Articles

Accueil > En direct de Marseille > L’actu phocée des diversités > Israël massacre, des marseillais ripostent vaillemment et leurs élus se (...)

 

Israël massacre, des marseillais ripostent vaillemment et leurs élus se cachent lamentablement

16 juillet 2014 - Dernier ajout 18 juillet 2014

« Gaza, Gaza Marseille est avec toi », « Israël assassin, Hollande complice » scandaient les 7000 à 12 000 manifestants présents samedi dernier à Marseille, à l’appel du collectif Palestine 13, pour dénoncer les massacres perpétrés à Gaza par l’armée israélienne. A ce jour, ce ne sont pas moins de 190 palestiniens qui ont été assassinés. Un large mouvement de protestation et de solidarité poussé par une jeunesse marseillaise en colère, qui ne comprend pas la « position scandaleuse » du chef de l’Etat François Hollande, pour qui elle a voté. Med’in Marseille était bien évidemment présent pour pallier à la censure et à la désinformation de la majorité des médias nationaux et locaux. Vidéo.


 

Gaza est sous blocus depuis 2006 et les images qui ne cessent de nous parvenir via les réseaux sociaux sont insupportables. Les victimes, des enfants, pour la plupart, sont déchiquetées avec des armes perfectionnées que les palestiniens n’avaient jamais vu en 60 ans de conflit. A cela s’ajoute, le non-respect du droit international. Aucune résolution de l’Onu n’a été respectée par cette « théocratie ».
" Mars pour Gaza-Droit aux luttes "

Face à tant d’injustices, les marseillais ont manifesté pacifiquement, malgré les provocations dont ils ont été victimes. A l’image de cette voiture de police qui se promenait au milieu de la foule. Il a été très difficile de filmer car nous avons été secoué et assimilé aux médias mainstream. Une dame nous a demandé de filmer cette voiture en déclarant : « on imagine mal qu’une voiture de police traverse une manif de bonnets rouges quand ceci sont furieux. Et là, vous remarquerez qu’il n’y a eu aucun accident alors que les bonnets rouges n’avaient pas hésité à répliquer. »

Rares ont été les élus présents. Mais notons la présence de Nouri-ati Djembaé, élu EELV ou de Rebia Benarioua, conseiller général PS. Les médias ont également été très discrets, à l’exception de CANALNAF www.canalnaf.com dans laquelle entre autres, on peut écouter la position de Rebia Benarioua.
Notons également la présence de Fadela El Miri et Aida récemment séquestrées par l’armée israélienne, les militants de l’UJFP, quelques militants de partis politiques (EELV, parti de Gauche, alternatif, NPA, de Changer la Donne), d’autres partis de Gauche à l’exception des communistes. D’anciens élus, à l’image de Maurad Goual, Myriam Salah-Eddine, Haouaria Hadj-Chick.

Reste à savoir si les « lieutenants des autres partis » étaient plus là pour les représenter ou pour informer leur lâche hiérarchie de la colère de leur électeurs trahis. S’agissant d’habitants pour l’essentiel résidant dans les secteurs ou le PS et ses alliés de gauche sont élus. En tout cas, ils auront une explication de l’abstention comme l’ont dit l’essentiel des jeunes manifestants, provenant pour la plupart des quartiers nord : « quand on ignore les citoyens, on reste persuadés que le « Parti Socialiste sioniste » paiera l’addition aux prochaines élections. »

 

 

Autres articles En direct de MarseilleL’actu phocée des diversités

 

Articles récents

Articles au hasard