Articles

Accueil > Actualités > « L’Aïd dans la cité, une fête à partager » rend hommage à Mohamed (...)

 

« L’Aïd dans la cité, une fête à partager » rend hommage à Mohamed Bouazizi

28 octobre 2011

A l’occasion de la fête de l’Aïd El Kébir, l’UFM 13 propose une série de manifestations ludiques et politiques, durant ce grand week-end de la Toussaint. Placée sous le signe du printemps arabe, la manifestation « L’Aïd dans la Cité, une fête à partager », a tenu à rendre hommage à Mohamed Bouazizi, ce jeune vendeur ambulant tunisien dont la tentative de suicide par immolation le 17 décembre 2010,et son décès deux semaines plus tard, le 4 janvier 2011, a déclenché des émeutes , prémices à la révolution tunisienne. Sa famille sera présente à Marseille. Mais « L’Aïd dans la Cité » est aussi un moment de réjouissance avec musiques traditionnelles ou franchement plus contemporaines, expo, conférences…


 

JPEG - 12 ko

Affiche de Mohamed Bouazizi

Si « L’Aïd dans la cité, une fête à partager », tend généralement à mettre en avant le meilleur de la culture musulmane et à faire partager et découvrir les cultures de l’autre rive de la Méditerranée aux Marseillais, révolution arable oblige, la fête pour son huitième anniversaire, revient sur les évènements politiques de 2011. Le programme le revendique d’ailleurs haut et fort « Depuis le lancement du festival, nous voulons démontrer que les Musulmans de France comme d’ailleurs ont, ancrées au plus profond d’eux-mêmes, les valeurs de tolérance, de respect, de dignité humaine, de foi en la démocratie ». Pour rendre hommage à ce mouvement des révolutions, un débat à l’IUFM sera prévu ainsi qu’ une rencontre avec la famille et les proches du premier martyre de la révolution Mohamed Bouazizi,. « Diffuser et faire respecter son héritage, transformer son terrible geste en message d’espoir pour les générations futures, c’est la lourde tâche que les siens ont décidé d’accomplir », explique la brochure.

JPEG - 18.7 ko
Asma Lamrabet

Politique toujours et assez brûlant est la conférence d’Asma Lamrabet, auteur du livre Femmes-Islam-Occident, chemins de l’universel. « Bien loin de ces stéréotypes, Asma Lamradet se revendique à la fois féministe et musulmane, féministe parce que Musulmane ». Une quadrature du cercle vu d’Occident qui risque de déclencher foule de questions. Le programme prévient « Vous êtes sceptiques ou tout simplement curieux… Venez l’écouter et lui poser vos questions ».

JPEG - 15.1 ko
Lotfi Abdelli

Mais place aux réjouissances avec le pan culturel du festival. D’abord les spectacles. La soirée Tunisie de vendredi 28 octobre, à l’Espace Julien de Marseille présente deux jeunes artistes. Humour toute avec Lotfi Abdelli et son spectacle « Made in Tunisia et fiers de l’être », présenté pour la première fois à Marseille, « Où il traite avec humour tant des travers de ses compatriotes que de son propre parcours vers la gloire ! ».

JPEG - 30.2 ko
El general

Musique pour la seconde partie de soirée avec le rappeur El Genéral. « Ce rappeur sans concession dénonçait déjà̀ sous Ben Ali, l’arbitraire, le népotisme, la misère sociale. Son titre phare « Raïs Bledna » est devenu l’hymne officiel de la Révolution de Jasmin ! Le lendemain samedi, à l’Espace Julien, les plus âgés pourront apprécier Abdelkader Chaou, « le dernier monstre sacré du chaâbi algérois » qui s’inspire aujourd’hui aussi volontiers de la musique arabo-andalouse.

Cours de déco

Pour stimuler votre esprit créatif, pour les amoureux de l’art et la beauté, rien de tel que le programme concocté par les organisateurs. Attention, il convient de réserver à l’avance pour participer aux ateliers. Chacun aura devant soi une large palette d’activités comme s’initier à la calligraphie arabe ou à la calligraphie berbère, apprendre la cuisine traditionnelle du Maghreb , telle que savoir cuisiner un couscous bien entendu mais aussi des pains traditionnels ou des pâtisseries au miel, grâce à Malika « Notre Master chef à nous ». A ne pas rater non plus : les cours de déco, par Raïb Settita, fondateur de Décocité qui « réhabilite le patrimoine marseillais en rendant hommage au savoir-faire traditionnel des artisans des deux rives de la Méditerranée ». Partager avec lui son secret du Tadelakt, ce somptueux enduit à la chaux traditionnelle marocain qui veloute aujourd’hui les murs et les sols de tous les amoureux de la déco en Europe et ailleurs. Art encore, l’exposition à l’UFM de Christine Juin, alias Juanita Banana, semble particulièrement imaginative et métissée et colorée. « Elle prend le meilleur de toutes les tendances de la cité pour fabriquer des toiles ethnos issues d’un univers mandala ».

JPEG - 49.3 ko

Côté jeune génération, « L’Aïd dans la cité, une fête à partager » a tout prévu. Une conteuse « provençalo-maghrébine », Fanny Dekkari, présentera ses contes et légendes de la Méditerranée, à l’UFM où « la chèvre d’or du Lavandou se découvre des atomes crochus avec la gazelle de l’Atlas ». Pour les enfants et les plus grands enfin, le mardi 1er novembre au Dôme de Marseille, une « méga kermesse, une fête multicolore » entièrement gratuite réunira animations, stands, concerts. Les enfants pourront suivre des ateliers de travaux manuels, d’arts plastiques, de maquillage, de musique et de jeux de société, les ados, les jeux vidéos. Avec en prime des spectacles de clown, mime, jonglage, magicien, chants et danses du monde, gnawa, hip hop, défilé de misse beauté du Maghreb, sketch.

UFM, Union des Familles Musulmanes, 26 , rue nationales,13001 Marseille

Réservation : 04 91 91 99 35

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • Novembre 2017

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • Novembre 2017

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • Octobre 2017

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • Octobre 2017

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • Octobre 2017

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • Septembre 2017

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard