Articles

Accueil > Tribunes (archives) > Tribunes populaires > Expression de la vie associative > L’espace Franco-Algérien et ses amis commémorent pour la seconde fois les (...)

 

L’espace Franco-Algérien et ses amis commémorent pour la seconde fois les massacres du 8 mai 1945 en Algérie.

6 mai 2010 - Dernier ajout 28 avril 2010

Grand Rassemblement sur le Vieux Port de Marseille (Quai d’Honneur) Samedi 8 Mai 2010 à 10h30

Pourquoi l’Espace Franco-Algérien et ses amis commémorent les massacres du 8 mai 1945 en Algérie.

Il est des commémorations qui sont inscrites comme une évidence dans les calendriers et les agendas ; il en est d’autres qui ne sont même pas connues des citoyens.

La date du 8 mai 1945 en est un parfait exemple. Elle est l’une de ces dates commémoratives qui a la mémoire sélective pour se souvenir uniquement de la libération de la France occupé par l’Allemagne nazie mais qui occulte délibérément les violentes répressions conduites par l’armée française contre les Algériens de Sétif, Guelma et kherrata qui revendiquaient alors leur volonté d’indépendance...


 

Ou alors il fallait voir par là les bienfaits du colonialisme dans ces massacres qui ont longtemps été cachés au peuple de France.

En effet, le 8 mai 45, dans la liesse de la victoire des Alliés contre les forces de l’Axe, les Algériens décident de manifester pacifiquement pour revendiquer leur désir d’indépendance. Dans la foule, un jeune Algérien refuse de baisser le drapeau rouge, vert, blanc qu’il brandit pacifiquement. Un policier l’abat aussitôt. La manifestation dégénèrera en émeutes et se propagera dans toute la région de Sétif, Guelma et Kherrata. L’armée française exercera alors une cruelle répression et de nombreuses exactions qui feront des milliers de victimes et cela durant plusieurs semaines.

Aujourd’hui, il est temps que la France reconnaisse sa propre histoire. Car la cohésion nationale et la construction d’un avenir solidaire et respectueux des uns et des autres passent notamment par le partage et la reconnaissance de cette mémoire collective. L’Espace Franco-Algérien PACA poursuit ainsi son principal objectif, qui n’est autre que d’établir des liens de fraternité et de prospérité entre nos deux pays, la France et l’Algérie.

L’histoire de France et l’histoire coloniale ne sont pas à occulter. Qu’elles soient belles ou pas, elles doivent être relatées. L’Espace Franco-Algérien PACA entend donc rattraper le retard en commémorant pour la deuxième fois consécutive cet « autre 8 mai 45 ». Car il est quand même dommage que la majorité des citoyens marseillais, provençaux et azuréens ne connaissent pas l’existence de cette page de l’histoire de France.

Un collectif d’associations et de syndicats (La Ligue des Droits de l’Homme, Quartiers Nord-Quartiers Forts, CCAMMPE …) s’associe à cette démarche dans un devoir de mémoire pour que toutes les mémoires soient traitées de façon équitable et pour qu’on puisse enfin tourner la page sur un avenir apaisé et réconcilié.

La commémoration de cet « autre 8 mai 45 » sera ainsi l’occasion de rendre hommage aux victimes autour d’un rassemblement symbolique sur le vieux Port de Marseille à 10h30. La journée se poursuivra autour de la projection du documentaire de Mariem Hamidat « Mémoires du 8 mai 1945 ». Elle se terminera sur un débat avec le sociologue Vincent Geisser et animé par Rachida Brahim, journaliste à Med’ in Marseille.info. Le photographe Abed Abidat présentera quant à lui, son ouvrage photographique aux marseillais. Un ouvrage qui sortira symboliquement ce 8 mai 2010.

Hakim ALLIK

Président de l’Espace Franco-Algérien PACA Méditerranée

Nous vous attendons nombreux !



- 10h30 rassemblement sur le Vieux-Port de Marseille (Quai d’honneur) en hommage aux victimes des massacres en Algerie.

- 13h45 Projection film documentaire "Mémoires du 8 mai 1945"
31, Bld d’Athènes 13001 Marseille. Entrée libre dans la limite des places disponible

Suivi d’une conférence débat avec :

Rachia Brahim, Journaliste à Med’ in Marseille

Vincent Geisser, Sociologue

Abed Abidat, Photographe d’images Plurielles

- Expo photos et vente du livre d’Abed Abidat : "8 Mai 1945, Tragédie dans le Constantinois Setif, Guelma, Kherrata."

JPEG - 213.8 ko

 

 

Autres articles Tribunes (archives)Tribunes populairesExpression de la vie associative

 

Articles récents

Articles au hasard