Articles

Accueil > Actualités > Immigration : quand les pays européens brandissent le panneau (...)

 

Immigration : quand les pays européens brandissent le panneau danger

29 juillet 2011

Un taux de chômage quasi nul, un pays épargné par la crise, un Etat providence au service de tous,... On pensait que la Norvège, ce pays à l’image idyllique, était bien loin des relents nationalistes et des discours populistes. Pourtant ni plus ni moins que les autres pays d’Europe, ce pays scandinave est aussi en proie à ce regain de néo-nationalisme. En Norvège, comme en France et dans le reste de l’Europe, le constat est le même : on assiste à un repli des populations et à la montée des extrémismes. Analyse de ce phénomène en France et en Norvège, deux pays aux traditions d’immigration bien différentes, mais dont l’histoire semble s’écrire de façon similaire.


 

JPEG - 52.9 ko

Dans son manifeste, Anders Behring Breivik, auteur présumé du massacre qui eu lieu en Norvège le 22 juillet dernier, explique avoir voulu « éveiller les masses » face « au multiculturalisme qui pourrit la Norvège ». Un discours extrémiste remis sur les devants de la scène en Norvège, pays qui voit, depuis quelques années, le climat d’inquiétude autour de l’immigration, s’intensifier. « Partout en Europe, la rhétorique en matière d’immigration a changé et c’est une question importante en Norvège, comme ailleurs en Europe », analyse Rojan Ezzati, sociologue et chercheuse norvégienne au Peace Research Institute d’Oslo. Les mêmes interrogations, le même constat dressé en France et en Norvège, en dépit d’un passé bien différent en matière d’immigration. D’un côté, la Norvège se distingue par une vague d’immigration récente, alors que la France caractérisée par une tradition d’immigration remontant à plus de cent cinquante ans, est toujours à la recherche de son modèle.

D’un pays homogène à une population hétéroclite en quelques années

En Norvège, ce n’est en effet que depuis quelques années, que les habitants doivent composer avec ce nouveau phénomène. Entre le milieu des années 1990 et 2010, le nombre d’immigrés et d’enfants d’immigrés a doublé. Il atteint aujourd’hui 500 000 personnes, soit environ 10 % de la population. « L’immigration est assez récente en Norvège, il y avait encore peu d’immigrés avant les années 1960-1970. La Norvège à cette époque était encore un pays pauvre. Quand le pétrole a été découvert, le pays a changé, on avait besoin d’une force de travail étrangère, rapporte Rojan Ezzati. D’une population très homogène, on est passé en quelques années à une population hétéroclite avec des langues, des religions différentes qui sont arrivées. On avait besoin de cette force de travail, mais on pensait qu’elle était temporaire. Cependant, quand les femmes et les enfants sont arrivés aussi, le discours a changé ».

Une posture que Jean-Jacques Jordi, historien et spécialiste des migrations marseillaises partage : « Si les femmes et les enfants investissent l’espace public, il y a un phénomène de rejet. En France, dés 1974, alors que Valéry Giscard d’Estaing instaurait l’immigration zéro, on a en même temps autorisé le regroupement familial pour les ouvriers algériens arrivés pendant les trente glorieuses : la part des immigrés a donc fortement augmenté et est devenue très visible ».

JPEG - 118.1 ko

On parlait déjà de « la régulation des flux migratoires » dés la fin du 19ème siècle, rappelle Jean-Jacques Jordi.

Le marché du travail n’étant pas en proie au chômage en Norvège, c’est davantage dans la sphère sociale que les tensions se font le plus sentir face à ces immigrés, des demandeurs d’asile venus de pays en guerre comme l’Afghanistan, ou le Kurdistan, puis de Pologne. « La Norvège est un état providence et les gens ont peur que les immigrés exploitent les services sociaux », souligne Rojan Ezzati. A cela se greffe bien sûr la peur de l’étranger, de l’inconnu qu’alimentent les partis de droite. Un changement culturel et social rapide s’est opéré dans ce pays sans passé colonial mais qui a, au contraire, été successivement colonisé par ses voisins scandinaves avant d’obtenir sa souveraineté en 1905. « On fait donc d’autant plus attention à ces problèmes de racisme qu’on a été colonisé », indique Rojan Ezzati.

