Articles

Accueil > Actualités > Institut Paoli-Calmettes : amplification de la dynamique de (...)

 

Institut Paoli-Calmettes : amplification de la dynamique de recherche

22 septembre 2010

Le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM) grandit grâce à l’édification d’un bâtiment de 3 000 m² sur le site de l’Institut Paoli-Calmettes. Cette extension accueillera début 2012 six équipes de recherche de niveau international. Des champs de recherche seront en particulier explorés comme l’instabilité du génome et la réparation de l’ADN, les interactions hôte-tumeur, les cellules souches et le cancer, la bioinformatique et la biologie des systèmes. Explications lors de la pose de la première pierre très symbolique le 17 septembre.


 

JPEG - 69.5 ko
Une cérémonie symbolique -le chantier a débuté en février dernier-, avec en premier le Pr Viens, directeur de l’Institut Paoli-Calmettes

Ce futur bâtiment doublera la capacité d’accueil des chercheurs, orientés vers la cancérologie. « On ne peut pas dissocier un lieu de soins d’une partie Recherche d’excellence nationale, internationale » déclare le directeur de l’Institut Paoli-Calmettes, le Pr Patrice Viens. L’extension est nécessaire car les recherches sont très importantes, les équipements lourds sont en place. « Une masse critique de chercheurs est indispensable pour fertiliser les idées » ajoute l’oncologue. Au terme de l’opération, le nombre d’équipes dépassera celui des centres de Lyon ou de Montpellier. L’objectif final étant de faire bénéficier très vite des résultats aux patients.

Recherche dans la réparation du génome

L’évolution du CRCM est indéniable en terme de qualité de recherche. Des thématiques nouvelles seront abordées avec « la recherche fondamentale à des mécanismes fondamentaux en particulier dans la réparation du génome, qui joue un rôle très important dans l’initiation des cancers » commente la directrice, Françoise Birg. L’intérêt du CRCM n’est pas récent, le centre a été précurseur dans l’analyse à grande échelle des génomes.

Egalement, le centre va accueillir des spécialistes de pathologies cancéreuses notamment autour du cancer du pancréas surtout et de la prostate. Une spécificité est à souligner avec la localisation de plateaux techniques performants. On peut retenir la création d’un grand plateau de cytométrie et tri cellulaire, outil indispensable à la compréhension des interactions hôte-tumeur et une extension du Centre de Ressources Biologiques, lieu de stockage sécurisé des prélèvements biologiques.

De nouveaux champs de la biologie du cancer illustrent l’orientation validée par le CRCM. Le travail des interactions hôte-tumeur permettra de comprendre les mécanismes moléculaires impliqués pour s’engager sur de nouvelles voies thérapeutiques, capables entre autres de cibler la cellule tumorale. Les chercheurs apporteront des éléments de réponse à des mécanismes de migration et de mobilité des cellules tumorales, pouvant provoquer le développement des métastases.

JPEG - 70.2 ko
Pose de la première pierre avec la directrice du CRCM, Françoise Birg

Travail sur les cellules souches

Autre domaine de recherche poursuivi sera le travail sur les cellules souches. La récente possibilité d’isoler et de caractériser des cellules initiatrices de cancers bouleverse la conception de la maladie, du diagnostic à la thérapeutique. Enfin, la connaissance des gènes impliqués dans les mécanismes de réparation du génome ouvre de nouvelles pistes au CRCM. Il va établir un continuum entre des équipes de recherche fondamentale, investies dans la réparation du génome et les secteurs de transfert et médical déjà existants.

Le but étant « d’aller de la recherche fondamentale à une recherche translationnelle, transversale jusqu’aux applications potentielles », précise la directrice du CRCM. Cette démarche de transversalité et de coordination de la recherche en cancérologie s’inscrit dans les perspectives du Plan Cancer et de l’Institut national du cancer (INCA), déclinées localement par le Canceropôle PACA. Autre ambition est la formation de nouvelles générations de médecins et de scientifiques à la recherche sur le cancer.

Pour réaliser ces objectifs, le CRCM s’appuie sur ses équipes de recherche fondamentale et clinique. Le site atteint une masse critique de plus de 200 personnes investies dans la recherche sur le cancer, du laboratoire à la chambre d’hôpital. Rappelons qu’il est une unité mixte de recherche (UMR 891-Inserm), regroupant l’établissement Paoli-Calmettes, l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et l’Université de la Méditerranée.

JPEG - 50.8 ko
Les partenaires, réunis lors de la réception vendredi dernier.

« Le bâtiment va attirer les meilleures équipes de recherche »

L’Institut Paoli-Calmettes, centre de prise en charge globale du cancer comprenant plus de 1 200 personnes traite plus de 21 000 patients par an. L’établissement marseillais est l’un des vingt centres français de la lutte contre le cancer. Plus de 8 000 m² sont consacrés à la recherche. L’aide conséquente de deux collectivités territoriales est à relever. En effet, la Région et le Département financent environ la moitié de cette extension.

Deux acteurs importants auprès de l’Institut sont l’Inserm et l’Université de la Méditerranée. Cette dernière possède un potentiel de recherche reconnu à l’étranger avec 73 unités de recherche labellisées. La recherche en cancérologie fait partie des choix prioritaires de l’Université, « par un soutien financier et l’apport d’hommes et de femmes » indique son président, le Pr Yvon Berland. « La fusion des trois universités va renforcer les potentialités de ce site en amenant plus de moyens » renchérit-il.

Pour sa part, André Syrota, président de l’Inserm est persuadé que le CRCM va devenir « un phare au niveau international. Le nouveau bâtiment va attirer les meilleures équipes de l’Inserm, de l’Université et de la recherche. Le fait d’avoir des locaux neufs se prête à la bonne recherche ». Un pôle d’excellence marseillais conforté dans un pays à la pointe de l’innovation, « la recherche en France est excellente, nous sommes les premiers en Europe ».

Le projet du CRCM en bref :

Surface des locaux : 2 980 m²

Planning des travaux : démarrage en février 2010, mise en service novembre 2011

Budget de l’extension : le coût global est estimé à 11.9 millions d’€ TTC, cet investissement est financé dans le cadre du Contrat de Projet Etat Région 2007-2013.

* Conseil régional PACA 3.8 millions d’€ TTC
* Conseil général des Bouches-du-Rhône 2 millions d’€ TTC
* Institut Paoli-Calmettes 4 millions d’€ TTC
* Inserm/Etat 0.1 million d’€ TTC

Deux millions d’€ d’équipements sont prévus dans cette enveloppe budgétaire. Une demande a été présentée au FEDER (Fonds européen de développement régional)

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard