Articles

Accueil > Actualités > La Cité du Livre vous invite à regarder le handicap autrement (...)

 

La Cité du Livre vous invite à regarder le handicap autrement ...

8 juin 2010 - Dernier ajout 9 juin 2010

Il est généralement admis que le handicap est la première cause de discrimination en France. Pourquoi ? Les préjugés et les tabous sont tenaces. Les personnes handicapées, plus de 5 millions en France (soit + de 10% de la population), restent quotidiennement victimes de discrimination face à leur droit d’accès à l’emploi ou à la culture. « Afin de se rapprocher de l’autre, porteur de différences », la cité du Livre souhaite informer et susciter la réflexion chez les citoyens à travers des échanges et des témoignages. Pour les 17, 18 et 19 juin prochains, elle proposera des journées de sensibilisation autour des difficultés rencontrées par les personnes handicapées. Des acteurs institutionnels et associatifs ainsi que des familles prendront la parole pour déminer les consciences, les préjugés, lever les tabous et cheminer « vers une vie collective plus facile » car les regards sont trop souvent méprisants.


 

JPEG - 177.2 ko

« Mieux se connaître pour mieux se comprendre », c’est dans cette optique que la Cité du Livre consacrera les journées du 17, 18 et 19 juin prochains à sensibiliser les citoyens vis-à-vis du handicap qui de prime à bord effraie les personnes valides, qui adoptent souvent inconsciemment une attitude et un regard méprisants. Le combat est encore long pour faire en sorte que les personnes en situation de handicap soient reconnues en tant qu’individu à part entière. Pour cela il faut arriver à changer les comportements qui feront par la suite changer les regards.

Car il est toujours aussi difficile pour une personne handicapée d’avoir accès à l’emploi. Selon l’Agefiph, (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées) « le nombre de demandeurs d’emploi handicapés s’élevait à 250.000 en janvier 2010, une hausse de 9,5% en un an. Le taux de chômage (longue durée) lui était de 33% fin 2009 chez les demandeurs d’emploi, alors qu’il restait à 50% chez les personnes handicapées. C’est pour pallier aux difficultés d’accès à l’emploi, qu’a été adoptée la loi du 10 juillet 1987 fixant à 6% le quota des travailleurs handicapés que les entreprises du secteur privé et tout établissement public de plus de 20 salariés, à l’obligation d’employer, faute de quoi ils seront soumis à une amende. La loi du 11 février 2005 (gouvernement Raffarin) « pour l’égalité des droits et des chances, pour la participation et pour la citoyenneté des personnes handicapées », a renforcé et simplifié l’obligation d’emploi des entreprises et a ouvert de nouveaux droits aux personnes handicapées. C’est aussi une façon de sensibiliser la société civile ainsi que les employeurs. Selon l’Agefiph, depuis 2006, plus de 20.000 entreprises de 20 à 49 salariés qui n’employaient aucun handicapé auront engagé courant 2010 « une action positive ».

L’article 2 de la loi de 2005 définit le handicap dans toute sa diversité. « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou trouble de santé invalidant ».

Parmi les obligations figure celle de chaque département qui sous la direction du Conseil général à l’obligation de créer une Maison départementale des personnes handicapées dont la mission est d’accueillir, d’informer, d’accompagner et de conseiller les personnes handicapées et leur famille. Le principe d’accessibilité pour tous, quel que soit le handicap, a également été réaffirmé par cette loi. Ainsi les établissements existants recevant du public et les transports collectifs ont dix ans pour se mettre en conformité avec la loi. L’échéance est fixée en 2015. La loi impose aussi d’aborder la question du handicap pendant les cours d’éducation civique à l’école primaire et au collège et réaffirme également la possibilité de prévoir des aménagements afin que les étudiants handicapés puissent poursuivre leurs études et passer des concours.

Aujourd’hui quels sont les résultats ? Comment vit une personne invalide au quotidien ? Quelles sont les obligations des collectivités territoriales ? C’est pour répondre à toutes ces questions que la cité du Livre organisera deux tables rondes où seront réunis des acteurs associatifs, institutionnels et des familles.

Un accès difficile à la culture ?

D’une façon générale, les personnes invalides se sentent « les laissées pour compte » de l’offre culturelle. Si la culture est reconnue comme une démarche sociale importante, la fréquentation des lieux culturels par les personnes handicapées est très faible en raison d’obstacles architecturaux.

L’accès aux lieux d’activité culturelle, tels que les théâtres, les musées, les cinémas et les bibliothèques ne sont pas tous faciles d’accès bien que la loi l’exige afin de répondre à cet enjeu démocratique. Ce sera l’objet des discussions qui animeront la table ronde « Handicap et accès à la culture : un plaisir à partager ». Les différents acteurs culturels de la ville d’Aix-en-Provence présenteront les différents dispositifs mis en place pour favoriser l’accès de leurs structures aux personnes invalides ainsi que leurs réussites et leurs limites. En effet, les structures culturelles développent de plus en plus une offre adressée au public handicapé autour d’expositions sensorielles, film en audiovision, etc. Il n’est pas rare de voir au musée Granet et ce depuis 2007, des ateliers ou des parcours tactiles et sensoriels pour un public aveugle, malvoyant et malentendant. La rencontre réunira Suzanne Berling (Théâtre du Jeu de Paume), Frédéric Jussian (Musée Granet), Nicolas Noël (association Tétines et Biberons), Françoise Reynette (association Artesens) et sera animée par Béatrice Coignet (Bibliothèque Méjanes), jeudi 17 juin.

« Où en est-on de l’aide, de l’accompagnement et des efforts accomplis ? »

La journée du 18 juin sera quant à elle consacrée au thème : « Grandir et vivre ensemble : le handicap au quotidien ». « Relations parentales, annonce aux proches, accueil en crèche, scolarité, entrée dans la vie active sont autant d’étapes de l’existence du handicapé qui risquent de se transformer en parcours du combattant ». Anne Felisaz, Alix Garnier-Warrain (association Soliane), Marie-France Pepek (Service d’accompagnement médico-social des personnes handicapées – SAMSAH Marseille), Christian Charmasson (Maison départementale des personnes handicapées-MDPH 13) et Joëlle Parra (Mission Handicaps Communauté du Pays d’Aix) prendront part aux débats et évoqueront les résultats obtenus par leur structure, dont la majorité a été créée suite à la loi de février 2005. Ce sera également l’occasion de faire le point sur les conditions de vie et d’intégration du handicapé en Pays d’Aix et dans la région.

Raphaelle Tsao, maitre de conférences en Psychologie du développement (Université de Provence) et formatrice à l’IUFM d’Aix-Marseille fera quant à elle, état des connaissances sur le développement psychologique des porteurs du syndrome de Down - (aussi appelé trisomie 21) - et sur les possibilités en termes d’intégration scolaire et professionnelle. Ce bilan sera complété par les témoignages de parents, de professionnels et de l’association Trisomie 21.

Ces différentes journées de sensibilisation seront ponctuées de projection, de spectacles et de contes pour enfants. La salle Armand Lunel équipée d’une boucle magnétique et de fauteuils rétractables accueillera les personnes aveugles et malvoyantes lors de la projection du film « Carmen » de Francesco Rossi.

Vendredi 18 juin et samedi 19 juin à 10h le public handicapé sera invité à visiter la Cité du Livre et les services qu’elle offre aux personnes handicapées. La dernière visite se fera en langue des signes. Inscription au 04 42 91 98 88.

Pour plus d’informations vous trouverez le programme détaillé sur http://www.citedulivre-aix.com

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard