Articles

Accueil > Actualités > Hommage à Mc Luhan, visionnaire du village global

 

Hommage à Mc Luhan, visionnaire du village global

1er novembre 2011 - Dernier ajout 4 novembre 2011

Qui est Mc Luhan ? Canadien, philosophe, sociologue, professeur de littérature anglaise et théoricien des médias qui avait prédit dès les années 60 l’arrivée d’internet. Inventeur de l’expression « village global ». Visionnaire pour certains. A l’heure où son œuvre n’est plus largement diffusée en France, l’association Alphabeville en partenariat avec l’école d’art d’Aix et l’association ZINC organisent à Aix-en-Provence trois journées de rencontres, débats, performances. Pour le mettre en lumière, et jauger la pertinence de ses écrits dans l’appréciation notre monde contemporain, à l’occasion du centenaire de sa naissance. Du 2 au 4 novembre.


 

JPEG - 5.4 ko

Mort en 1980, l’auteur de « La Galaxie Gutenberg, la naissance de l’homme typographique » et de « Pour comprendre les médias, les prolongements technologiques de l’homme », McLuhan fut un pionnier de la réflexion sur les médias. « Les analyses de Mc Luhan sur les technologies ont pour objet les effets culturels (cognitifs, sociaux, artistiques) au sens large des technologies ». « Ces extensions de l’homme comme il les nomme, sont, selon lui, en interaction avec nos organes et notre système nerveux de telle sorte que l’humain lui-même se modifie avec la technique ». Pour lui, par exemple, la vitesse de l’électricité et de la transmission de l’information fait de la planète un « village global ». Plus prosaïquement, on peut imaginer repenser l’impact de l’accélération de l’information via les réseaux sociaux sur la pensée humaine par exemple.

Mc Luhan, « n’est plus beaucoup lu en France, il est très controversé parce qu’il est considéré comme un littéraire et non comme un scientifique. Certains le trouvent trop littéraires, un peu abracadrabran. A part le centre culturel canadien, la France n’a pas souhaité le fêter. » explique Colette Tronc, instigatrice des rencontres « Les effets McLuhan » du 2 au 4 novembre à Aix-en-Provence

Les dix prédictions de Mc Luhan

Une première journée de conférence restituera l’œuvre du théoricien. Colette Tronc, auteur, critique et fondatrice de l’association Alphabeville, espace de réflexion pluridisciplinaire « autour des rapports entre arts, technologies et culture », notamment le numérique explique son intérêt pour cette œuvre : « L’idée de base est qu’aujourd’hui les technologies ont encore changé, il y en a des nouvelles. A travers ces rencontres, nous tenterons de savoir comment on peut regarder les nouvelles technologies depuis l’œuvre de McLuhan et comment peut-on regarder McLuhan depuis les nouvelles technologies ». Pour cela les journées de rencontre s’arrêteront sur l’aspect historique et mettront en exergue des réflexions plus actuelles.

Côté historique d’abord, « Les dix prédictions de McLuhan », la conférence de Derrick de Kerkhove, chercheur canadien, ancien assistant de McLuhan et spécialiste de la culture numérique entend replacer l’œuvre de Marshall McLuhan dans sa modernité. Pour Colette Tronc « McLuhan n’a pas inventé théoriquement l’internet mais il a prévu ce qu’il pourrait se passer avec des technologies de la globalisation ». « Lui, c’était le village global, maintenant on parle de la société de l’information à l’échelle global »

JPEG - 86.8 ko

Frontières virtuelles, frontières réelles

Jeudi, une série de conférences abordera le thème « Frontières réelles, frontières virtuelles : vers quelles spatio-temporalités, vers quelles géopolitiques ? ».

« Nous sommes partis d’un postulat qui dit que la globalisation ingère les frontières, qu’on ne distingue plus vraiment où sont les frontières. Il y a actuellement une dichotomie entre frontières réelles et virtuelles. On passe de plus en plus aisément les frontières virtuelles et de plus en plus difficilement les frontières réelles. On va essayer de voir, sur cette journée de jeudi, comment se reconfigure la géographie de cette planète globale » développe Colette Tronc. Cédric Parizot, chercheur de l’IREMAM, Institut de Recherches et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman, situé à Aix-en-Provence, qui développe un programme sur la question des frontières, prendra le cas israélo-palestinien et proposera « Une ethnographie des réseaux de parrainage formels et informels autour des procédures d’attribution de permis de travail aux ouvriers palestiniens de Cisjordanie employés en Israël » . Il tentera de montrer « Comment les procédures administratives et les stratégies de contournement qu’elles ont suscitées ont contribué à détacher la frontière de l’espace géographique »

Chaque nouveau média entraîne de nouvelles responsabilités

Que peut nous apporter la réflexion de McLuhan pour penser notre monde contemporain ? Colette Tronc y répond : « C’est surtout la question de la vitesse qui est traitée par McLuhan. Il y a cette vision d’une planète globale. Par rapport à la globalisation, et à cette vitesse, il pose la question de la responsabilité. On ne peut plus avoir le flegme et la réflexion de l’occidental alphabétisé, de celui qui se pose face à du texte écrit, qui peut prendre le temps d’avoir du recul. L’information à distance avec cette vitesse-là implique qu’on est relié aux autres, au monde, via divers centres. Que ces centres sont reliés entre eux. Que l’on participe donc chacun à, à distance évidemment, à la vie de l’autre et que l’on peut réagir à cela. Et en plus avec la vitesse, il faut que l’on prenne en compte l’implication de chacune de nos actions. Je l’analyse comme l’impérialisme c’est terminé, il faut que on réagisse à ce qu’il se passe ailleurs. Et je pense que c’est toujours d’actualité. »

Art et nouvelles technologies

Travaillant beaucoup sur l’art et les nouvelles technologies, Alpabeville et Zinc, un producteur arts et cultures Numériques, deux associations implantées à la friche Belle de Mai, ont tenu à laissé une large place à l’art pendant cette manifestation. Une performance en ligne intitulée « Dialogue sur une société de prothèses électriques » réunissant Emmanuel Vergès de zinc et le plasticien Adelin Schweitzer aura donc lieu. « Nous sommes dans une société électrique… Ce dialogue proposera des pistes pour réinvestir ce passé, recréer des frontières avec lui pour envisager un futur à partir d’une collection de fragments que l’on doit accumuler pour créer la mémoire »

« Frontières en mutation », jeudi, abordera le thème de la création artistique avec les outils numériques qui « cherche à traverser les frontières des disciplines, des formes et des espaces » par une table ronde avec l’artiste performeuse Emmanuelle Raynaut. La journée de vendredi se ponctuera par la projection du film « Optical Vacuum de Darius Kowalski » : « Le réalisateur a pris des images de caméra de vidéos surveillance et de webcam, et il a fait un montage en reliant un récit de divers points du monde. Finalement on ne sait pas vraiment où on est, on sait ce qu’on voit, mais on ne sait pas de quel point de vue ». On le voit la réflexion de McLuhan a donc des répercussions dans des domines très variés et enrichit notre vision de notre société de l’information », qui doit être constamment repensée si nous ne voulons que la machine et la technologie broie notre humanité.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard