Articles

Accueil > Actualités > La Madrague drague les Rroms : tremplin vers l’insertion ou « centre de (...)

 

La Madrague drague les Rroms : tremplin vers l’insertion ou « centre de rétention » ?

23 août 2011 - Dernier ajout 24 août 2011

Sur la grosse centaine de Rroms accueillie depuis une dizaine de jours à l’Unité d’Hébergement d’Urgence de la Madrague Ville, une dizaine a déjà quitté Marseille par car. Soixante autres vont embarquer jeudi sur un vol charter en direction de la Roumanie. Le même jour, collectif d’associations et élus manifesteront devant la mairie - qui suite à la promesse d’organisation d’une table ronde oppose désormais un mutisme « inacceptable » selon eux.


 

Il est à peine plus de huit heures, et le soleil n’offre déjà pas de répit. Les premiers Rroms quittent l’Unité d’Hébergement d’Urgence (UHU) de la Madrague pour aller travailler, ferrailler, chiffonner. Qu’importe la chaleur étouffante. Ils avaleront quelques dizaines de kilomètres de bitume encore aujourd’hui, sans avoir le temps de se soucier de demain. Demain, ils seront expulsés du territoire français.

Dans la cour quelques enfants jouent, ou écoutent de la musique. Les adultes dorment encore pour la plupart. D’un sommeil lourd, « presque comateux », commente Maxime Frache, directeur adjoint de l’Armée du Salut qui nous accueille à l’improviste sans s’en offusquer. « C’est comme s’ils récupéraient d’une opération ou d’un grand traumatisme » explique-t-il avec compassion, faisant référence aux mois d’errance forcée, aux expulsions répétées. Certains n’ont pas couché sur un matelas, dans des draps propres depuis des lustres.

JPEG - 76.4 ko

Epuisés par cette traque sans fin, plus de la moitié des Rroms ayant trouvé refuge à la Madrague ont finalement accepté de faire l’objet d’une reconduite aux frontières. Soixante d’entre eux, pouvant prétendre à l’Aide au retour humanitaire (ARH), d’un montant variable allant de 100 à 300 euros prendront un vol charter jeudi en tout début d’après-midi. Direction Timisoara, en Roumanie. Constantin Kovaciu sera l’un des « reconduits ». Il nous présente sa « convocation au départ », résigné. L’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration) s’assurera de son acheminement jusqu’à l’aéroport de Marignane, selon la volonté gouvernementale réaffirmée il y a quelques jours par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, souhaitant voir le nombre d’expulsions en 2011 battre le record de l’année précédente.

«  Désillusion »

Quelques familles, non éligibles à l’ARH, ont déjà pris le chemin de la Roumanie par autobus. C’est ce qu’entreprendront dans une poignée de jours les parents de Raoul et Samuel, adorables jumeaux. Vont-ils revenir ? « Non », murmure la maman en baissant la yeux, à bout de force et d’espoir. Maxime Frache entend cet abattement : « Pour beaucoup, c’est une désillusion énorme vis-à-vis de ce qu’ils pensaient trouver en territoire français ». S’il évoque sans confirmer, de source consulaire, l’existence de « filières de passeurs qui trompent les gens et les abandonnent une fois arrivés en France », le directeur adjoint de l’établissement d’hébergement d’urgence reste réaliste : « les Rroms, mais aussi les Serbes et Roumains que nous accueillons ont tous en commun la volonté farouche de fuir leur pays, la misère, leurs conditions de vie, de se mettre à l’abri ». Il espère leur offrir un peu de sécurité, la possibilité de prendre une douche « à n’importe quelle heure », de « manger équilibré ». D’ailleurs, malgré quelques tensions, la cohabitation à l’UHU s’est relativement bien déroulée, grâce à « un cadre strict, qu’ils ont tous très bien accepté ».

JPEG - 28.9 ko
Maxime Frache, directeur adjoint de l’UHU de la Madrague.

Concernant la quarantaine de Rroms n’ayant pas pris le parti de quitter le pays, Maxime Frache est catégorique : il est hors de question de « les remettre dans un squat. Ce ne sont pas des SDF, mais des migrants », qui contrairement à l’image d’Epinal qu’une majorité de la population en a n’ont pas fait de la vie dans la rue un choix. « Ils n’étaient pas nomades dans leur pays et avaient pour quelques-uns une activité. Ils sont en outre très attachés à un noyau familial et en demande d’un logement, d’un travail, de la scolarisation de leurs enfants ».

Rester, mais pas les bras croisés

Le jeune homme sait l’action du centre d’hébergement par définition limitée à l’urgence et reste tributaire de la volonté de la municipalité pour ce qui est de l’insertion. Il veut croire que «  la mairie a un projet pour eux ». Et se dit « prêt à accompagner les Rroms sur une autre structure, quitte à détacher quelques salariés ». Seulement, élus et associations membres du collectif Rroms de Marseille n’ont « absolument aucune nouvelle de la mairie ». Christian Pellicani, conseiller municipal communiste qui avait participé à la réunion en mairie centrale lors de l’expulsion du campement de la Porte d’Aix est revenu à la charge concernant l’idée d’une table ronde évoquée alors par l’adjointe au maire en charge du Droit des sols et à la Protection des animaux (!) Danielle Servant. Sans résultat. Jean-Paul Kopp, de Rencontres Tsiganes, justifie de ce fait l’initiative d’une nouvelle manifestation sur le quai d’honneur du Vieux-Port, jeudi à 11h : « on veut rappeler à la municipalité qu’ils ont fait une promesse concernant la tenue d’une table ronde et que désormais on exige un calendrier ». Il s’agit surtout de « ne pas laisser retomber la pression et que la mairie se dise "on a évacué le problème, il n’existe plus, il n’y a plus besoin de faire une table ronde" ».

La Madrague surmédiatisée, tous les autres oubliés...

L’acteur associatif s’insurge : « Ce qui se passe à l’UHU, c’est qu’on l’a transformé en centre de rétention ! On ne leur laisse pas le choix, on leur dit "maintenant, vous prenez un avion et vous rentrez chez vous". La plupart de ces familles-là, dans quelques semaines, seront revenues. C’est une politique complètement stupide ».

JPEG - 113.4 ko

Une lettre ouverte*, signée par les différentes organisations partie prenante dans le collectif - Médecins du Monde, Fondation Abbé Pierre, Secours Catholique, Emmaüs, Pastorale des Migrants, Comité catholique contre la faim, Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen - vient tout juste d’être adressée au maire de Marseille Jean-Claude Gaudin et au préfet de région Hugues Parant. Contactée par nos soins, la mairie a indiqué que Michel Bourgat, adjoint au maire à la Lutte contre l’exclusion habituellement en charge du dossier était « absent jusqu’à la fin de la semaine » et que Mme Servant n’était « plus apte à répondre sur ce point ».

Après-demain, une audience sera de nouveau demandée au premier magistrat de la Ville, afin qu’une concertation entre les différentes collectivités soit « enfin concrètement mise en œuvre ». Car la situation - hautement « médiatisée et c’est tant mieux » selon Maxime Frache - de ce qu’il convient désormais de nommer les « Rroms de la Madrague » ne constitue que l’arbre qui cache une forêt de 1 500 âmes.

*
Untitled

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard