Articles

Accueil > Actualités > La Cité du Livre vous invite à regarder le handicap autrement (...)

 

La Cité du Livre vous invite à regarder le handicap autrement ...

8 juin 2010 - Dernier ajout 9 juin 2010

Il est généralement admis que le handicap est la première cause de discrimination en France. Pourquoi ? Les préjugés et les tabous sont tenaces. Les personnes handicapées, plus de 5 millions en France (soit + de 10% de la population), restent quotidiennement victimes de discrimination face à leur droit d’accès à l’emploi ou à la culture. « Afin de se rapprocher de l’autre, porteur de différences », la cité du Livre souhaite informer et susciter la réflexion chez les citoyens à travers des échanges et des témoignages. Pour les 17, 18 et 19 juin prochains, elle proposera des journées de sensibilisation autour des difficultés rencontrées par les personnes handicapées. Des acteurs institutionnels et associatifs ainsi que des familles prendront la parole pour déminer les consciences, les préjugés, lever les tabous et cheminer « vers une vie collective plus facile » car les regards sont trop souvent méprisants.


 

JPEG - 177.2 ko

« Mieux se connaître pour mieux se comprendre », c’est dans cette optique que la Cité du Livre consacrera les journées du 17, 18 et 19 juin prochains à sensibiliser les citoyens vis-à-vis du handicap qui de prime à bord effraie les personnes valides, qui adoptent souvent inconsciemment une attitude et un regard méprisants. Le combat est encore long pour faire en sorte que les personnes en situation de handicap soient reconnues en tant qu’individu à part entière. Pour cela il faut arriver à changer les comportements qui feront par la suite changer les regards.

Car il est toujours aussi difficile pour une personne handicapée d’avoir accès à l’emploi. Selon l’Agefiph, (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées) « le nombre de demandeurs d’emploi handicapés s’élevait à 250.000 en janvier 2010, une hausse de 9,5% en un an. Le taux de chômage (longue durée) lui était de 33% fin 2009 chez les demandeurs d’emploi, alors qu’il restait à 50% chez les personnes handicapées. C’est pour pallier aux difficultés d’accès à l’emploi, qu’a été adoptée la loi du 10 juillet 1987 fixant à 6% le quota des travailleurs handicapés que les entreprises du secteur privé et tout établissement public de plus de 20 salariés, à l’obligation d’employer, faute de quoi ils seront soumis à une amende. La loi du 11 février 2005 (gouvernement Raffarin) « pour l’égalité des droits et des chances, pour la participation et pour la citoyenneté des personnes handicapées », a renforcé et simplifié l’obligation d’emploi des entreprises et a ouvert de nouveaux droits aux personnes handicapées. C’est aussi une façon de sensibiliser la société civile ainsi que les employeurs. Selon l’Agefiph, depuis 2006, plus de 20.000 entreprises de 20 à 49 salariés qui n’employaient aucun handicapé auront engagé courant 2010 « une action positive ».

L’article 2 de la loi de 2005 définit le handicap dans toute sa diversité. « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou trouble de santé invalidant ».

Parmi les obligations figure celle de chaque département qui sous la direction du Conseil général à l’obligation de créer une Maison départementale des personnes handicapées dont la mission est d’accueillir, d’informer, d’accompagner et de conseiller les personnes handicapées et leur famille. Le principe d’accessibilité pour tous, quel que soit le handicap, a également été réaffirmé par cette loi. Ainsi les établissements existants recevant du public et les transports collectifs ont dix ans pour se mettre en conformité avec la loi. L’échéance est fixée en 2015. La loi impose aussi d’aborder la question du handicap pendant les cours d’éducation civique à l’école primaire et au collège et réaffirme également la possibilité de prévoir des aménagements afin que les étudiants handicapés puissent poursuivre leurs études et passer des concours.

Aujourd’hui quels sont les résultats ? Comment vit une personne invalide au quotidien ? Quelles sont les obligations des collectivités territoriales ? C’est pour répondre à toutes ces questions que la cité du Livre organisera deux tables rondes où seront réunis des acteurs associatifs, institutionnels et des familles.

Un accès difficile à la culture ?

D’une façon générale, les personnes invalides se sentent « les laissées pour compte » de l’offre culturelle. Si la culture est reconnue comme une démarche sociale importante, la fréquentation des lieux culturels par les personnes handicapées est très faible en raison d’obstacles architecturaux.

L’accès aux lieux d’activité culturelle, tels que les théâtres, les musées, les cinémas et les bibliothèques ne sont pas tous faciles d’accès bien que la loi l’exige afin de répondre à cet enjeu démocratique. Ce sera l’objet des discussions qui animeront la table ronde « Handicap et accès à la culture : un plaisir à partager ». Les différents acteurs culturels de la ville d’Aix-en-Provence présenteront les différents dispositifs mis en place pour favoriser l’accès de leurs structures aux personnes invalides ainsi que leurs réussites et leurs limites. En effet, les structures culturelles développent de plus en plus une offre adressée au public handicapé autour d’expositions sensorielles, film en audiovision, etc. Il n’est pas rare de voir au musée Granet et ce depuis 2007, des ateliers ou des parcours tactiles et sensoriels pour un public aveugle, malvoyant et malentendant. La rencontre réunira Suzanne Berling (Théâtre du Jeu de Paume), Frédéric Jussian (Musée Granet), Nicolas Noël (association Tétines et Biberons), Françoise Reynette (association Artesens) et sera animée par Béatrice Coignet (Bibliothèque Méjanes), jeudi 17 juin.

« Où en est-on de l’aide, de l’accompagnement et des efforts accomplis ? »

La journée du 18 juin sera quant à elle consacrée au thème : « Grandir et vivre ensemble : le handicap au quotidien ». « Relations parentales, annonce aux proches, accueil en crèche, scolarité, entrée dans la vie active sont autant d’étapes de l’existence du handicapé qui risquent de se transformer en parcours du combattant ». Anne Felisaz, Alix Garnier-Warrain (association Soliane), Marie-France Pepek (Service d’accompagnement médico-social des personnes handicapées – SAMSAH Marseille), Christian Charmasson (Maison départementale des personnes handicapées-MDPH 13) et Joëlle Parra (Mission Handicaps Communauté du Pays d’Aix) prendront part aux débats et évoqueront les résultats obtenus par leur structure, dont la majorité a été créée suite à la loi de février 2005. Ce sera également l’occasion de faire le point sur les conditions de vie et d’intégration du handicapé en Pays d’Aix et dans la région.

Raphaelle Tsao, maitre de conférences en Psychologie du développement (Université de Provence) et formatrice à l’IUFM d’Aix-Marseille fera quant à elle, état des connaissances sur le développement psychologique des porteurs du syndrome de Down - (aussi appelé trisomie 21) - et sur les possibilités en termes d’intégration scolaire et professionnelle. Ce bilan sera complété par les témoignages de parents, de professionnels et de l’association Trisomie 21.

Ces différentes journées de sensibilisation seront ponctuées de projection, de spectacles et de contes pour enfants. La salle Armand Lunel équipée d’une boucle magnétique et de fauteuils rétractables accueillera les personnes aveugles et malvoyantes lors de la projection du film « Carmen » de Francesco Rossi.

Vendredi 18 juin et samedi 19 juin à 10h le public handicapé sera invité à visiter la Cité du Livre et les services qu’elle offre aux personnes handicapées. La dernière visite se fera en langue des signes. Inscription au 04 42 91 98 88.

Pour plus d’informations vous trouverez le programme détaillé sur http://www.citedulivre-aix.com

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard