il ne se mette miraculeusement à déterrer ses promesses pour les quartiers et la paix...

 

 

Autres articles En direct de MarseilleL’actu phocée des diversités

 

Articles récents

Articles au hasard