Articles

Accueil > Actualités > Karim Zéribi à Europe Ecologie : « je n’ai jamais caché mon ambition (...)

 

Karim Zéribi à Europe Ecologie : « je n’ai jamais caché mon ambition »

11 octobre 2010 - Dernier ajout 12 octobre 2010

Vendredi dernier, le président de la RTM, Karim Zéribi a rejoint officiellement Europe Ecologie…avec une bonne demi-heure de retard à La Nautique. Le conseiller municipal de Marseille et communautaire apparenté socialiste « fait de la politique pour faire bouger les choses ». L’homme est ambitieux, il annonce d’ores et déjà qu’il sera candidat aux Législatives dans les quartiers Nord. Actuellement, Europe Ecologie se mobilise surtout sur deux questions : Iter et l’eau dans l’aire marseillaise.


 

JPEG - 62.9 ko

Retenu sur l’inauguration de la nouvelle ligne de bus, le patron de la RTM était très attendu au Pavillon flottant, au Vieux-Port ce 8 octobre. Le premier contact avec Europe Ecologie a eu lieu à Nantes, aux journées d’été (17/21 août 2010). Karim Zéribi avait alors été invité par la commission Transports. Michèle Rivasi, députée européenne Europe Ecologie est ravie de cette nouvelle adhésion, « il a une expérience politique, il porte des valeurs. Il va apporter un plus. Il n’y a pas grand monde qui soit proche de notre position ». Sa compétence en Transports et Développement durable est soulignée également, « sur l’Energie, nous avons fait une bonne recrue. C’est quelqu’un qui a de l’ambition » ajoute l’élue européenne. Selon Mme Rivasi, la richesse d’Europe Ecologie est de rassembler des personnes différentes, mettant leurs compétences au service du mouvement. Laurence Vichnievsky, conseillère régionale, référente nationale du groupe EE/les Verts a également souhaité la bienvenue à Karim Zéribi, « nous pouvons avoir une approche différente. Mais il adhère à la Charte qui est la nôtre ».

Sentiment d’ « avoir trouvé une respiration dans la politique »

L’intéressé parle « d’un immense plaisir, je suis accueilli remarquablement bien parmi mes nouveaux amis. En politique, ce n’est pas évident avec la lutte des egos. Cela m’indique que j’ai fait le bon choix ». Le nouvel élu écologiste se définit comme un homme de gauche, un homme libre « mais on ne fait rien tout seul ». Jusqu’à présent, il a décidé d’être non adhérent d’un parti politique « parce que je ne me reconnaissais pas dans l’offre proposée, peu diversifiée. J’arrive dans un collectif qui a cette aspiration » qui est la sienne.

Aujourd’hui, il a le sentiment d’avoir trouvé « un vent de fraîcheur, une respiration dans la politique. La bipolarisation entre les deux grands partis, UMP ou PS ne le permet pas. J’ai envie de contribuer à un combat politique » au service de la société civile. Deuxième dimension à son engagement est la possibilité de structurer le mouvement Europe Ecologie à Marseille. Il escompte bien que « le parti socialiste puisse prendre un peu de nos idées réformistes, progressistes ». On n’est pas certain que les ténors locaux socialistes apprécient l’intégralité des propos de M. Zéribi. Pourtant, il reconnaît que « ça ne suffit pas, nous devons porter une ambition, une alternative avec le parti socialiste. A cette condition, nos idées avanceront ». Enfin, il observe qu’Europe Ecologie a atteint un niveau de maturité « qui lui permet d’être dans un gouvernement » au vu des scores réalisés aux élections Européennes et Régionales.

JPEG - 41.9 ko

Transparence annoncée avec les socialistes locaux

Le personnage est ambitieux, « je ne l’ai jamais caché, ce n’est pas un sujet tabou. Je suis un homme engagé, j’ai une approche très républicaine. Nous sommes sur de vrais débats, ça m’intéresse ».

Proche de la politique menée par les socialistes, il avait été nommé au lendemain des Municipales par MM. Guérini (président du Conseil Général) et Caselli (président de la communauté urbaine de Marseille MPM) à la présidence de RTM. Karim Zéribi redit, « je suis sincère dans mon engagement. Jean-Noël Guérini est au courant » (pour Europe Ecologie). Sa nouvelle étiquette politique ne devrait absolument pas le gêner dans ses relations avec le patron de la MPM. En tant que président écologiste de RTM, il « espère bien en gagner de l’estime » auprès de M. Caselli. Il a tenu à éclaircir un point « qui laissait penser que les questions avaient été posées en amont (pour son adhésion à Europe Ecologie), c’est faux ». Par contre, l’élu des 13e/14e arrondissements déclare qu’il sera bien candidat aux Législatives de 2012 dans les quartiers Nord. Laurence Vichnievsky renchérit « c’est vrai que rien n’a été décidé au plan national. En revanche, au plan local, on est en train de définir nos stratégies et finalement, Karim sera candidat sur les quartiers Nord ».

Nouvelle France, think tank d’Europe Ecologie ?

Que devient alors « Nouvelle France » dont Karim Zéribi est le fondateur ? Des amis du club politique de réflexions peuvent rejoindre Europe Ecologie. « Nouvelle France » vient d’essaimer à Perpignan. Le 1er octobre, à la Boate à Marseille, il a créé le pôle Entreprise du club, en présence de plus de 65 chefs d’entreprise de Marseille et de sa région. La démarche va continuer de se développer. Une forme de débat peut s’instaurer, « des gens de Nouvelle France peuvent produire des idées, des réactions. Il peut y avoir une transversalité intéressante avec Europe Ecologie. Nouvelle France pourrait être le think tank de Europe Ecologie comme Terra Nova pour le PS ».

Retraites, catastrophe en Hongrie

Si Karim Zéribi était la vedette vendredi, Europe Ecologie a par ailleurs une actualité plutôt chargée. Sébastien Barles, porte-parole et conseiller municipal de Marseille a notamment abordé la problématique des retraites. La réforme est une nécessité mais selon lui, elle reste injuste. Il lui paraît indispensable de mettre en place des cotisations sur les revenus du capital et d’intégrer une réflexion sur l’emploi des jeunes et des séniors pénalisés. Pourquoi ne pas imaginer un tutorat, permettant une intégration dans le monde du travail ? Par ailleurs, la catastrophe écologique de Hongrie suite à un accident industriel, survenu dans une usine de bauxite-aluminium interpelle les élus sur l’établissement de Gardanne. Si les risques ne sont pas jugés considérables, le danger sanitaire existe sur les poussières de bauxite.

JPEG - 90.4 ko

L’eau publique et ITER, « plombé par l’argent »

Cependant, l’eau et ITER ont monopolisé le débat. Michèle Rivasi a déclaré que ITER « est un projet qui ne tient pas la route, il est plombé par l’argent ». Rappelons que le coût initial de construction était évalué à 5.9 milliards d’€. En début d’année, l’estimation a triplé pour atteindre environ 16 milliards d’€. L’Union européenne doit fournir 45 % du budget de réalisation, la France contribue à 20 % de la part européenne. Or « l’Europe ne veut pas rallonger » précise Mme Rivasi. Quant au GIP (groupement d’intérêt public) ITER/Val de Durance, la signature de la convention constitutive le 7 octobre est une bonne chose mais « ce GIP arrive beaucoup trop tard » estime la députée européenne.

Au chapitre de l’eau, « on fait des remous » indique avec humour Laurence Vichnievsky. L’idée fait son chemin, Patrick Mennucci, vice-président à la culture de la Région, maire du 1e/7e arrondissements marseillais et Jean-Noël Guérini ont « avancé dans leur réflexion pour un retour à la gestion publique de l’eau, ils nous rejoignent ». Sur un plan européen, Michèle Rivasi a invité Danielle Mitterrand, fondatrice de France Libertés à s’exprimer en marge de la session plénière de Strasbourg le 15 décembre sur la question mondiale de l’eau.

Europe Ecologie/Verts : un nouveau mouvement

Sujet important est également, au niveau national, la restructuration du mouvement. Le 9 octobre, lors des Assises territoriales, les militants en ont voté les statuts. Europe Ecologie et Les Verts ont décidé de réunir leurs forces autour d’un mouvement unifié de l’écologie politique. « Aucune autre structure de ce type n’existe en France ou ailleurs. Ce mouvement comprend un parti politique classique et un réseau coopératif » souligne Mme Vichnievsky. Son nom sera choisi à Lyon, le 13 novembre au cours des Assises nationales du rassemblement des écologistes. Dans la foulée, le 25 novembre, Eva Joly sera à Aix-en-Provence.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

  • 4 mai

     

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron, pas les catholiques

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron. Aucun responsable catholique ne s’est joint à cette initiative inter-religieuse. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech appellent jeudi 4 mai "au vote républicain pour Emmanuel Macron" pour le second tour de l’élection présidentielle, dans une déclaration "d’une même voix". (...)

     

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second (...)

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

Articles récents

Articles au hasard