En France, le discours anti-immigrés se déplace davantage sur le terrain économique, même s’il investit aussi l’espace social. Il ne faut pas oublier que les discours les plus virulents à l’encontre des immigrés datent de plus d’un siècle. On parlait déjà de « la régulation des flux migratoires » dés le XIXe siècle, rappelle Jean-Jacques Jordi : « ces discours visaient les Italiens au début du XXe siècle essentiellement, puis il y a eu les Polonais qu’on trouvait trop religieux et donc impossibles à assimiler et enfin, la figure de l’Italien a laissé place à la figure du Nord-Africain, de l’Algérien, dans les années 1960 qui a pris les traits d’un suspect, d’un terroriste, suite aux évènements de 1973* et de la guerre d’Algérie ».

JPEG - 53.8 ko

Des arguments qui séduisent fortement une population très nationaliste, mais à relativiser pour Rojan Ezzati

De cette immigration de plus en plus perçue comme un danger, se sont nourris les discours des partis populistes puis extrémistes de droite. Le Parti populiste du progrès (FrP), deuxième formation politique de la Norvège depuis 2009, entretient ainsi la figure de l’étranger qui bouleverse la société norvégienne en l’islamisant. Des arguments qui séduisent fortement une population très nationaliste, mais à relativiser pour Rojan Ezzati : «  Le parti du progrès est un parti surtout populiste plus qu’extrémiste. La preuve : le tueur présumé a appartenu à ce parti mais il l’a quitté car il ne le trouvait pas assez virulent. Il y a certes beaucoup de petits partis extrémistes en Norvège, mais ils ne sont pas au pouvoir, on est bien loin des partis d’extrême droite actifs aux Pays-Bas, au Danemark ou en France ». Des discours néo-nationaliste et islamophobe qu’on retrouve dans les pays voisins de la Scandinavie qui connaissent une importante vague d’immigration depuis une vingtaine d’années.

Cette spécialiste de l’immigration admet cependant que ces idées, qui trouvent de plus en plus d’écho au sein de la population, ont une influence sur la politique d’immigration du gouvernement. Ce dernier a en effet instauré des mesures de restriction en matière d’immigration et développé des dispositifs de retour au pays. « Mais même si des tendances d’extrême droite existent aussi en Norvège, il ne faut pas penser qu’elles sont davantage présentes ici qu’ailleurs, met en garde la sociologue. Ce qui s’est passé pourrait arriver en France », nuance-t-elle. Pour la chercheuse, le tueur présumé a voulu envoyer un message fort au gouvernement, qui selon lui, « menace la démocratie et ne sanctionne pas assez ». « D’ailleurs l’opposition dit souvent des travaillistes qu’ils sont naïfs sur cette question de l’immigration, qu’ils veulent juste être politiquement correct », ajoute la spécialiste.

Si cette crainte de la population vis-à-vis de l’immigration est aussi bien présente en France, gageons au moins que le passé colonial mouvementé du pays lui serve d’avertisseur et qu’elle soit ainsi mieux préparée à toutes les éventualités car, comme le souligne Rojan Ezzati : « On pensait le terrorisme islamiste, on voit qu’il n’est pas seulement l’apanage de cette religion et qu’au-delà d’être religieux, il peut être nationaliste », conclut la spécialiste.

*Le 25 août 1973, à Marseille, le meurtre d’un conducteur de bus par un immigré algérien fait les gros titres des quotidiens. Dans les jours qui suivent, les Algériens sont pris pour cible par la population et meurent, victimes de crimes racistes.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard