Articles

Accueil > Actualités > Jhona Jack donne vie aux textiles

 

Jhona Jack donne vie aux textiles

2 mai 2011

Au 8 de la rue de l’Arc, au cœur du quartier de Noailles, une boutique existe depuis deux ans. Le gardien des lieux est Jhona Jack Vaz. Le jeune créateur réalise toute personnalisation sur les textiles et multiples supports. Jhona Jack prépare une nouvelle collection de T-shirts et tente de booster son business en développant son site web.


 

JPEG - 70.8 ko

Sur le trottoir, un étal réunit ses matériaux : pinceaux, stylos encreurs, pots de peinture, bombes de peinture,…La porte de l’échoppe est entrouverte. Lorsqu’on franchit le seuil, Jhona n’est pas tout seul. Un pote est passé avec sa nouvelle casquette : entre les mains expertes de Jack, l’accessoire change d’image quelques instants plus tard. Flocage, sérigraphie, création de logo : le jeune Vaz est l’homme de la situation. Jhona est tout sourire, il fait ce qu’il lui plaît, « tout ce qui était en rapport au dessin, j’aimais bien ». Discret, timide, le créateur de « 99 prod » n’ose se raconter.

Après un CAP de sérigraphie, passionné, il choisit de donner un sens artistique à son futur job. Toujours à Marseille, il passe ensuite un bac pro Imprimerie au lycée Léonard de Vinci, diplôme complété par une formation en aérographie. La boucle est bouclée. Le jeune sénégalais est capable d’intervenir sur tous supports.

La marque…99

Jhona commence l’impression de T-shirts avec son cousin, Frédéric Mendy. Il dépose sa marque « Mandjak » en 2004, puis plus tard « Ozas 99 ». Toutes les marques avaient un numéro mais « 99 » le tentait comme rappel à ses origines. Le chiffre correspondait au code département pour les personnes nées à l’étranger, apparaissant sur le numéro de Sécurité sociale. Jhona est né près de Dakar en janvier 1985, à Yeumbeul au Sénégal de parents, originaires de Guinée-Bissau. Il a rejoint Marseille en 1995 par regroupement familial.

Une double reconnaissance lui permettra de démarrer son activité. Il est lauréat de « Talents des cités 2008 », catégorie Emergence et un autre concours régional « Envie d’agir » ». Il monte un projet avec un copain styliste, Franky Tranchot. « L’idée était de mélanger nos deux savoir-faire » nous dit-il. Il décide même de suivre une formation de couture, autour du patronage et du modélisme afin de connaître les bases du métier de styliste. Son pote Franky fait le chemin inverse.

JPEG - 83.2 ko

Militant au comité pour la mémoire de l’esclavage

Depuis, leur collaboration est certes moins soutenue. Mais ils continuent à travailler ensemble sur les collections et défilés de mode. Ces rencontres ont lieu à Marseille. Jack évoque « Créa-mode » en octobre ou des événements de promotion, animés par différents créateurs dans les discothèques.

Il nous éclaire sur sa technique. Il travaille avec des stylos encreurs ou des pinceaux, « je peux aussi travailler à la bombe ou l’aérographe ». Il aime bien les couleurs vives, claires. Il fait du sur-mesure, des potes viennent avec des idées, lui les réalise. Ou alors, « je leur montre mon book et je leur fais une proposition » précise le jeune créateur.

Dans son capharnaüm, tous les textiles et autres accessoires de mode se côtoient : pantalons, T-shirts, casquettes, lunettes,…Parfois, Jack se réfugie dans la création pure. A l’aide de bombes de peinture ou de peinture acrylique, il réalise des portraits à partir de photos, sur des tableaux.

L’artiste est aussi engagé. Il est un militant du Collectif PACA pour la mémoire de l’esclavage. Chaque année, Jack réalise « une fresque en même temps que la commémoration du 10 mai ».

JPEG - 95.1 ko

99 prod : projet de site internet

Installé depuis janvier 2009 dans la ruelle de l’Arc, le jeune homme aimerait bien donner un nouvel essor à sa marque. Des connexions sont déjà établies avec des boutiques de différentes villes, Paris, Strasbourg, Mulhouse, Bordeaux, Toulon, Nantes, Montpellier. Il voudrait davantage « répondre aux besoins de la clientèle et développer mon business. Je travaille à un nouveau site internet (marchand) ». Il rêve de pouvoir diffuser sa marque plus largement dans l’hexagone. Actuellement, il prépare une collection de T-shirts sérigraphiés pour enfants, femmes et hommes.

Encore tout étonné de son parcours, Jhona poursuit son itinéraire de créateur d’entreprise sans prendre la « grosse tête ». Le garçon n’a pas oublié les gens de son quartier, « je suis prêt à les aider. On devrait essayer de faire preuve de plus de solidarité, de s’entraider, d’arrêter d’être égoïstes ». Ce « Talent des Cités » a aussi des valeurs humaines.

Jhona Jack Vaz, 99 prod, personnalisation sur tous textiles, multiples supports. Contact : ozas99@hotmail.fr, http://myspace.com/ozas99, jhonajack.mandjak (facebook). 8 rue de l’Arc, 13001 Marseille, tél 06 66 81 42 42/09 52 12 80 82

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard