Articles

Accueil > Actualités > « J’y suis, j’y reste » : un autre regard sur le quotidien des (...)

 

« J’y suis, j’y reste » : un autre regard sur le quotidien des sans-papiers

4 décembre 2011

Durcissement des conditions de séjour et d’acquisition de la nationalité française, réforme du droit d’asile, alors que les annonces se multiplient et en pleine controverse sur la bataille menée par le ministre de l’Intérieur contre l’immigration, Cyril Zannettacci revient sur un des derniers épisodes marquants de la lutte du collectif des sans papiers : l’occupation de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) en 2010. A travers son objectif, le photographe nous fait pénétrer dans le quotidien de ces hommes et de ces femmes qui ont élu domicile pendant plusieurs mois, rue Beaudelique, jusqu’à leur évacuation en août 2010. Il présentait ses photos, vendredi, au centre culturel Confluences, dans le 20 ème arrondissement de Paris.


 

JPEG - 46.3 ko

Des gamelles jouant les équilibristes sur des réchauds, des bidons d’eau entassés dans les couloirs, quelques vêtements accrochés à un coin de porte, des fenêtres redessinées au scotch, une paire de chaussures abandonnée aux pieds d’un matelas posé sur une paillasse de fortune, Cyril Zannettacci s’est immergé pendant trois mois dans le quotidien des habitants de la rue Beaudelique, à la rencontre du collectif des sans-papiers qui a investi l’ancienne CPAM rebaptisée pour l’occasion, « Ministère de la régularisation de tous les sans papiers ». Un lieu qui abrite d’anciens bureaux de la Sécurité sociale, dont une partie désaffectée, et qui se compose de plusieurs étages répartis dans d’immenses hangars. 1500 sans-papiers y ont trouvé refuge en juillet 2009, après leur expulsion de la Bourse du travail.

JPEG - 47.3 ko

Scrutant chaque objet et chaque détail de ce lieu de vie devenu l’ultime repère avant la rue, l’œil du photographe se pose également sur chaque visage, révélant les traits graves et les regards hagards de ses habitants dont certains attendent d’être régularisés depuis presque 10 ans. Ils sont en majorité maliens, sénégalais ou ivoiriens, en tout, 25 nationalités se sont croisées rue Beaudelique : « des Africains qui sont là, pour beaucoup depuis longtemps, qui ont travaillé, payé des impôts et qui ne voient pas leur titre de séjour renouvelé et qui par conséquent ne peuvent plus retrouver ni job ni logement. Ils se retrouvent sans argent, à vivre dans l’ illégalité, comme des vagabonds. Certains ne sont pas sortis depuis des mois, de peur d’être arrêtés », commente le photographe indépendant.

JPEG - 56 ko

Une illégalité qui conduit indéniablement à l’enfermement. Les conditions de vie de ces hommes dépeintes sur l’image ne sont pas sans rappeler l’univers carcéral, sentiment le plus dur et prégnant quand on pénètre dans ce lieu et quand on plonge dans cet univers, souligne Cyril Zannettacci. « On veut juste travailler pour recouvrer la liberté », confient plusieurs sans-papiers dans un témoignage présenté sous forme de diaporama sonore. « L’enfermement, les autorités m’ont mis au repos forcé pour une période indéterminée. Si je n’obtempère pas, il y a de grandes chances que je sois reconduit. J’ai hâte de quitter ce corps malade, me redresser, et leur montrer quel valeureux guerrier je suis. Je longe les murs des couloirs, puis traverse une ironie, passe des jours et des nuits interminables sur un lit sans jamais trouver le sommeil. Je suis Robinson, et ma terre d’accueil est une île flottante. », écrit Jean-Charles Lopy, ami du photographe, dans un texte accompagnant l’exposition.

JPEG - 52.4 ko

Derrière les palissades, je vois....

Le reportage a été réalisé au printemps 2010, un an après la forte médiatisation du collectif de sans-papiers. « J’ai toujours suivi leur histoire et je voulais intervenir à un moment où les gens en parlaient moins et où ça retombait un peu dans l’oubli. Je suis aussi toujours curieux de découvrir ce qui se cache derrière les palissades. J’avais un contact, puis j’ai poussé des portes et j’y suis allé de manière instinctive. Une fois entré, j’ai passé mon temps à frapper aux portes, à rencontrer des gens, à les photographier et à les enregistrer. Ils ont compris que je n’étais pas là pour faire quelque chose de spectaculaire pour la presse, mais que j’étais là, à titre de photographe-auteur pour raconter leur vécu à ce moment là, précis », raconte le photographe. Loin de n’être seulement qu’une nécessité matérielle, il rappelle que le rassemblement de ces sans-papiers au sein d’un collectif et dans un même lieu, était une manière de fédérer le mouvement et d’organiser la lutte. Leur objectif : sortir de l’ombre et obtenir des papiers afin de vivre dans la dignité.

JPEG - 74.9 ko

Lorsque le scénario de la Bourse du travail se rejoue en août 2010, après presque un an d’occupation, certains sans-papiers se font régulariser, au compte goutte, tandis que d’autres s’évaporent dans les quatre coins de la capitale. Les occupants avaient dû quitter les lieux, après une décision de justice les sommant de partir. Ils avaient accepté, en échange de la promesse de la préfecture d’examiner les dossiers dés l’évacuation du bâtiment. « Beaucoup se sont éparpillés dans Paris, parfois ils se rassemblent à République pour essayer de fédérer quelque chose. Mais ce qui leur manque désormais, c’est un lieu pour organiser leur combat », regrette le photographe, qui reconnaît avoir troqué pour cette exposition, sa casquette de poète contre celle de militant, afin de dévoiler au grand public ce qu’il a entrevu derrière cette palissade...

JPEG - 67.7 ko

 

Exposition « J’y suis, j’y reste », photographies de Cyril Zannettacci, texte de Jean-Charles Lopy, à découvrir du 2 au 30 décembre, à l’espace Confluences, dans le 20ème arrondissement de Paris, au 190 boulevard de Charonne.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard